Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Lectures Communes
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Livres-books -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 27/08/2009 05:38:13    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Pour essayer de mieux comprendre, je suis allée sur Evene et voici ce que j'ai trouvé
Citation:


La première phrase
Allongé, je parle à Cynthia car c'est à peu près tout ce que mon infirmité me permet de faire.

La plus belle phrase
Je devais simplement accepter le fait que de mauvaises choses arrivent à de brave gens et que de bonnes choses arrivent à de mauvaises gens.

La plus belle phrase
J'ai fait trois siestes dans ma voiture et à chaque fois je me suis réveillé ravi de vivre sur cette terre malgré la nature désespérément faussée de notre existence.

La phrase à retenir
Le troisième numéro était celui de la plantation de café, où les contacts téléphoniques étaient en permanence menacés par les orchidées sauvages qui poussaient sur les fils.

La phrase à retenir
Pour chasser la boule que je sentais se former dans ma gorge, je me suis levée etj'ai marché vers l'eau, où David était accroupi comme un enfant et agitait la main parmi les vagues.

La phrase à retenir

Je les ai presque enviés en me rappelant ce délicieux vague à l'âme qui s'emparait de moi avant de faire l'amour, une sorte d'abandon de tout l'être, comme lorsqu'on plonge d'une barque dans un lac.

La phrase à retenir

Ma soeur se considérait comme un esprit libre et elle s'en fichait royalement. 'Pourquoi, me demanda-t-elle un jour, les garçons sont-ils toujours gênés quand on leur donne ce qu'ils demandent ?' Une bonne question, selon moi.

La phrase à retenir
Certes, c'était toujours la vie à la dure, mais quand on est au chaud, qu'on a assez à manger et qu'une bonne bâche vous tien au sec, presque tous vos besoins vitaux sont satisfaits.

Morceau choisi
Il appela tout naturellement cette ourse Sally. Durant le restant de sa vie, il appela Sally toutes les chiennes et toutes les juments avec qui il vécut. Puis, à cinquante ans, il épousa une sang-mêlé franco-canadienne nommée Lucretia, qu'il appela aussi Sally. Pour Clarence, les esprits vivaient, ils entraient dans les créatures et ils en sortaient. Même les oiseaux pouvaient véhiculer des esprits humains, et vice versa. Je n'en ai aucune preuve, mais c'est tout à fait possible. Il ne nous incombe pas d'affirmer le contraire.

- chapitre : Première partie : DONALD - 1995 - page : 38 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -


Morceau choisi
Je me demande pourquoi je retourne sans cesse à cette dialectique de l'épuisement. Mon travail social au Mexique m'a permis de surmonter presque entièrement cette maladie, mais lorsque je rentre chez moi pour l'été, je vais d'abord très bien pendant deux mois dans la lassitude de cette saison septentrionale, puis la maladie de l'histoire me reprend. Une fois encore, comment réussissons-nous à vivre avec ce que nous savons ? Il est évident que les gouvernements n'apprennent rien de la génération qui les précède, encore moins du passé lointain. Je pense à Donald et me demande sij'ai bien fait d'employer le mot de maladie, mais à force d'évoquer la manière dont ses neurones moteurs se sont mis à mourir en détruisant du même coup sa musculature, mon esprit retourne vers son obsession hésitante pour le caractère destructeur de l'histoire.

- chapitre : Troisième partie DAVID - page : 173 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -

Morceau choisi
Malgré la fraîcheur de la chambre je transpirais à cause de rêves confus qui avaient pour décor les fourrés situés derrière le chalet. Une grosse mère ourse s'y cachait, mais je voyais seulement son bébé qui arrivait vivement dans la cour près de ma mangeoire des oiseaux. Une telle chose était arrivée trois fois en vingt ans, et une seule foisj'ai vu la mère qui, dissimulée derrière la cabane de la pompe, jetait un coup d'oeil furtif. Dans mon rêve la lune était le visage de ma mère et malgré l'obscurité je voyais l'ourson pleurer, car il n'arrivait pas à localiser sa mère. En fait, un ourson qui pleure émet les mêmes bruits qu'un bébé humain. Dans mon rêve l'ourson était Vera et la mère ourse invisible était Donald.

- chapitre : Troisième partie DAVID - page : 227 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -

Morceau choisi
L'image d'un homme ramant avec une seule rame est très saisissante, tout comme celle d'un corbeau essayant de voler avec une seule aile. L'aura psychologique qui entoure le terme dépression empêche d'en imaginer les innombrables variétés, mais en tout état de cause il s'agit toujours d'une infirmité circulaire.

- chapitre : Quatrième partie CYNTHIA - page : 257 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -

Morceau choisi
J'ai pensé avec paresse qu'il n'y avait sans doute pas de réaction appropriée à la mort. La seule qui me semblait valable était une modeste astuce gastronomique, dont m'avait parlé une jeune Italienne à l'université. On fait cuire trois oeufs dans une grande quantité d'huile d'olive préalablement chauffée au point de fumer. Puis on les mange avec un bon pain de campagne. Comme je n'en avais pas sous la main,j'ai mis un muffin anglais au grille-pain. La mort s'est éloignée pendant dix minutes, après quoij'ai décidé de relire L' Amour au temps du choléra de Garcia Marquez, un livre que Clare m'avait envoyé sept ans plus tôt, quand elle était en première année à l'université. Puisque je ne pouvais pas échapper à l'amour et à la nostalgie, pourquoi ne pas m'immerger dedans jusqu'à m'y noyer ?

- chapitre : Quatrième partie CYNTHIA - page : 270 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -

Morceau choisi
Nous avons mis de la lotion antimoustiques, puis nous avons fait l'amour dans la tente surchauffée, pour la première fois depuis cinq ans. Elle a longtemps pleuré à cause de son père, puis nous avons refait l'amour, après quoi nous avons parlé de la sexualité et de la mort, avant de très vite laisser tomber ces sujets. Un ami interne à la faculté de médecine de l'université du Michigan m'avait dit que les infirmières de chirurgie étaient très portées sur la chose, mais sans en tirer la moindre conclusion. Clare était devenue beaucoup plus agressive et je me suis demandé en passant qui avaient été ses amants.

- chapitre : Deuxième partie : K - 14 juin 1995 - page : 115116 - éditeur : Christian Bourgois - date d'édition : 2007 -

http://www.evene.fr/livres/livre/jim-harrison-retour-en-terre-28131.php?cit…


Et bien en lisant ces passages je ne sais si vous trouver tant d' amour, lde beauté, de spiritualité, car moi je ne peux pas.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/08/2009 05:38:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 27/08/2009 06:04:25    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Cliniou nous a dit :
Citation:
Bref, mis à part cela, il me semble que ce roman est un grand message d’amour, qu’une grande tendresse, une paix et un respect s’en dégagent. On apprend aussi un peu, tout en gardant le secret, sur les coutumes des premiers citoyens.

Alors je vous propose de lire et de discuter La Kabbale roman (Kabbalah a love story en anglais) de Lawrence Kushner qui lui aussi nous fait passer un grand message d'amour, avec grande tendresse, paix et respectet nous parle de coutumes d'autres temps et d'autres peuples de l'Espagne du Moyen Age à l'Amérique contemporaine ,livre aussi de construction cyclique.clind
Pour plagier l'auteur, je vais dire:"Libav-tini b'ahat may-ac-naiykh: Par un seul regard tu as voler mon coeur" Kalypsis nous l'a fait connaître http://en-vrac.vraiforum.com/t2476-Un-beau-roman.htm (il l'a captivé) et il a conquis mon coeur kiss

Une petite précision: le plaisir que j'ai eu à lire ce livre, n'a absolument rien à voir avec la Kabbale. Mon plaisir aurait été le même s'il avait été question d'un autre Texte Ancien avec un texte mystérieux caché dans la couverture.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Cliniou
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2007
Messages: 442
Du côté d'ailleurs et réciproquement
Logo:

MessagePosté le: 27/08/2009 16:07:57    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Je vous demanderai d'attendre un peu avant de l'attaquer car j'ai deux romans entamés et un autre (Harrison... Embarrassed ) qui attend.

Je vous dirai où j'en suis d'ici 2 semaines.


_________________
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 27/08/2009 22:19:14    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Lequel d'Harrisson? Laughing
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 28/08/2009 01:32:32    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

j'admire tout ce que tu as trouvé dans ce livre, Cliniou, vu que tu en parles avec tellement de plaisir..
je suis visiblement passée à côté Embarrassed car le message d'Harisson n'est pas passé avec moi, et les émotions non plus..
peut-être parce que je n'étais pas dans des conditions de lecture adéquates??
nos ressentis dépendent aussi de bcp de choses, alors.. puzzled

alors, on change de livre, c'est ça? je vais commander la kabbale roman alors, et ça permettra à Cliniou de lire ce qu'elle a prévu clind

kiss
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 28/08/2009 05:17:42    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Je suis partante pour La Kabbale Roman  pouce  Je vais même le relire pour donner le temps à Cliniou et Framboise   kiss Je suis convaincue que c'est un livre qui peut se lire et se relire sans cesse. Cyclique ... Comme dit Teiwas ... Qui apporte quelque chose à chaque fois qu'il "repasse"  clind


Belle journée à tous  busyb
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 28/08/2009 07:09:44    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Je l'ai lu en Anglais et en Français danse
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Cliniou
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2007
Messages: 442
Du côté d'ailleurs et réciproquement
Logo:

MessagePosté le: 28/08/2009 08:51:29    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Lequel d'Harrisson? Laughing
Et bien après "l'Odyssée Américaine", "le Retour en Terre" et "les Aventures d'un Gourmand Vagabond", je vais lire "En Marge". J'envisage aussi de lire "de Marquette à Veracruz" car on y retrouve David (le frère de Cynthia.). Oui, les personnages découverts dans le Retour en Terre sont présent s dans d'autres romans.

Tu as sans doute raison Framboise.


Bonne journée les filles.
_________________
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 28/08/2009 09:00:00    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Merci et à toi aussi, la mienne tire à sa fin love
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 30/08/2009 16:12:15    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

j'ai commandé la kabbale roman , 8 à 10 jours pour l'avoir..
en attendant, on peut continuer à parler du retour en terre clind
le sujet est émouvant en lui-même, mais mais il n'a pas réussit à me faire passer le message Mr. Green
Cliniou, tu peux dire quel passage précis  t'a ému?
ce n'est pas le premier Harisson que tu lis, donc.. alors, peut-être t'es-tu habituée à sa façon d'écrire siffle

bonne fin de week-end kiss
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Cliniou
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2007
Messages: 442
Du côté d'ailleurs et réciproquement
Logo:

MessagePosté le: 31/08/2009 20:47:47    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Framboise, j'aime Harrison pour ses qualités d'homme, sa communion avec la nature, son respect des Premiers Hommes, son équité entre Blancs et Amérindiens, sa franchise à parler de la vie, la bonne table, le sexe et les jurons.  J'aime le roman "Retour en terre" en entier car il est proche de moi, des miens, simplement avec les jurons qui nous libèrent sans avoir une bouche en trou de cul de poule (témoin de moments personnels et non volonté d'éxhibition) mais aussi pour l'écoute de cette nature, pour la porte ouverte "venez, installez-vous", pour le réel avec tout le beau et le laid qui le composent. La question est "savons-nous écouter?", "Savons-nous lire, observer?", etc. 

Tu dis n'y avoir pas vu ce que moi j'y ai trouvé, à toi d'expliquer ce qui t'a déplu à ce point; je pense m'être suffisamment expliquée sur les qualités de ce livre.

Un extrait sans doute stupide (et je passe fraises sauvages et surtout les corbeaux.):
[dernière page]
"Je sais que Clare et moi avons pensé la même chose:
Est-ce lui? Es-ce lui? Est-ce Donald qui nous salue, qui nous adrese son ultilme adieu?
L'ours nous a regardée et Clare a serré ma main. Puis il a franchi la colline en trottinant, ainsi que nous devons tous le faire."

Je pense aussi qu'il n'y a pas que l'auteur qui ait un travail à fournir, le public, le lecteur, l'auditeur,etc. doit aussi s'engager de tout son être pour rentrer dans l'oeuvre. Ce n''est pas l'oeuvre qui doit faire ce travail, on ne parle pas de commercial je pense? A chacun sa tâche.
Image plus verte: un myope sans verres correcteurs risque de ne pas voir la beauté du plafond de la chapelle Sixtine.
_________________
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 31/08/2009 23:30:55    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

please Cliniou tout est une affaire de goûts et non pas de lunettes. Par exemple je n"aime pas Picasso, Salvador Dali (à part ses bijoux) et même lunettes ou loupes ou microscopes éléctroniques ne changerons mes idées sur le sujet.

Si je peux me permettre ....oui je le peux please ton image verte est le genre d'image qui pousse bien des gens à mentir ou à se taire pour se mettre à" la hauteur des autres," ce qui apporte une réponse à ma question sur certains films, livres ou toute autre oeuvre d'art: ont-ils du succès par ce qu'un critique renommé a fait une bonne revue et que tout le monde agrée de peur de paraitre ignare et sans culture? Cela me fait penser à 'Les habits de l'empereur"
Citation:
Il y a de longues années vivait un empereur qui aimait par dessus tout être bien habillé. Il avait un habit pour chaque heure du jour.

Un beau jour, deux escrocs arrivèrent dans la grande ville de l’empereur. Ils prétendirent savoir tisser une étoffe que seules les personnes intelligentes pouvaient voir et proposèrent au souverain de lui confectionner des vêtements. L’empereur pensa que ce serait un habit exceptionnel et qu’il pourrait ainsi repérer les personnes intelligentes de son royaume.

Les deux charlatans se mirent alors au travail.

Quelques jours plus tard, l’empereur, curieux, vint voir où en était le tissage de ce fameux tissu. Il ne vit rien car il n’y avait rien. Troublé, il décida de n’en parler à personne, car personne ne voulait d’un empereur sot.

Il envoya plusieurs ministres inspecter l’avancement des travaux. Ils ne virent pas plus que le souverain, mais n’osèrent pas non plus l’avouer.

Tout le royaume parlait de cette étoffe extraordinaire.

Le jour où les deux escrocs décidèrent que l’habit était achevé, ils aidèrent l’empereur à l’enfiler.

Ainsi « vêtu » et accompagné de ses ministres, le souverain se présenta à son peuple qui, lui aussi, prétendit voir et admirer ses vêtements.

Seul un petit garçon osa dire la vérité : "le roi est nu !". Et tout le monde lui donna raison. L’empereur comprit que son peuple avait raison, mais continua sa marche sans dire un mot.
Hans Christian Andersen,
funny love
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle


Dernière édition par Teiwas le 01/09/2009 05:30:04; édité 1 fois
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 01/09/2009 00:14:38    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Cliniou, je ne connais pas Harisson ni ses idées.. je n'en avais jamais entendu parler avant de le lire Embarrassed
je t'ai dit aussi ce qui me dérangeait..
peut-être aussi que je l'ai lu trop vite...
j'ai tendance à faire un amalgamme de Harisson avec Donald... bizarre..
J'ai juste trouvé que "Donald" avait écrit un genre de journal pour lui même, d'une façon anecdotique, car c'est resté superficiel pour moi.. je ne me suis pas sentie concernée ou interpellée, je n'ai pas eu envie de pleurer...
la partie "cynthia" est quand même celle que j'ai le plus appréciée, y compris les phrases que tu cites, et elles terminent bien le livre clind
je m'interroge aussi: puzzled sur la couverture, il y a des corbeaux, et je pensais que l'âme de Donald irait dans un corbeau, à lire les dernières pages de la partie Donald.. mais en fait, c'est une âme ours.. Mr. Green

heureusement qu'il y a des gouts différents, car "l'ennui naquit un jour de l'uniformité", donc, on n'est pas près de s'ennuyer!! danse
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 01/09/2009 01:27:34    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Les corbeaux représentent le rite culturel de funérailles.Mais il est aussi le symbole de la gratitude filiale, l'affection, la sagesse et l'espoir.

Citation:
« J’ai pénétré dans le bosquet, où David m’avait montré comment on pouvait s’allonger et se laisser doucement bercer par la moindre brise en provenance du lac Supérieur. Voilà ce que je désirais. C’est une sorte de miracle, mais il n’y avait pas de vent jusqu’à ce que je m’allonge sur cette grosse branche et que mon corps s’apaise. Quelques minutes plus tard il n’y avait plus ni intérieur ni extérieur dans le monde, si vous voyez ce que je veux dire. Mon corps malade a disparu purement et simplement, du moins pour un moment, puis il s’est endormi. Il y avait en ce lieu un esprit qui a accordé la paix à mon corps. Peut-être seulement parce que le vent s’est alors levé et l’énorme branche m’a bercé comme ma mère l’avait fait jadis dans le fauteuil à bascule. J’avais les yeux fermés, mais je me suis mis à voir des choses comme au Canada, durant les trois jours que j’avais passé sur cette fameuse colline. Mon esprit a engendré la vision des ours aux grandes ailes dont la vieille femme m’avait parlé quand j’étais dans cette barque avec Flower. La face de l’un deux ressemblait vaguement à mon visage. Je me suis demandé comment on pouvait voir des choses les yeux fermés. Bien sûr quand tôt ou tard je mourrai, sans doute pas très tard, et que mes yeux cesseront de fonctionner, je me demande combien de temps mon esprit continuera de voir des choses, et quelles choses ? Cette question me semble parfaitement naturelle. Si nous avons un esprit, comment et que voit-il ? [...].

Voici ce que j'ai beaucoup aimé. La partie appelée Donald me plaisait , puis lorsque les autres sont venus parler, j'ai trouvé que le style avait trop changé et je ne suivais plus...(I lost the plot).
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Cliniou
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2007
Messages: 442
Du côté d'ailleurs et réciproquement
Logo:

MessagePosté le: 01/09/2009 10:27:00    Sujet du message: Lectures Communes Répondre en citant

Citation:
ton image verte est le genre d'image qui pousse bien des gens à mentir ou à se taire pour se mettre à" la hauteur des autres," ce qui apporte une réponse à ma question sur certains films, livres ou toute autre oeuvre d'art: ont-ils du succès par ce qu'un critique renommé a fait une bonne revue et que tout le monde agrée de peur de paraitre ignare et sans culture? Cela me fait penser à 'Les habits de l'empereur"


Je crois que tu n'as pas bien compris mon image verte. Je parle de juger en connaissance de cause.
J'espère que les personnes qui émettent un jugement sur une oeuvre le font parce qu'elles ont tenté de comprendre l'oeuvre, d'entrer dedans par respect pour l'artiste d'une part, et par respect pour elles-mêmes d'autre part. Pérorer ce qu'a dit l'un ou l'autre ne sert à rien, c'est une perte de temps.
Je parlais de voir le plafond de la Sixtine comme on pourrait dire entendre avec les yeux, voir avec tout son coeur, voir vraiment et pas simplement regarder.
Après qu'on n'ait pas aimé, pas compris, était mis mal à l'aise, subjugué, etc....Tous les goûts sont dans la nature.


Citation:
heureusement qu'il y a des gouts différents, car "l'ennui naquit un jour de l'uniformité", donc, on n'est pas près de s'ennuyer!!  

Tout à fait. Et je ne voudrais pas que vous vous imaginiez que je veux vous faire passer Harrison par les trous de nez, on me demande de dire pourquoi j'ai aimé, je réponds. J'accorde qu'Harrison ne plait pas à tout le monde, comme d'autres auteurs vous plairont et ne me plairont pas.
L'art est là aussi pour divertir, ben oui, on veut passer un moment agréable en lisant un lire qui va nous apporter ce que l'on cherche ou nous faire découvrir quelque chose à laquelle on ne s'attendait pas.

Sur ce, je vais me faire un café car je compte les minutes: Ernest fait sa première journée à l'école avec un instituteur pas facile.

kiss
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 02:04:50    Sujet du message: Lectures Communes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Livres-books -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com