Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/04/2007 12:57:51    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

A vrai dire j'ai eu cette idée en répondant au post de Frank concernant le sujet :
Peut-on réellement définir l'amour ?

j'ai édité un poème d'ailleurs de (Jean-Claude Brinette) sur celui-ci !

Dans la poèsie il y a tellement à dire sur l'amour, je pense que cela ne serait pas mal d'y mettre les vôtres et celles de grands auteurs !

Nous pourrions aussi y mettre des citations ou bien des pensées enfin comme vous le voulez tout ce qui peut enrichir ce sujet !


[img]
[/url][/img]


LE BAISER

" Tout fait l'amour; " E t moi, j'ajoute,
Lorsque tu dis : " Tout fait l'amour " :
Même le pas avec la route,
La baguette avec le tambour.

Même le doigt avec la bague,
Même la rime et la raison,
Même le vent avec la vague,
Le regard et l'horizon.

Même le rire avec la bouche,
Même l'osier et le couteau,
Même le corps avec la couche,
Et l'enclume sous le manteau.

Même le fil avec la toile,
Même la terre avec le ver,
Le bâtiment avec l'étoile,
Et le soleil avec la mer.

Comme la fleur et commme l'arbre,
Même la cédille et ce c,
Même l'épitaphe et le marbre,
La mémoire avec le passé.



(Valentines) Germain Nouveau
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/04/2007 12:57:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/04/2007 18:01:34    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Une chanson, mais aussi un texte magnifique:
Quand on n'a que l'amour............

Quand on n'a que l'amour
A s'offrir en partage
Au jour du grand voyage
Qu'est notre grand amour
Quand on n'a que l'amour
Mon amour toi et moi
Pour qu'éclatent de joie
Chaque heure et chaque jour
Quand on n'a que l'amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d'y croire toujours
Quand on n'a que l'amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs
Quand on n'a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours
Quand on n'a que l'amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours
Quand on n'a que l'amour
A offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour
Quand on n'a que l'amour
A offrir à ceux-là
Dont l'unique combat
Est de chercher le jour
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour
Quand on n'a que l'amour
Pour parler aux canons
Et rien qu'une chanson
Pour convaincre un tambour
Alors sans avoir rien
Que la force d'aimer
Nous aurons dans nos mains
Amis le monde entier.
Jacques Brel
Revenir en haut
Fan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/04/2007 23:12:26    Sujet du message: Alfred de Musset Répondre en citant



La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve et
vous aurez vécu si vous avez aimé
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 12/04/2007 23:17:59    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

La belle vieille

Cloris, que dans mon temps j'ai si longtemps servie
Et que ma passion montre à tout l'univers,
Ne veux-tu pas changer le destin de ma vie
Et donner de beaux jours à mes derniers hivers ?

N'oppose plus ton deuil au bonheur où j'aspire.
Ton visage est-il fait pour demeurer voilé ?
Sors de ta nuit funèbre, et permets que j'admire
Les divines clartés des yeux qui m'ont brûlé.

Où s'enfuit ta prudence acquise et naturelle ?
Qu'est-ce que ton esprit a fait de sa vigueur ?
La folle vanité de paraître fidèle
Aux cendres d'un jaloux, m'expose à ta rigueur.

Eusses-tu fait le voeu d'un éternel veuvage
Pour l'honneur du mari que ton lit a perdu
Et trouvé des Césars dans ton haut parentage,
Ton amour est un bien qui m'est justement dû.

Qu'on a vu revenir de malheurs et de joies,
Qu'on a vu trébucher de peuples et de rois,
Qu'on a pleuré d'Hectors, qu'on a brûlé de Troies
Depuis que mon courage a fléchi sous tes lois !

Ce n'est pas d'aujourd'hui que je suis ta conquête,
Huit lustres ont suivi le jour que tu me pris,
Et j'ai fidèlement aimé ta belle tête
Sous des cheveux châtains et sous des cheveux gris.

C'est de tes jeunes yeux que mon ardeur est née ;
C'est de leurs premiers traits que je fus abattu ;
Mais tant que tu brûlas du flambeau d'hyménée,
Mon amour se cacha pour plaire à ta vertu.

Je sais de quel respect il faut que je t'honore
Et mes ressentiments ne l'ont pas violé.
Si quelquefois j'ai dit le soin qui me dévore,
C'est à des confidents qui n'ont jamais parlé.

Pour adoucir l'aigreur des peines que j'endure
Je me plains aux rochers et demande conseil
A ces vieilles forêts dont l'épaisse verdure
Fait de si belles nuits en dépit du soleil.

L'âme pleine d'amour et de mélancolie
Et couché sur des fleurs et sous des orangers,
J'ai montré ma blessure aux deux mers d'Italie
Et fait dire ton nom aux échos étrangers.

Ce fleuve impérieux à qui tout fit hommage
Et dont Neptune même endure le mépris,
A su qu'en mon esprit j'adorais ton image
Au lieu de chercher Rome en ses vastes débris.

Cloris, la passion que mon coeur t'a jurée
Ne trouve point d'exemple aux siècles les plus vieux.
Amour et la nature admirent la durée
Du feu de mes désirs et du feu de tes yeux.

La beauté qui te suit depuis ton premier âge
Au déclin de tes jours ne veut pas te laisser,
Et le temps, orgueilleux d'avoir fait ton visage,
En conserve l'éclat et craint de l'effacer.

Regarde sans frayeur la fin de toutes choses,
Consulte le miroir avec des yeux contents.
On ne voit point tomber ni tes lys, ni tes roses,
Et l'hiver de ta vie est ton second printemps.

Pour moi, je cède aux ans ; et ma tête chenue
M'apprend qu'il faut quitter les hommes et le jour.
Mon sang se refroidit ; ma force diminue
Et je serais sans feu si j'étais sans amour.

C'est dans peu de matins que je croîtrai le nombre
De ceux à qui la Parque a ravi la clarté !
Oh ! qu'on oira souvent les plaintes de mon ombre
Accuser tes mépris de m'avoir maltraité !

Que feras-tu, Cloris, pour honorer ma cendre ?
Pourras-tu sans regret ouïr parler de moi ?
Et le mort que tu plains te pourra-t-il défendre
De blâmer ta rigueur et de louer ma foi ?

Si je voyais la fin de l'âge qui te reste,
Ma raison tomberait sous l'excès de mon deuil ;
Je pleurerais sans cesse un malheur si funeste
Et ferais jour et nuit l'amour à ton cercueil !

François Maynard



_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
kheirëddine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/04/2007 12:25:17    Sujet du message: Concernant l'Amour, voici ce qu'en dit Sai Baba : Répondre en citant

Le mot Amour :

"L'amour est un mot que l'on emploie de façon abusive...
L'attachement des parents envers leurs enfants, et vice versa, s'appelle affection.
L'attirance sexuelle est mieux décrite comme étant un désir, une fascination, une illusion.
Le sentiment de parenté ou de camaraderie évoque la tendresse.
Le plaisir que l'on tire du sentiment de possession, particulièrement d'objets matériels, est la satisfaction.
Seul le désir ardent d'atteindre la sublimité inhérente à la Vérité est digne du nom d'Amour. Car c'est la possession la plus douce, la plus charmante et la plus satisfaisante pour l'homme."


http://perso.orange.fr/revue.shakti/saibaba.htm

Amitiés Exclamation ^^
Revenir en haut
Aliénor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/04/2007 16:21:30    Sujet du message: le plus beau poème d'amour pour moi Répondre en citant

CREDO

Je crois en toi comme au parfum
Comme au chanter d’oiseaux dans les ténèbres
Je crois en toi comme à la mer
Je crois en toi comme à la rose ouverte à minuit

Je crois en toi seule au fronton du monde
Là où le soleil se fait neige
Et l’air feu
Je crois en toi seule à l’horizon de l’homme

Je crois en toi à perdre haleine
Au vertige à l’étourdissement à la chute
A l’anéantir de soi
Je crois en toi comme à la vie
On croit à l’instant de la mort Je crois en toi sans me tenir à nulle rampe
Je crois en toi dans l’absence et le sommeil

Ô mon magnolia d’insomnie
Je crois en toi dans le vacarme et le silence
Je crois en toi dans la douleur
Je crois en toi comme à la preuve d’être
Comme au déchirement de l’au- revoir
Je crois en toi plus qu’en l’ombre moi-même
Je crois en toi comme l’eau noire aux reflets d’or
Comme la poussière au pied nu

Je crois en toi comme le désert à la pluie
Comme la solitude à l’étreinte
Comme à l’oreille croit le cri.

ARAGON, extrait de La Messe d’ Elsa qui a été mise en musique par Léonardi et chantée au grand auditorium de Lyon en 1981

Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/04/2007 17:49:38    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Félix Arvers, poète et dramaturge à succès au 19ème siècle, n'est passé à la postérité que grâce à cet unique sonnet d'amour caché:



Mon âme a son secret, ma vie a son mystère:
Un amour éternel en un moment conçu.
Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

Hélas! j'aurai passé près d'elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire,
Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre,
Elle ira son chemin, distraite, et sans entendre
Ce murmure d'amour élevé sur ses pas;

A l'austère devoir pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle:
"Quelle est donc cette femme?" et ne comprendra pas.
Revenir en haut
Nat.
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/04/2007 12:12:55    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR.... Répondre en citant

DEFINITION .... Idea

La poésie est une lettre d'amour adressée au monde.


[ Charlie Chaplin ]
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/04/2007 17:33:03    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Amour humain, amour félin............

Berceuse

Endormons-nous, petit chat noir.
Voici que j'ai mis l'éteignoir
Sur la chandelle.
Tu vas penser à des oiseaux
Sous bois, à de félins museaux...
Moi rêver d'elle.

Nous n'avons pas pris de café,
Et dans mon lit bien chauffé
(Qui veille pleure.)
Nous dormirons, pattes dans bras.
Pendant que tu ronronneras,
J'oublierai l'heure.

Sous tes yeux fins, appesantis,
Reluiront les oaristys
De la gouttière.
Comme chaque nuit, je croirai
La voir, qui froide a déchiré
Ma vie entière.

Et ton cauchemar sur les toits
Te diras l'horreur d'être trois
Dans une idylle.
Je subirais les yeux railleurs
De son faux cousin, et ses pleurs
De crocodile.

Si tu t'éveilles en sursaut
Griffé, mordu, tombant du haut
Du toit, moi-même
Je mourrai sous le coup félon
D'une épée au bout du bras long
Du fat qu'elle aime.

Puis hors du lit, au matin gris,
Nous chercherons, toi, des souris,
Moi, des liquides
Qui nous fassent oublier tout,
Car au fond, l'homme et le matou
Sont bien stupides.

Charles Cros
Revenir en haut
Fan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/04/2007 17:14:23    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant




Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été


A.Camus
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/04/2007 18:30:23    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Cet Amour

Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour
Beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blémir
Cet amour guetté
Parce que nous le guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Parce que nous l'avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C'est le tien
C'est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelles
Et qui n'a pas changé
Aussi vraie qu'une plante
Aussi tremblante qu'un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l'été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi j'écoute en tremblant
Et je crie
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s'aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t'en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t'avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n'avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n'importe où
Donne-nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d'un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends-nous la main
Et sauve-nous.
Jacques Prévert
Revenir en haut
Fan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/04/2007 10:08:11    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant



Texte de Martin Gray


L'amour est emportement
L'amour est enthousiasme
L'amour est risque.
N'aiment pas et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner,
économiser leurs sentiments.
L'amour est générosité.
L'amour est prodigalité.
Mais l'amour est échange.
Qui donne beaucoup reçoit beaucoup en fin de compte.
Car nous possédons ce que nous donnons.
Or, à l'amour si l'on veut gagner il faut d'abord se dépouiller, s'engager ;
être prêt à tout donner.
Aimer ce n'est pas enfermer l'autre, aimer c'est vouloir que l'autre s'épanouisse.
Aimer ce n'est pas mutiler l'autre, le dominer,
mais l'accompagner dans sa course, l'aider.
Savoir accepter l'autre tel qu'il est.
Etre joyeux du bonheur qu'il trouve.
L'aimer dans sa totalité : pour ce qu'il est, laideur et beauté, défauts et qualités.
Voilà les conditions de l'amour, de l'entente.
Car l'amour est vertu d'indulgence, de pardon et de respect de l'autre.
Il faut qu'un couple soit ouvert aux autres, sinon il se perd.



Il faut qu'un couple donne son amour.
Car l'amour qui s'enferme se dessèche et meurt,
comme une plante sans lumière.
L'harmonie entre deux êtres, leur bonheur, cest aussi le fruit
de leur volonté commune de construire le bonheur et l'harmonie.
L'amour n'est pas seulement un miracle né dune rencontre,
il est jour après jour ce que l'on veut qu'il soit.
Et il faut décider de le réussir.



Dernière édition par Fan le 27/04/2007 18:59:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 27/04/2007 10:31:29    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Alors Almitra dit, Parle-nous de l'Amour.

Et il leva la tête et regarda le peuple assemblé, et le calme s'étendit sur eux. Et d'une voix forte il dit :

Quand l'amour vous fait signe, suivez le.

Bien que ses voies soient dures et rudes.

Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui.

Bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser.

Et quand il vous parle, croyez en lui.

Bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste vos jardins.

Car de même que l'amour vous couronne, il doit vous crucifier.

De même qu'il vous fait croître, il vous élague.

De même qu'il s'élève à votre hauteur et caresse vos branches les plus délicates qui frémissent au soleil,

Ainsi il descendra jusqu'à vos racines et secouera leur emprise à la terre.

Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui.

Il vous bat pour vous mettre à nu.

Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce.

Il vous broie jusqu'à la blancheur.

Il vous pétrit jusqu'à vous rendre souple.

Et alors il vous expose à son feu sacré, afin que vous puissiez devenir le pain sacré du festin sacré de Dieu.

Toutes ces choses, l'amour l'accomplira sur vous afin que vous puissiez connaître les secrets de votre cœur, et par cette connaissance devenir une parcelle du cœur de la Vie.

Mais si, dans votre appréhension, vous ne cherchez que la paix de l'amour et le plaisir de l'amour.

Alors il vaut mieux couvrir votre nudité et quitter le champ où l'amour vous moissonne,

Pour le monde sans saisons où vous rirez, mais point de tous vos rires, et vous pleurerez, mais point de toutes vos larmes.

L'amour ne donne que de lui-même, et ne prend que de lui-même.

L'amour ne possède pas, ni ne veut être possédé.

Car l'amour suffit à l'amour.

Quand vous aimez, vous ne devriez pas dire, "Dieu est dans mon cœur", mais plutôt, "Je suis dans le cœur de Dieu".

Et ne pensez pas que vous pouvez infléchir le cours de l'amour car l'amour, s'il vous en trouve digne, dirige votre cours.

L'amour n'a d'autre désir que de s'accomplir.

Mais si vous aimez et que vos besoins doivent avoir des désirs, qu'ils soient ainsi :

Fondre et couler comme le ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.

Connaître la douleur de trop de tendresse.

Etre blessé par votre propre compréhension de l'amour ;

Et en saigner volontiers et dans la joie.

Se réveiller à l'aube avec un cœur prêt à s'envoler et rendre grâce pour une nouvelle journée d'amour ;

Se reposer au milieu du jour et méditer sur l'extase de l'amour ;

Retourner en sa demeure au crépuscule avec gratitude ;

Et alors s'endormir avec une prière pour le bien-aimé dans votre cœur et un chant de louanges sur vos lèvres.


_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Nat.
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/04/2007 09:58:50    Sujet du message: LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Très très beau ........ merci
A : Tei. Al. et fan .
J'ai savouré la lecture. etoiles
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 28/04/2007 12:32:40    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR Répondre en citant

Le tango de Manon

C'est Montmartre le soir, le champagne pétille
Au milieu des chansons et des rires des filles,
Un tango langoureux s'exhale des violons.
Mais soudain tout se tait lorsque paraît Manon !
Manon, c'est la beauté, la radieuse jeunesse,
Manon, c'est des romans l'idéale maîtresse,
Manon, c'est une enfant échappée au couvent,
Qui rentre étourdiment
Dans la vie, hélas, en dansant !
Danse, danse, Manon ! le tango de folie
Qui t'attire, te prend et t'entraîne, ravie,
Le tango qui te grise en te prenant ta vie,
Fragile papillon,
Danse, danse, ô belle Manon !

Manon, tes yeux profonds reflètent la nuit brune,
Tes pâles cheveux d'or sont un rayon de lune,
Tes lèvres de corail ont l'air d'un fruit vermeil,
Ton sourire éclatant éclipse le soleil !
Manon, prends-moi, prends-moi ! Je te veux car je t'aime,
Lui dit un amoureux dans un élan suprême,
Viens près de moi, je sais des secrets merveilleux
Qui t'ouvriront les yeux
Sur un au-delà mystérieux !
Prends donc, prends avec moi, le poison de folie
Qui charme et vous étreint, qui grise, ô ma jolie !
A nous aimer d'amour, nous passerons la vie !
C'est le ciel, ô Manon !
Qu'ouvre le magique poison.

En l'éclair d'un printemps, sur sa route fleurie,
Manon a tout tenté, tout goûté de la vie !
Comme un parfum subtil, s'envole sa santé,
Mais qu'importe la mort, si l'on meurt en beauté !
Allons, vous, les violons, attaquez donc la danse !
De ce tango final, rythmez bien la cadence
Mais, brisez vos archets, vous avez réussi !
Que tout s'arrête ici
Pour Manon le bal est fini !
Car, rose, elle a vécu ce que vivent les roses...
Manon, comme une fleur, est morte à peine éclose !
Selon sa volonté, dans un geste dévot,
Fleurissez son tombeau
De roses de couleur tango !
Georgel

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 03:52:10    Sujet du message: JE PROPOSE UN NOUVEAU SUJET SUR LA POESIE ET L'AMOUR

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com