Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Le "pêcheur" est-il "coupable" ?
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 06/08/2007 13:17:59    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Chers tous,

Je poste ce sujet ici, bien qu'il puisse être aussi entendu en ésotérisme. Parmi vous, certains pourront apporter leur éclairage sur la question :

La figure du "Pêcheur" (au sens biblique, hein, je vois déjà s'insurger les adeptes de la gaule et du lancer !) ne se serait-elle point, au fil du temps, imprégnée d'une culpabilité avec laquelle elle n'a rien à faire en réalité ?

Les affres d'un certain communautarisme auraient développé un large spectre de "péchés", dépassant même la nature de ceux qui sont exposés dans la Bible ?

Dans les début du christianisme en Europe, les chrétiens se reconnaissaient entre autres par la figure symbolique du poisson (Ichtus en grec, contraction de Iesu Christe...) Ne pourrait-on pas, naïvement, y entrevoir une corrélation ?

Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?

"Pescare" et "Peccare" sont proches, et pourtant éloignés...

"Priez pour nous pauvres pêcheurs" (Ora pro nobis peccatoribus) appartient bien à l'Ave Maria pour tous les chrétiens, qu'ils aient commis une faute ou non ?


Merci de vos réponses

Bien à vous

;-)
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/08/2007 13:17:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 06/08/2007 16:05:46    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?

dans ce sens tout chrétien  est un pêcheur  " un converti"

un pêcheur d homme " convertir "
Venez à ma suite, et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes.» Mc 1,17
le Petit Robert :
«Pêcheurs d’hommes: apôtres, missionnaires qui convertissent à la doctrine du Christ


¨
le poisson figure aussi parfois l  EUCHARISTIE , la multitude des chrétiens et de l humanité sur lesquels jésus puis les apôtres ,
certains anciens pécheurs jettent leurs filets ....'( n etant pas encore les adeptes de la gaule et du lancer )

priez pour nous pauvre " pêcheur ou pauvre pécheur Mr. Green trfg
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"


Dernière édition par Mélane le 06/08/2007 19:08:57; édité 1 fois
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 06/08/2007 16:10:48    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Citation:
La figure du "Pêcheur" (au sens biblique, hein, je vois déjà s'insurger les adeptes de la gaule et du lancer !) ne se serait-elle point, au fil du temps, imprégnée d'une culpabilité avec laquelle elle n'a rien à faire en réalité ?


absolument exact !

En demandant a mon père, une personne ayant la sagesse de la viellaisse, pourquoi il allait ce confessais chaque année
Et surtout pourquoi chaque dimanche il demande au seigneur de lu pardonner de ces pêchers, lui qui dort les deux tiers de la journée.

il n'a pas pus me répondre a part cette idée récurrente " nous sommes des pécheur "

---

Hors, comme tu le souligne, il y a un truc qui cloche.

Au sens littéral comme celui qui est écris dans la bible, les pécheurs sont des êtres éveillé sous la direction du seigneur qui ont la mission de récupérer des âmes perdus.

en fait des ameçons !

---

Nous prendrez ton pour des idiots en détournant notre bon sens sur ce sujet ???
nous les poissons.
demon

ou pire, prendrez ton ces pécheur pour des idiots
incapable de réfléchir mais au conbien respectueux d'un ordre ??
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 06/08/2007 20:44:52    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
"Pescare" et "Peccare" sont proches, et pourtant éloignés..."Priez pour nous pauvres pêcheurs" (Ora pro nobis peccatoribus) appartient bien à l'Ave Maria pour tous les chrétiens, qu'ils aient commis une faute ou non ?










J' ai trouver ceci  dans l histoire du rosaire XIIe siècle, la dévotion à Marie prend une importance considérable en Occident. Cette antienne de l'Ave Maria devient une prière populaire que l'on aime à répéter,
comme à la même époque, en Orient,
 on répète le nom de Jésus dans ce qu'on appelle la prière du coeur
.......



 la fin du XVe siècle,  apparaît la formule
«Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs».
L'adjectif «pauvres» accolé à «pécheurs» est ajouté plus tard.
http://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/FR/H2.asp







_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 06/08/2007 23:12:33    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

J'ai trouvé ceci dans l'évangile de Luc (V), où il est question à la fois de la pêche et du pêché... :

1 - Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu,
2 - il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets.
3 - Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule.
4 - Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher.
5 - Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet.
6 - L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.
7 - Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
8 - Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.
9 - Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite.
10 - Il en était de même de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Alors Jésus dit à Simon : Ne crains point; désormais tu seras pêcheur d'hommes.
11 - Et, ayant ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent.
12 - Jésus était dans une des villes; et voici, un homme couvert de lèpre, l'ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.
13 - Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt la lèpre le quitta.
14 - Puis il lui ordonna de n'en parler à personne. Mais, dit-il, va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.
15 - Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies.
16 - Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait.
17 - Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.
18 - Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
19 - Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.
20 - Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.
21 - Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?
22 - Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs ?
23 - Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?
24 - Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
25 - Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.




Et chez Marc, en plus condensé, le même passage (I) :

16 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs.
17 Jésus leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes.
18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent.
19 Etant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets.
20 Aussitôt, il les appela; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.
21 Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d'abord dans la synagogue, et il enseigna.
22 Ils étaient frappés de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.
23 Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s'écria:
24 Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.
25 Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme.
26 Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l'agitant avec violence, et en poussant un grand cri.
27 Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu'ils se demandaient les uns aux autres: Qu'est-ce que ceci? Une nouvelle doctrine! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent!
28 Et sa renommée se répandit aussitôt dans tous les lieux environnants de la Galilée.
29 En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d'André.
30 La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre; et aussitôt on parla d'elle à Jésus.
31 S'étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l'instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.
32 Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.
33 Et toute la ville était rassemblée devant sa porte.
34 Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu'ils le connaissaient.
35 Vers le matin, pendant qu'il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.
36 Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche;
37 et, quand ils l'eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent.
38 Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j'y prêche aussi; car c'est pour cela que je suis sorti.
39 Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.
40 Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant: Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
41 Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur.
42 Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.


et plus tard : (II, 17) :

Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.












Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes



Bien à vous
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Serious Frank
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 06/08/2007 23:47:46    Sujet du message: Re: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
Chers tous,

Je poste ce sujet ici, bien qu'il puisse être aussi entendu en ésotérisme. Parmi vous, certains pourront apporter leur éclairage sur la question :

La figure du "Pêcheur" (au sens biblique, hein, je vois déjà s'insurger les adeptes de la gaule et du lancer !) ne se serait-elle point, au fil du temps, imprégnée d'une culpabilité avec laquelle elle n'a rien à faire en réalité ?

Les affres d'un certain communautarisme auraient développé un large spectre de "péchés", dépassant même la nature de ceux qui sont exposés dans la Bible ?

Dans les début du christianisme en Europe, les chrétiens se reconnaissaient entre autres par la figure symbolique du poisson (Ichtus en grec, contraction de Iesu Christe...) Ne pourrait-on pas, naïvement, y entrevoir une corrélation ?

Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?

"Pescare" et "Peccare" sont proches, et pourtant éloignés...

"Priez pour nous pauvres pêcheurs" (Ora pro nobis peccatoribus) appartient bien à l'Ave Maria pour tous les chrétiens, qu'ils aient commis une faute ou non ?


Merci de vos réponses

Bien à vous

;-)







Bonsoir Raf ! Ainsi qu'aux autres membres parcourant ou non ce forum.


Citation:





Pescare" et "Peccare" sont proches, et pourtant éloignés...






Alors déjà, en toute première lecture sur ce que tu as écrit et qui m'avait tout
aussitôt attiré mon attention ...je te dirai en ces termes : Tout à fait !

Car c'est notamment à ce que j'avais aussi pensé ces tous derniers temps en sachant
de vouloir savoir si il y aurait une non moins quelconque relation à faire entre
les mots pécheur et pécheur !

Et j'avais de même pensé qu'en espagnol, la pesca(la péche) y el pescado
(qui est un poisson) et..un pecado(un péché), eh bien ils ont la même forme
par la simple racine.



Citation:





Dans les début du christianisme en Europe, les chrétiens se reconnaissaient entre autres par la figure symbolique du poisson (Ichtus en grec, contraction de Iesu Christe...) Ne pourrait-on pas, naïvement, y entrevoir une corrélation ?

Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?






Mais je souhaiterai de même mettre en simple relation ce qui est écrit dans Les Evangiles 
concernant bien plus le passage lorsque Jésus et ses apôtres sont partis à la péche
avec la mer démontée que la simple pêche miraculeuse.

Ce passage est empreint d'un "très grand... fond" symbolique selon moi et je la compare
même avec ce qu'il y a dans la mythologie (de préfèrence grecque !!) sur Europe et Zeus
lorsque la mer était de même démontée !!!
Revenir en haut
Serious Frank
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 06/08/2007 23:57:40    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
J'ai trouvé ceci dans l'évangile de Luc (V), où il est question à la fois de la pêche et du pêché... :

1 - Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu,
2 - il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets.
3 - Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule.
4 - Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher.
5 - Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet.
6 - L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.
7 - Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
8 - Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.
9 - Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite.
10 - Il en était de même de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Alors Jésus dit à Simon : Ne crains point; désormais tu seras pêcheur d'hommes.
11 - Et, ayant ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent.
12 - Jésus était dans une des villes; et voici, un homme couvert de lèpre, l'ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.
13 - Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt la lèpre le quitta.
14 - Puis il lui ordonna de n'en parler à personne. Mais, dit-il, va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.
15 - Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies.
16 - Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait.
17 - Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.
18 - Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
19 - Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.
20 - Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.
21 - Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?
22 - Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs ?
23 - Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?
24 - Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
25 - Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.




Et chez Marc, en plus condensé, le même passage (I) :

16 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs.
17 Jésus leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes.
18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent.
19 Etant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets.
20 Aussitôt, il les appela; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.
21 Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d'abord dans la synagogue, et il enseigna.
22 Ils étaient frappés de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.
23 Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s'écria:
24 Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.
25 Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme.
26 Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l'agitant avec violence, et en poussant un grand cri.
27 Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu'ils se demandaient les uns aux autres: Qu'est-ce que ceci? Une nouvelle doctrine! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent!
28 Et sa renommée se répandit aussitôt dans tous les lieux environnants de la Galilée.
29 En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d'André.
30 La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre; et aussitôt on parla d'elle à Jésus.
31 S'étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l'instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.
32 Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.
33 Et toute la ville était rassemblée devant sa porte.
34 Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu'ils le connaissaient.
35 Vers le matin, pendant qu'il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.
36 Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche;
37 et, quand ils l'eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent.
38 Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j'y prêche aussi; car c'est pour cela que je suis sorti.
39 Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.
40 Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant: Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
41 Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur.
42 Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.


et plus tard : (II, 17) :

Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.












Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes



Bien à vous
Ah bah !! tu m'as bien plus ôté sur ce que je viens tout juste écrire que devancer !
Revenir en haut
Serious Frank
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 06/08/2007 23:58:50    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Ayin a écrit:
Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?

dans ce sens tout chrétien est un pêcheur " un converti"

un pêcheur d homme " convertir "
Venez à ma suite, et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes.» Mc 1,17
le Petit Robert :
«Pêcheurs d’hommes: apôtres, missionnaires qui convertissent à la doctrine du Christ


¨
le poisson figure aussi parfois l EUCHARISTIE , la multitude des chrétiens et de l humanité sur lesquels jésus puis les apôtres ,
certains anciens pécheurs jettent leurs filets ....'( n etant pas encore les adeptes de la gaule et du lancer )

priez pour nous pauvre " pêcheur ou pauvre pécheur Mr. Green trfg
TOUT A FAIT M'dame Ayin !
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 07/08/2007 00:44:09    Sujet du message: Re: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
Chers tous,

Je poste ce sujet ici, bien qu'il puisse être aussi entendu en ésotérisme. Parmi vous, certains pourront apporter leur éclairage sur la question :

La figure du "Pêcheur" (au sens biblique, hein, je vois déjà s'insurger les adeptes de la gaule et du lancer !) ne se serait-elle point, au fil du temps, imprégnée d'une culpabilité avec laquelle elle n'a rien à faire en réalité ?

Les affres d'un certain communautarisme auraient développé un large spectre de "péchés", dépassant même la nature de ceux qui sont exposés dans la Bible ?

Dans les début du christianisme en Europe, les chrétiens se reconnaissaient entre autres par la figure symbolique du poisson (Ichtus en grec, contraction de Iesu Christe...) Ne pourrait-on pas, naïvement, y entrevoir une corrélation ?

Tout chrétien, en ce sens, ne serait-il pas un "pêcheur" ?

"Pescare" et "Peccare" sont proches, et pourtant éloignés...

"Priez pour nous pauvres pêcheurs" (Ora pro nobis peccatoribus) appartient bien à l'Ave Maria pour tous les chrétiens, qu'ils aient commis une faute ou non ?


Merci de vos réponses

Bien à vous

;-)



Je pense comme toi Raphael ... la faute est une erreur de jugement, même si elle est très grande
C'est un écartement de la voie," la brebie qui se perd "....."le fils égaré".....

Je pense que Jésus a du dire;" que celui qui n'a jamais fauté , jette la première pierre.

La Traduction des textes Bibliques a été faite par un groupe de théologiens qui ont exprimer ce qu'ils voulaient que les foules apprennent...


Les premiers apôtres étaient des pêcheurs....et sans aucun doute des "faiseurs d'erreurs"

Pierre qui a renié son Seigneur trois fois a été pardonné , Judas a été pardonné bien avant qu'il acte...symbole que tout est pardonné car l'homme fait des erreurs de choix

Mais contrairement à ce que pense Sérious Frank , cela ne veut pas dire que ces erreurs doivent être faites volontairement sachant qu'elles seront excusées..car si elle sont volontaires et bien pensées ce ne sont plus des erreurs...mais un choix bien déterminé

Citation:
La figure du "Pêcheur" (au sens biblique, hein, je vois déjà s'insurger les adeptes de la gaule et du lancer !)


Tu sais Marc-Alain Ouaknin a écrit un livre:" Dieu et l'art de la pêche à la ligne" )_+ )_+
"L'hameçon jeté dans l'eau, vient enseigner que le questionneur de la Vérité, est représenté dans la position et l'état d'esprit du pêcheur qui, une fois la ligne lancée, vit bien une double attente: que le poisson morde qprès avoir pris l'appât et que,une fois le poisson pris, il soit-sans que la ligne se cass- ramenée jusqu'à la rive,où le pêcheur pourra le sortir de l'eau pour découvrir à qu'elle espèce il appartient.S'il correspond au besoin et au goût de qui doit s'en nourrir ou en nourrir aussi.
Pour cela , et jusqu'au dernier moment le pêcheur devra faire preuve d'une complète maitrise de soi, qui traduira la maitrise du temps..."
page 59 Chapitre Quand Platon rencontre Lao Tseu

Que l'on demande à Marie qui est Sophia la Sagesse de nous aider à faire une bonne pêche est tout à fait normal.

La Sagesse est une lettre "mère" ..donc " Sophia mère de l'Infini aidez- nous à bien choisir " a été traduit par
Marie mère de Dieu, priez pour nous pêcheurs...
le pauvre venu s'y accrovher bien après demon
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 07/08/2007 01:34:38    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
J'ai trouvé ceci dans l'évangile de Luc (V), où il est question à la fois de la pêche et du pêché... :
1
Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.








je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs, pour qu ils se convertisent ..

les Justes etant les pharisiens
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 07/08/2007 01:40:24    Sujet du message: Re: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Tu sais Marc-Alain Ouaknin a écrit un livre:" Dieu et l'art de la pêche à la ligne" )_+ )_+
"L'hameçon jeté dans l'eau, vient enseigner que le questionneur de la Vérité, est représenté dans la position et l'état d'esprit du pêcheur qui, une fois la ligne lancée, vit bien une double attente: que le poisson morde qprès avoir pris l'appât et que,une fois le poisson pris, il soit-sans que la ligne se cass- ramenée jusqu'à la rive,où le pêcheur pourra le sortir de l'eau pour découvrir à qu'elle espèce il appartient.S'il correspond au besoin et au goût de qui doit s'en nourrir ou en nourrir aussi.Pour cela , et jusqu'au dernier moment le pêcheur devra faire preuve d'une complète maitrise de soi, qui traduira la maitrise du temps..."page 59 Chapitre Quand Platon rencontre Lao Tseu


Que l'on demande à Marie qui est Sophia la Sagesse de nous aider à faire une bonne pêche est tout à fait normal.

La Sagesse est une lettre "mère" ..donc " Sophia mère de l'Infini aidez- nous à bien choisir " a été traduit par
Marie mère de Dieu, priez pour nous pêcheurs...
le pauvre venu s'y accrovher bien après demon

Mr. Green tu pense bien que cela ma tiquer , Dieu et l art  de la pêche  a la ligne
 et moi jsuis allée  a la pêche aux infos
coincidence ?!!! Mr. Green
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 07/08/2007 01:42:40    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Raphaël a écrit:
J'ai trouvé ceci dans l'évangile de Luc (V), où il est question à la fois de la pêche et du pêché... :

1 - Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu,
2 - il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets.
3 - Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule.
4 - Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher.
5 - Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet.
6 - L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait.
7 - Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
8 - Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.
9 - Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite.
10 - Il en était de même de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Alors Jésus dit à Simon : Ne crains point; désormais tu seras pêcheur d'hommes.
11 - Et, ayant ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent.
12 - Jésus était dans une des villes; et voici, un homme couvert de lèpre, l'ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière : Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.
13 - Jésus étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. Aussitôt la lèpre le quitta.
14 - Puis il lui ordonna de n'en parler à personne. Mais, dit-il, va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.
15 - Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies.
16 - Et lui, il se retirait dans les déserts, et priait.
17 - Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.
18 - Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
19 - Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant Jésus.
20 - Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.
21 - Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui-ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ?
22 - Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit : Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs ?
23 - Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?
24 - Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
25 - Et, à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.




Et chez Marc, en plus condensé, le même passage (I) :

16 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs.
17 Jésus leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes.
18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent.
19 Etant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets.
20 Aussitôt, il les appela; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.
21 Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d'abord dans la synagogue, et il enseigna.
22 Ils étaient frappés de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.
23 Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s'écria:
24 Qu'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.
25 Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme.
26 Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l'agitant avec violence, et en poussant un grand cri.
27 Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu'ils se demandaient les uns aux autres: Qu'est-ce que ceci? Une nouvelle doctrine! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent!
28 Et sa renommée se répandit aussitôt dans tous les lieux environnants de la Galilée.
29 En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d'André.
30 La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre; et aussitôt on parla d'elle à Jésus.
31 S'étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l'instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.
32 Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.
33 Et toute la ville était rassemblée devant sa porte.
34 Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu'ils le connaissaient.
35 Vers le matin, pendant qu'il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.
36 Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche;
37 et, quand ils l'eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent.
38 Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j'y prêche aussi; car c'est pour cela que je suis sorti.
39 Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.
40 Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant: Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
41 Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur.
42 Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.


et plus tard : (II, 17) :

Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.












Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes



Bien à vous




Luc 5.8 " Simon ne dit pas ne dit pas "un homme pécheur" , mais "un pécheur" Bible de Jérusalem
Maintant si nous remplaçons pécuer par pêcheur, cela signifie que Simon venait de se rendre compte que Jésus n'était pas un homme ordinaire,comme lui qui n'était qu'un pêcheur"

5.9toujours la Bible de Jérusalem ne dit pas Apouvante, mais stupeur Exclamation énorme différence
5.10 ce sont des hommes que tu prendras.
5.12 "si tu le veux tu peux me guérir" reconaissant en Jésus un maitre Rabbi qui donc ayant été initié pouvait guérir par imposition des mains , comme l'ont fait les premiers rois de France, et comme le font toujours les hauts prêtres Mormons -( Prêtrise de Melchiksedeck)

Pour moi Marc 2.17 explique bien que le péché est une maladie ....peut importe la raison, un malade doit être soigné et guéri et non pas condamné comme on faisait dans ce temps des lêpreux
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 07/08/2007 19:01:40    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Le péché originel (wikipédia) :
Citation:




La formalisation du concept tient à une lecture de l'épître aux Romains, V:12 de Paul de Tarse explicitée par saint Augustin d'Hippone au IVe siècle dans sa lutte contre Pélage (*). Pélage considérait que la création était bonne.


Le péché originel, Guiard des Moulins, Bible historiale,
France, Paris, XVe siècle


Le péché originel : Basilique romane San Zeno de Vérone

Augustin soutenait l’opinion pessimiste de Paul qui lui permettait de répondre à une question fondamentale pour qui avait été manichéen : Pourquoi le mal ? Pourquoi la mort ? La réponse de Paul (déterminante dans la conversion d’Augustin) est simple :
Citation:

(Rom. V:12) : « C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché… »



Dans le texte de Romains, évoqué ci-dessus, parlant de la faute d’Adam comme de la faute d’un seul, Paul ne dogmatise pas un péché originel comme Augustin croit devoir le faire plus tard, à partir d’une lecture atomiste de Paul sans lecture parallèle au texte de Bereshit (la Genèse).
Si l’on tient pour vraie la déclaration de Paul à propos de sa formation intellectuelle : élevé aux pieds de Gamaliel, Paul est un pharisien. Il pratique donc les règles d’herméneutique (middot) telles qu’enseignées dans le milieu des perushim (les pharisiens). La lecture typologique est l’une de ces règles. Le principe en est « ma' assei avot siman lebanim » ([fr] : la geste des pères est un miroir pour les fils). En d'autres termes, tout a été vécu par les patriarches (dont Adam) qui devra advenir à leur descendance.
Paul applique ce procédé à profusion. (voir 1 Cor 10 qui est un midrash pecher sur Nombres (Bamidbar) 20,8). Ce procédé herméneutique trouve une survivance dans l’adage L’histoire ne se répète pas ; elle bégaie.
(*) Voir Contre Pélage où l'on voit qu'Augustin ne cite pas l'Ancien Testament
Augustin, qualifia ce péché d’originel. Pour expliquer qu’il se transmet (selon la traduction erronée de Jérôme) à tous les hommes, par engendrement, comme une souillure héréditaire, il l’assimila au péché de chair, suivant en cela le discrédit de la sexualité mis en œuvre par le stoïcisme. Il est à noter que cette « interprétation » est en contradiction avec la lettre du texte de la Genèse, qui parle bien du « fruit défendu » comme celui de la connaissance du bien et du mal, expression qui ne peut signifier que la conscience, par laquelle l’homme se sépare du reste du règne animal. Cette assimilation du « péché originel » à un quelconque « péché de chair » sera d’ailleurs combattue par nombre de théologiens comme une erreur populaire, au même titre que l’assimilation du fruit à une pomme (nulle certitude sur cette assimilation, mais la pomme symbolise l’amour, et par ailleurs le nom latin de la pomme est mala tandis que le fruit est pomma…).
La conception d’Augustin est à rapprocher de l’ananke des Grecs, ou souillure tragique, qui se transmet à toute une famille comme le montre la tragédie. Elle l’étendait à toute l’humanité, conformément à la conception d’une culpabilité universelle propre à certains courants du christianisme.


La suite de cet article est très intéressante sur le sujet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ch%C3%A9_originel


En fait, il apparaît une relation évidente entre le péché et la sexualité.

Par extension (si je puis dire...), le sexe pourrait donc être assimilé au fruit défendu de l'Arbre de la Connaissance...

Si l'on va plus loin, les "péchés capitaux" (toujours wikipédia) :
Citation:

Les sept péchés capitaux sont une notion définie par le catholicisme : ils représentent les comportements humains à éviter afin de ne pas commettre de péchés ; ils sont nommés capitaux parce que ce sont d'eux que découlent les autres.
Le premier à reconnaître un certain nombre de ce qu'il appelait des passions fut Évagre le Pontique, moine gnostique et origénique mort dans le désert égyptien en 399 : Évagre identifia huit passions et estimait que tous les comportements impropres trouvaient leur origine dans une ou plusieurs de celles-ci.
La liste actuelle a été citée par Thomas d'Aquin dans sa Somme théologique (question 84, Prima secundae) au XIIIe siècle. Il y mentionne que certains d'entre eux ne sont pas en eux-mêmes à proprement parler des péchés, mais plutôt des vices, c'est-à-dire des tendances à commettre certains péchés.
  • la paresse : refus d'accomplir des tâches nécessaires. Son démon est Belphégor ;
  • l'orgueil : attribution à ses propres mérites de qualités vues comme des dons de Dieu (intelligence, etc.). Son démon est Lucifer ;
  • la gourmandise : ce n'est pas tant la gourmandise au sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, qui implique vraiment l'idée de démesure et d'aveuglement qui ne sont pas contenus dans le mot gourmandise. Du reste, ailleurs qu'en français ce péché n'est pas désigné par un mot signifiant « gourmandise » (gluttony en anglais, par exemple) [1]. Son démon est Belzébuth ;
  • la luxure : plaisir sexuel recherché pour soi-même. Son démon est Asmodée ;
  • l'avarice : désir de posséder ou conserver plus de richesses que nécessaire. Son démon est Mammon ;
  • la colère : courte folie déjà pour les Anciens, et qui entraîne parfois des actes regrettables. Son démon est Satan ;
  • l'envie : refus de se réjouir du bonheur d'autrui, ou satisfaction de son malheur - jalousie. Son démon est Léviathan.


http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ch%C3%A9s_capitaux


Nous serions donc, au premier abord, pêcheurs par nos imperfections d'êtres humains, ce qui corroborerait l'idée "chrétien = pécheur".

Ce qui n'em-pêche pas que la notion de FAUTE et de VICE reste omniprésente. Mais elle semble tout à coup appartenir à tous les êtres humains...

(sauf les êtres parfaits, dont je suis, évidemment... Oups... orgueil !) meque



Philosophiquement et psychologiquement parlant, je trouve que ça nous met un peu "le nez dans le caca"...

D'où peut-être l'idée de se cacher les fesses plus que le nez... siffle

D'autres cultures ont pu voir dans la sexualité et les viles tendances de l'être humain des choses à approfondir et à travailler, plus que d'innexorables poids sur notre spiritualité...

... Mais il n'en demeure pas moins que tout ceci n'est pas forcément intentionnellement présent à l'origine (je n'ai pas encore suffisamment étudié pour affirmer quoi que ce soit)...


Bien à vous tous
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/08/2007 19:09:31    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

Et ont brodent, ont brodent !

Remarquez quand même que les péchers capiteaux s'opposent a l'éveille spirituel plus que toutes autres règles de vie.

)_+

drole de coincidence !!


Dernière édition par Madarion le 07/08/2007 20:14:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/08/2007 19:23:36    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ? Répondre en citant

je voudrais quand même noter les vertus :

Citation:
Les vertus :
Pour équilibrer, il existe sept vertus qui s'opposent aux sept péchés capitaux.

paresse < - > ardeur
orgueil < - > humilité
gourmandise < - > modération
luxure < - > chasteté
avarice < - > générosité
colère < - > joie
envie < - > charité
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 14:39:57    Sujet du message: Le "pêcheur" est-il "coupable" ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com