Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Petit vieux, petite vieille !

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 05/05/2009 05:30:40    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

Pour ceux qui pensent que la vieillesse est désavantagée clind


Lorsque je serai vieux, que tu seras vieille
Lorsque que tes cheveux blonds seront des cheveux blancs
Nous reviendrons tous deux nous asseoir sous la treille
Tout comme au temps d'avant quand nous étions amants
Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
À parler du bon temps, du temps de nos vingt ans.

Lorsque je serai vieille et toi tu seras vieux
Et que, les yeux brillants, nous nous regarderons
Sur le banc familier, au coucher du soleil
Nous reviendrons ensemble nous aimer comme avant
Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
À parler du bon temps, du temps de nos enfants.

Lorsque je serai vieux et que tu seras vieille
Et que le poids des ans aura ridé nos fronts
Combien de fois jadis, ai-je pu te dire : "Je t'aime"
Alors, avec grand soin, nous les recompterons.

Et nous serons tous deux, petit vieux, petite vieille
Réchauffant nos deux coeurs au soleil du printemps.

C'est vrai, je serai vieux
C'est vrai, je serai vieille

Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens
Mais jusqu'au dernier jour, petit vieux, petite vieille
Bercés par notre amour, on se tiendra la main.

Car on s'aime aujourd'hui, petit vieux, petite vieille
Mais on s'aime aujourd'hui encore moins que demain !


Texte de Rosemonde Gérard 1871-1933




_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/05/2009 05:30:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CORWIN
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2008
Messages: 186
En forêt d'Yveline

MessagePosté le: 05/05/2009 08:10:53    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

C'est vrai, pourquoi la vieillesse s'accompagnerait-elle de la fin inéluctable de l'amour?

Toutefois, l'image évoquée par l'auteur est tout de même rare aujourd'hui. Rolling Eyes
_________________
• Ne faites jamais l'amour le samedi soir, car s'il pleut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire. Pierre Desproges.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 05/05/2009 08:32:56    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

Teiwas... c'est vraiment.... super
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 05/05/2009 09:23:24    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

Oui Corwin mais elle existe encore et c'est sans doute cette rareté qui rend le poème sublime.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Spirituel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2007
Messages: 401
Canada

MessagePosté le: 07/05/2009 05:16:10    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

J'adore pouce
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 07/05/2009 08:22:07    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

Tout ça est très joli, très poétique, très romanesque  innocent  


Mais...


Il y a aussi les chairs qui ramollissent, les peaux qui se flétrissent, les pensées qui s'entrechoquent ... Pas les dents ! Y en a plus !  Mr. Green . La pesanteur qui tire de plus en plus vers le bas ... Tout ce que j'avais ( en double  siffle ) un temps de pointé vers le ciel lamentablement se détourne vers la terre... Laughing  Les matins lents à démarrer, les genoux refusant de se plier ... Pour ramasser son dentier c'est pas simple...  Et les jointures qui craquent résonnant comme une vieille sonnette enrouée ... Bref ! Un spectacle désolant  euwall


Mais comme dirait l'autre "Si après cinquante ans tu ne te réveilles pas avec un bobo quelque part c'est que tu es mort" !
Ou un autre " La gloire est passée. Reste le souvenir !" siffle  Si tu n'as pas rencontré Alzheimer bien évidemment tirelangue


C'était juste pour rire Laughing
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 07/05/2009 09:32:26    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille ! Répondre en citant

X - L'ennemi


Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

- O douleur! ô douleur! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le cœur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

Charles Baudelaire


Où donc est le bonheur ? disais-je.


Où donc est le bonheur ? disais-je. - Infortuné !
Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l'avez donné.

Naître, et ne pas savoir que l'enfance éphémère,
Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,
Est l'âge du bonheur, et le plus beau moment
Que l'homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

Plus tard, aimer, - garder dans son coeur de jeune homme
Un nom mystérieux que jamais on ne nomme,
Glisser un mot furtif dans une tendre main,
Aspirer aux douceurs d'un ineffable hymen,
Envier l'eau qui fuit, le nuage qui vole,
Sentir son coeur se fondre au son d'une parole,
Connaître un pas qu'on aime et que jaloux on suit,
Rêver le jour, brûler et se tordre la nuit,
Pleurer surtout cet âge où sommeillent les âmes,
Toujours souffrir ; parmi tous les regards de femmes,
Tous les buissons d'avril, les feux du ciel vermeil,
Ne chercher qu'un regard, qu'une fleur, qu'un soleil !

Puis effeuiller en hâte et d'une main jalouse
Les boutons d'orangers sur le front de l'épouse ;
Tout sentir, être heureux, et pourtant, insensé
Se tourner presque en pleurs vers le malheur passé ;
Voir aux feux de midi, sans espoir qu'il renaisse,
Se faner son printemps, son matin, sa jeunesse,
Perdre l'illusion, l'espérance, et sentir
Qu'on vieillit au fardeau croissant du repentir,
Effacer de son front des taches et des rides ;
S'éprendre d'art, de vers, de voyages arides,
De cieux lointains, de mers où s'égarent nos pas ;
Redemander cet âge où l'on ne dormait pas ;
Se dire qu'on était bien malheureux, bien triste,
Bien fou, que maintenant on respire, on existe,
Et, plus vieux de dix ans, s'enfermer tout un jour
Pour relire avec pleurs quelques lettres d'amour !

Vieillir enfin, vieillir ! comme des fleurs fanées
Voir blanchir nos cheveux et tomber nos années,
Rappeler notre enfance et nos beaux jours flétris,
Boire le reste amer de ces parfums aigris,
Être sage, et railler l'amant et le poète,
Et, lorsque nous touchons à la tombe muette,
Suivre en les rappelant d'un oeil mouillé de pleurs
Nos enfants qui déjà sont tournés vers les leurs !

Ainsi l'homme, ô mon Dieu ! marche toujours plus sombre
Du berceau qui rayonne au sépulcre plein d'ombre.
C'est donc avoir vécu ! c'est donc avoir été !
Dans la joie et l'amour et la félicité
C'est avoir eu sa part ! et se plaindre est folie.
Voilà de quel nectar la coupe était remplie !

Hélas ! naître pour vivre en désirant la mort !
Grandir en regrettant l'enfance où le coeur dort,
Vieillir en regrettant la jeunesse ravie,
Mourir en regrettant la vieillesse et la vie !

Où donc est le bonheur, disais-je ? - Infortuné !
Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l'avez donné !

28 mai 1830. Victor HugoRecueil : Les feuilles d'automne

kiss
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 23:46:49    Sujet du message: Petit vieux, petite vieille !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com