Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Les Tsiganes et la Déesse Mère

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Sagesse-wisdom -> Archives 2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 24/06/2010 10:21:26    Sujet du message: Les Tsiganes et la Déesse Mère Répondre en citant

Une fois par an, des Tsiganes de diverses parties du monde se dirigent vers les Saintes-Maries-de-la-Mer, dans le sud de la France, pour rendre hommage à sainte Sara. Selon la tradition, Sara était une Gitane qui vivait dans une petite ville au bord de la mer quand la tante de Jésus, Marie Salomé, arriva avec d’autres réfugiés pour échapper aux persécutions romaines.

Dans la fête à laquelle j’ai assisté, des morceaux du squelette de deux femmes qui sont enterrées sous l’autel sont retirés d’un reliquaire et emportés pour bénir la foule avec ses vêtements de toutes les couleurs, ses musiques et ses instruments. Ensuite, la statue de Sara, vêtue de très beaux manteaux, est retirée d’un local proche de l’église (puisque le Vatican ne l’a jamais canonisée) et portée en procession jusqu’à la mer à travers des ruelles couvertes de roses. Quatre Gitans, vêtus de costumes traditionnels, placent les reliques dans un bateau plein de fleurs, entrent dans l’eau, répètent l’arrivée des fugitives et la rencontre avec Sara. Dès lors, tout est musique, fête, chants, et démonstration de force devant un taureau.

Il est facile d’identifier Sara à l’une des nombreuses vierges noires que l’on peut rencontrer dans le monde. Sara la Kali, dit la tradition, venait d’un noble lignage et connaissait les secrets du monde. Elle serait, à mon avis, l’une des nombreuses manifestations de ce que l’on appelle la Grande Mère, la Déesse de la Création.

Le festival aux Saintes-Maries-de-la-Mer attire de plus en plus de gens qui n’ont rien à voir avec la communauté tsigane. Pourquoi ? Parce que le Dieu Père est toujours associé à la rigueur et à la discipline du culte. La Déesse Mère, au contraire, montre l’importance de l’amour au-dessus de toutes les prohibitions et de tous les tabous que nous connaissons.

Le phénomène n’est pas nouveau : chaque fois que la religion durcit ses normes, un groupe significatif de personnes tend à rechercher plus de liberté dans le contact spirituel. Cela s’est produit au cours du Moyen Age, quand l’Église catholique se limitait à créer des impôts et construire des couvents débordants de luxe ; en réaction, nous avons assisté au surgissement d’un phénomène appelé « sorcellerie », qui, bien que réprimé à cause de son caractère révolutionnaire, a laissé des racines et des traditions qui ont réussi à survivre pendant tous ces siècles.

Dans les traditions païennes, le culte de la nature est plus important que le respect des livres sacrés ; la Déesse est en tout, et tout fait partie de la Déesse. Le monde est seulement une expression de sa bonté. Il existe de nombreux systèmes philosophiques – comme le taoïsme ou le bouddhisme – qui éliminent l’idée de la distinction entre le créateur et la créature. Les personnes ne tentent plus de déchiffrer le mystère de la vie, mais d’en faire partie.

Dans le culte de la Grande Mère, ce que nous appelons « péché », en général une transgression de codes moraux arbitraires, est bien plus souple. Les mœurs sont plus libres, parce qu’elles font partie de la nature et ne peuvent être considérées comme fruits du mal. Si Dieu est mère, alors il n’est nécessaire que de nous joindre aux Tsiganes et de l’adorer à travers des rites qui cherchent à satisfaire son âme féminine – comme la danse, le feu, l’eau, l’air, la terre, les chants, la musique, les fleurs, la beauté.

La tendance se développe énormément ces dernières années. Peut-être sommes-nous devant un moment très important dans l’histoire du monde, où finalement l’Esprit s’intègre à la Matière, les deux s’unissent et se transforment.

Copyright @ 2010 by Paulo Coelho
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/06/2010 10:21:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion-2
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 688
Perpignan - France

MessagePosté le: 24/06/2010 11:24:06    Sujet du message: Les Tsiganes et la Déesse Mère Répondre en citant

pouce
_________________
_-==|==-_
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 24/06/2010 14:11:31    Sujet du message: Les Tsiganes et la Déesse Mère Répondre en citant

Je partage tout à fait l'esprit de ce texte.

La statue de Sara trône dans la crypte de l'église, et non dans un "local extérieur".
La crypte toute entière est comme irradiée ; lorsque qu'on y entre, on est comme "happé" dans un ventre...

J'ajoute encore l'importance de l'eau, et le culte qui lui est voué primitivement.
L'église est construite sur une source d'eau douce, à moins d'un km de la mer...

http://en-vrac.vraiforum.com/t2580-Escapade-en-France.htm

kiss
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 24/06/2010 23:12:45    Sujet du message: Les Tsiganes et la Déesse Mère Répondre en citant

Citation:
Le phénomène n’est pas nouveau : chaque fois que la religion durcit ses normes, un groupe significatif de personnes tend à rechercher plus de liberté dans le contact spirituel.

--------------------------

Il est facile d’identifier Sara à l’une des nombreuses vierges noires que l’on peut rencontrer dans le monde. Sara la Kali, dit la tradition, venait d’un noble lignage et connaissait les secrets du monde. Elle serait, à mon avis, l’une des nombreuses manifestations de ce que l’on appelle la Grande Mère, la Déesse de la Création.


 

Sara dit la Kali, fille aînée de Marie Madeleine, pas étonnant qu'elle soit d'un lignage noble.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 22:12:59    Sujet du message: Les Tsiganes et la Déesse Mère

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Sagesse-wisdom -> Archives 2010 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com