Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Le style, la mode et l'homme
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 29/08/2010 08:21:53    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Recherchant en psychologie des raisons qui pourraient m'aider à comprendre, pourquoi de plus en plus nous voyons dans les rues des gens déguenillés ....on paie bien cher pour avoir un jean avec des trous,qui laisse voir nos slips ... , avec des piercings de tous les côtés...si je faisais cela à mes animaux je serais arrêtée pour cruauté... je suis tombé sur cet article...qu'en pensez-vous?

Le style, c’est l’homme
Il fut un temps où Paris donnait le ton. Cette mode était une grande chose. Puis les modes se sont succédé(es) de plus en plus rapidement, devenant souvent de plus en plus absurdes. Et finalement, la mode a été qu’il n’y eut plus de mode du tout. On a commencé à s’habiller n’importe comment (c’était plus pratique), en même temps qu’on s’habituait à dire n’importe quoi et à penser avec n’importe qui. Les fabricants de jeans ont réussi là où d’autres occupants avaient échoué : à mettre tout le monde en uniforme. Que ce soit à la radio, à la télévision ou ailleurs, la vulgarité semble être redevenue la règle.

C’est le règne du « treizième César », ce despote dont l’un des traits, disait Montherlant, est « la volonté de dégradation systématique des caractères et le détraquage systématique des esprits ». « La domination mondiale de l’imposture, et la facilité avec laquelle elle s’est imposée, grâce au snobisme né de l’abaissement de l’intelligence, écrivait-il encore, sont des nouveautés aussi importantes dans l’histoire de l’humanité que les inventions atomiques. » Déjà avant la guerre, Montherlant s’en prenait à la « morale de midinettes ». Mais c’était encore une morale — et il n’y a plus de midinettes. On en est à l’apologie des larves.

Qu’on ne vienne surtout pas parler de manières de classe ou de mœurs de salon ! C’est dans les salons, précisément, qu’on se met en dégueulasse. Ce n’est jamais le « peuple » qui a donné l’exemple du laisser-aller, mais la plèbe dorée des petits marquis pour qui le « populaire » est un alibi commode pour se laisser glisser sur la planche bien savonnée de leurs instincts. D’ailleurs, une classe, cela se dépasse de deux façons : par le haut ou par le bas. Par l’aristocratisme ou par la chienlit. N’oublions pas Flaubert : « J’appelle bourgeois quiconque pense bassement. » Voilà les barrières de classes enfoncées !

Le laisser-aller, qu’il soit vestimentaire ou intellectuel, n’est à la vérité qu’une des formes de la régression. Se laisser aller, sous prétexte que c’est plus « simple » ou plus « pratique », c’est perdre toute forme. Or, le but de la vie, c’est de se donner une forme — et subsidiairement d’en donner une au monde. La distinction, elle aussi, vise à donner une forme. C’est une catégorie de l’être, plus encore que du paraître. Qui nous donnerait une forme si nous ne nous en donnions une nous- mêmes ?

On parle beaucoup des droits de l’homme ces temps-ci. On parle moins de ses devoirs. Cela a choqué Soljénitsyne, comme en témoigne son célèbre discours de Harvard. La vérité est qu’on a des droits en proportion qu’on a des devoirs. Ni plus ni moins. Et parmi les devoirs de l’homme, il y a celui d’en être un, c’est-à-dire de ne pas déchoir, de ne pas tomber en dessous de sa condition.

L’homme est né d’un singe redressé. Il ne lui vaut rien de se remettre à quatre pattes. Il gagne par contre beaucoup à se dresser encore. On a peut-être le droit de refuser les contraintes qui proviennent des autres. Mais à la condition d’être capable de s’en imposer à soi-même.

L’illusion commune que sécrètent les sociétés modernes, c’est qu’au fur et à mesure que la vie devient plus « facile », l’effort devient inutile. C’est en réalité l’inverse. L’effort change seulement d’objet. Plus il y a d’éléments sur lesquels nous pouvons agir, plus il nous faut d’énergie pour les mettre en forme. La volonté, non l’espérance, est une vertu théologale. C’est aussi l’une des formes de la possession de soi — laquelle en italien se dit maestria.

Le style, c’est l’homme : vieille formule. Iversen, le héros de La Ville, roman d’Ernst von Salomon, déclare : « Peu importe ce qu’on pense ; ce qui compte, c’est la façon de penser ». Propos à peine paradoxal, mais qu’une certaine classe d’hommes (une classe qui n’a rien à voir avec la lutte des classes) aura toujours du mal à comprendre. L’engagement et la manière de s’engager, la lettre et l’esprit, le physique et le moral : c’est tout un. Aucun « préjugé » là-dedans : on est aussi ce qu’on paraît être.

Il y avait une chanson de Jacques Brel (« Voilà que l’on se couche, de l’envie qui s’arrête de prolonger le jour… ») dont le refrain était : « Serait-il impossible de vivre debout ? » Le poète Brel serait-il disparu au moment où de tels mots ne pouvaient plus se chanter ? On se le demande. Les gens qui ne se respectent pas triomphent trop souvent des autres. Quelques années avant de se donner la mort, Montherlant écrivait du préfet Spendius, héros d’un roman que nous ne connaîtrons jamais : « Spendius feint de se tuer parce qu’il est atteint d’un mal inguérissable, et il se tue parce que c’est sa patrie qui est inguérissable ».
Alain de Benoist
http://www.voxnr.com/cc/dt_autres/EklpVpkFuuvfMZZvPF.shtml
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 29/08/2010 08:21:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 01/09/2010 00:04:18    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Recherchant en psychologie des raisons qui pourraient m'aider à comprendre, pourquoi de plus en plus nous voyons dans les rues des gens déguenillés ....on paie bien cher pour avoir un jean avec des trous,qui laisse voir nos slips ... , avec des piercings de tous les côtés...si je faisais cela à mes animaux je serais arrêtée pour cruauté... je suis tombé sur cet article...qu'en pensez-vous?
http://www.voxnr.com/cc/dt_autres/EklpVpkFuuvfMZZvPF.shtml
il parait que la mode est à la guenille! tirelangue
(mais la mode des jeans troués arrive seulement en Australie? en France, il me semble que c'est fini depuis déjà logtemps..! alors rassure-toi, ça passera!! Mort de Rire comme toutes les modes!)

Mais.. es-t-on obligé de suivre la mode?? je mets des vêtements dans lesquels je me sens bien, sans marques, qui sont pratiques, et.. mon budget fringues n'est pas le plus gros ( je suis aidée par le fait que je déteste aller dans les magasins et que je n'aime pas le gaspillage! clind )
 l'avantage du naturisme, c'est que comme les vêtements sont abolis, il n'y a plus de distinction de classe, ni de budget! alors adhérez à ce mouvement!!  Mort de Rire  
sortir
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 01/09/2010 00:34:58    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Les jeans troués ont toujours fait partie de la vie normale en Australie, mais on ne les achète pas troués, on les use Laughing
Si je faisais des recherches, c'est justement parce que j'ai eu un client Français qui en portait puzzled Un Jean avec trous aux genoux et aux fesses puzzled pour un homme d'affaires puzzled
Tout à fait d'accord pour le naturisme, sauf lorsqu'il fait froid clind kiss
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 03/09/2010 11:26:45    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Quand j'étais jeune ( hier  Mr. Green ) la mode était le style hippie. Longues jupes fleuries, chemises et vestes en velours frappé, chaussures à plate-forme ( comme aujourd'hui) et chapeau de paille à large bord avec de préférence une fleur fraîche plantée sur le dessus. Mes parents plutôt conventionnels me demandaient si je n'étais pas devenue folle  Moi je répondais : "Peace and Love"  tirelangue  ou " Faites l'amour pas la guerre"  nananere , ce qui m'a valu quelques paires de claques  euwall Et alors quand je leur ai ramené un mari qui ne portait pas de pantalon  siffle vous pouvez vous imaginer le choc de mes parents  furie


Aujourd'hui les jeunes s'habillent comme ils veulent: il y a bien longtemps que les parents ont renoncé à s'en mêler et critiquer. Et même mieux, les parents s'habillent comme leurs enfants ! Car les trous dans les jeans le sont pour toutes les générations ! clind  On pourrait comprendre les jeunes qui s'habillent comme le copain et la copine pour appartenir à un groupe, pour ne plus être identifiés à la famille. Mais les vieux qui s'habillent encore comme des adolescents ??? N'est-il pas plus pathétique ? Comment veut-on qu'un adolescent en pleine crise d'identification s'y retrouve si son père et sa mère lui piquent ses vêtements ?  danse


Et les petits enfants, de la naissance à l'adolescence qu'on habille avec des vêtements griffés ? Cela ne vous révolte-t-il pas ? Des gens qui n'ont pas les moyens se voient obligés d'acheter la paire de Nike ( une fortune) à ses gosses parce que l'enfant menace de ne pas aller à l'école s'il ne les a pas aux pieds  euwall furie


Quand je les regarde avec leurs jeans qui dégoulinent, informes...   puzzled  Je me demande ce que cela veut dire... C'est un peu comme si les corps n'avaient plus de forme, comme si on cachait son sexe ... Garçons et filles se confondent... Le masculin et le féminin se rejoignent...  puzzled  Je ne sais pas...


C'est curieux d'ailleurs comme la plupart des enfants détestent les uniformes et ils ne se rendent pas compte que s'habiller comme ils le font c'est aussi un uniforme puzzled   Mais chacun ne porte-t-il pas un uniforme ?  puzzled


Bon alors l'habit fait le moine ? Ou pas ? tirelangue
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 04/09/2010 01:02:15    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

je te te connais pas, K, mais je crois que tu devais être super chouette avec ce style Laughing je suis sûre que ça te convenait à merveille!! pouce

tu dis : "les parents s'habillent comme leurs enfants"
peut-être qu'ils sont comme moi: ils recyclent ainsi les tenues pas usées de leur chérubin qui a décidé de vider son armoire!!  Mr. Green
(bon, il est vrai que je ne prends pas les jeans taille basse vu que j'ai horreur de ça, mais j'avoue que mon armoire se remplit  sans que je fasse les magasins avec tout ce que "petite chérie" ne veut plus parce qu'elle a grandit, grossi ou "j'en ai marre de mettre ça")
sinon, oui, ça me met en colère que les gens soient si attachés aux marques... quand j'étais petite, on n'aurait pas voulu porter des marques, parce qu'"on n'est pas des hommes-sandwichs"!!
et je n'en achetais pas à mes gosses.. mais un jour mon fils m'a avoué que les autres se moquait de lui parce qu'il n'en avait pas.. il a ajouté qu'il s'en fichait et qu'ils se fatigueraient avant lui pouce
j'ai du mal de comprendre qu'on fasse volontairement des trous dans des vêtements et qu'en plus on les paye 2 ou 3 fois plus chers!!
surtout ça me met en rogne que "les marques" fassent fabriquer à l'étranger (parce que la main d'œuvre est moins chère) les vêtement estampillés avec leur logo : du coup leur bénéfice est encore plus grand!!!

comme l'a dit aussi Teiwas: " Les fabricants de jeans ont réussi là où d’autres occupants avaient échoué : à mettre tout le monde en uniforme." furie
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 04/09/2010 06:19:03    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

C'est Kalypsis qui l'a dit , mais je suis de son avis aussi danse
Mais ici les enfants ont l'habitude de l'uniforme, car il est obligatoire dans les écoles
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 05/09/2010 01:51:30    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Ici,la mode des jeans troués est passée... Laughing   moi,j'e n'en ai jamais porté sauf si troués naturellement par  usure  et pas pour sortir,j'aime les jeans et j'en porte presque toujours mais les jeans ordinaires ajustée mais pas trop quand-même...

La mode ici pour les filles ce sont les jeans à taille basse  très ajustés... ce qui fait que même si elles n'ont pas de kilos en trop,elles paraissent en avoir... clind


Et pour les garçons ils sont portés très bas... en-bas des fesses... et le fond du jeans pend en-dessous... c'est très laid... on voit presque tout leur slip... puzzled

Moi en les voyant je me dis toujours qu'un de ces jours,le jeans va tomber par terre !!! danse
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 05/09/2010 06:28:18    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Nous avons les mêmes jeans ici avec l'entrejambe au niveau du genou  euwall  comme le dit Caresse. Vus de dos ceux qui les portent sont amusants ! On dirait des pingouins   danse  
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 05/09/2010 10:03:34    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Alors laissons les s'exprimer, mais je préfère un
qu'un
clind
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 05/09/2010 14:50:11    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Kalypsis, c'est une insulte pour les pingouins!! demon


c'est vrai que c'est moche, et souvent on leur voit plus que le slip:  plutôt la moitié de la raie des fesses!!! sick
s'en rendent-ils compte? je suppose que oui, car de temps en temps, on les voit remonter le tout Rolling Eyes    ce qui est drôle c'est quand ils doivent courir!!! (ça n'arrive pas fréquemment vu qu'ils sont ..cool!!!)
Mort de Rire sacrés jeunes: fallait bien qu'ils inventent aussi quelque chose!
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 06/09/2010 00:23:52    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Ils le font parce qu'ils ont peur d'être seuls....."car comme le disait mon aieul : devannt un derrière on se sent moins seul" Mort de Rire
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 06/09/2010 06:45:31    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Cette façon de porter les jeans est aussi une façon de montrer les caleçons et petites culottes. Ca les oblige à les avoir propres  Mr. Green  


Il y a une chose que je ne comprends pas bien, enfin... si je comprends mais j'ai du mal à accepter  euwall ... c'est que nous sommes tous devenus hommes et femmes sandwichs. On porte les marques à l'extérieur de nos vêtements et on leur fait de la pub ! On devrait être payés pour ça ! Il fut un temps où les étiquettes avec la marque étaient bien cachées à l'intérieur de nos vêtements. Aujourd'hui elles sont bien visibles à l'extérieur ! Il n'y a pas si longtemps le luxe était discret ! Aujourd'hui il s'affiche ! Jusqu'aux caleçons !!!


C'est Vuitton qui a démarré le procédé. On paye une fortune des sacs et bagages qui portent le logo de la Maison ainsi chacun le reconnaît ! Et on leur fait la pub ! Le petit crocodile de Lacoste idem !!! Chanel, Dior etc... Moi ça m'énerve de porter quelque chose et d'avoir le sigle, le logo ou l'étiquette affichés partout ! Ca me ferait mal de payer autant et de me transformer en femme-sandwich    
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 08/09/2010 19:35:50    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

contente de voir que l'on a le même avis sur la question! danse
framboise a écrit:
 quand j'étais petite, on n'aurait pas voulu porter des marques, parce qu'"on n'est pas des hommes-sandwichs"!!

un truc qui va dans le même sens que les jean déchiré, ce sont les pulls avec les coutures apparentes!! Mort de Rire
=> difficile de savoir ou est l'endroit et l'envers du vêtement!! mais bon, ça n'a pas trop d'importance en fait: vive la mode du haillon: on met ce qu'on veut dans le sens que l'on veut et on est "à la mode"!! Mort de Rire
hum.. je crois que "grâce" à moi le sujet philosophique a viré au "terre à terre"! boulette
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 09/09/2010 00:04:12    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

La philosophie, c'est du terre à terre Laughing c'est l'étude de ce qui fait notre vie, sur cette planète siffle Selon Pythagore, "le philosophe n'est pas sage, il se présente seulement comme un apprenti en sagesse, un amateur de connaissances profondes et de maîtrise de soi".

J'aime bien les vêtements à l'envers, car on peut les salir des deux côtés, et s'habiller dans le noir kiss
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 09/09/2010 00:12:43    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme Répondre en citant

Teiwas a écrit:
La philosophie, c'est du terre à terre Laughing c'est l'étude de ce qui fait notre vie, sur cette planète siffle Selon Pythagore, "le philosophe n'est pas sage, il se présente seulement comme un apprenti en sagesse, un amateur de connaissances profondes et de maîtrise de soi".

ouf alors: raccrochée aux branches, je suis sauvée!  merci .. apprentie, oui, en sagesse, il y a fort à faire Mort de Rire
J'aime bien les vêtements à l'envers, car on peut les salir des deux côtés, et s'habiller dans le noir kiss
pas bête!! pouce je comprends mieux pourquoi ils existent alors!!! Mort de Rire
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 02:14:30    Sujet du message: Le style, la mode et l'homme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2010 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com