Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Grippe porcine
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Nouvelles du Monde -World news -> Archive 2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 30/04/2009 10:11:14    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Attention messieurs, car il est bien connu que dans tout homme , sommeille un cochon Laughing kiss

Citation:
Le gouvernement australien renforce la surveillance de la grippe porcine dans les aéroports


Pour obtenir l'autorisation d'atterrir, tous les vols à destination de l'Australie depuis l'Amérique du Nord ou du Sud devront communiquer aux autorités australiennes l'état des passagers, notamment rapporter tout passager avec des symptômes similiaires à ceux de la grippe porcine, a déclaré lundi le ministre autralien fédéral de la Santé, Nicola Roxon.

Le gouvernement considère la grippe porcine comme une préoccupation majeure et se dit prêt à renforcer sa surveillance de l'épidémie, a indiqué M. Roxon, après que l'Organisation mondiale de la Santé eut qualifié d'urgence de santé publique l'épidémie.

"Un certain nombre de personnes au Mexique sont mortes et de nombreuses autres on été infectées", a indiqué M. Roxon.

L'Australie est bien préparée pour traiter l'épidémie, a indiqué M. Roxon, ajoutant que des chercheurs ont été mobilisés pour étudier la transmission du virus.

"Nous avons un bon stock de médicaments antiviraux efficaces en Australie", a dit M. Roxon.

Au Mexique, le nombre de cas suspectés de grippe porcine est passé à 1.614, dont 103 décès, a annoncé lundi matin le Mexique.

Source: xinhua

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/04/2009 10:11:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 30/04/2009 11:05:36    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

idem en  France tout est deja bien prevue ..et un plan depuis deux ans ou trois je sais plus ..d organisations..stok medicament, masques ect....
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 30/04/2009 13:37:58    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

INFO - MONDE
GRIPPE MEXICAINE
30
La pandémie est imminente

Plus personne n'est épargné par le danger du virus de la nouvelle grippe qui frise aujourd'hui la pandémie
© France 2

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché mercredi soir la phase 5 d'alerte pandémique
Treize pays sont désormais touchés. La Suisse et les Pays-Bas ont rejoint la liste jeudi matin.

Le niveau d'alerte 5 est l'avant-dernier stade avant la déclaration de l'état d'épidémie mondiale. Le critère principal du déclenchement du dernier stade est l'existence de deux foyers autonomes d'infection, dans deux pays différents d'une même région.

"Tous les pays doivent immédiatement activer leur plan de préparation à la pandémie", a prévenu la directrice générale de l'organisation, Margaret Chan, au cours d'une téléconférence.

Relevant que "le virus s'étend (...) sans aucun signe de ralentissement", l'organisation avait décidé de convoquer mercredi soir son Comité d'urgence regroupant une quinzaine d'experts internationaux. Le virus, parti du Mexique où elle pourrait avoir fait 159 morts (49 cas avérés dont sept mortels), touche désormais 8 pays dans le monde, dont 3 dans l'UE. Les Etats-Unis ont annoncé 91 cas confirmés et un premier mort.

Un haut responsable américain à la Santé a indiqué mercredi aux parlementaires que des "efforts importants" étaient à l'oeuvre pour mettre au point un vaccin, mais qu'il n'y en aurait pas de disponible avant septembre. Le Texas a décrété l'état d'urgence.

Les recommandations pour le niveau 5
Le déclenchement de l'alerte 5 s'accompagne d'une série de recommandations de  l'Organisation mondiale de la santé pour les pays concernés ou non. Ces pays restent libres de les appliquer comme ils l'entendent, à l'échelle qui leur semble la plus justifiée, précise l'OMS.

Dans les régions affectées, l'organisation conseille aux personnes atteintes de maladies respiratoires graves de rester à la maison et de limiter leurs contacts avec les autres membres du foyer. Cette mesure peut s'accompagner de la fermeture des écoles et de  l'ajustement des heures de travail de façon à éviter que trop de personnes entrent en contact.

L'OMS invite également les Etats à encourager la réduction des voyages ainsi que les rassemblements liés aux transports publics. Mais elle ne recommande pas de restrictions officielles de déplacement vers les pays touchés. Ceux-ci sont en outre invités à distribuer des antiviraux et à lancer la préparation de la vaccination.

Quant aux pays non encore infectés, l'organisation onusienne leur conseille la mise en place de contrôles sanitaires aux frontières.

Le Mexique, pays le plus touché
Le président mexicain Felipe Calderon a conseillé mercredi soir à ses compatriotes de "rester chez eux" pendant le long week-end du 1er mai pour éviter la propagation de la grippe porcine, qui a fait 8 morts confirmés dans le pays.
"Restez chez vous avec votre famille parce qu'il n'y a pas d'endroit plus sûr pour vous protéger contre la grippe porcine", a-t-il déclaré dans une allocution radio-télévisée.
Les activités "non-essentielles" de l'administration gouvernementale seront  suspendues pendant ce week-end et jusqu'au 5 mai, dans ce même esprit de prévention qui a conduit à fermer l'ensemble des établissements d'enseignement du pays, a-t-il ajouté.

Les mesures de prévention ont été renforcées: restaurants, cafés, bars, cabarets et discothèques de la capitale sont fermés jusqu'au 5 mai et seule la vente à emporter est autorisée. Les sites archéologiques sont fermés jusqu'à nouvel ordre et les matchs de football ont lieu sans spectateurs. Les députés ont aussi siégé à huis clos, avec un masque.

Les établissements scolaires et universitaires ne seront pas rouverts avant le 6 mai. La décision concerne l'agglomération de la capitale (20 millions d'habitants), l'Etat mitoyen de Mexico et l'Etat voisin de San Luis Potosi, région du pays la plus touchée par le virus après la mégapole. L'aéroport de la capitale reste ouvert, mais des équipes médicales y sont en place pour prendre les passagers en charge.

Au Mexique, foyer de la maladie et pays le plus touché, aux 8 morts officiellement liées à la grippe s'ajoutent 151 morts "probables" provoquées par l'épidémie. Le nombre de personnes contaminées serait désormais supérieur à 1.600, dont 400 ont été hospitalisées.

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi le premier décès dû à l'épidémie de grippe mexicaine sur leur territoire. Il s'agit d'un enfant de 23 mois venu du Mexique, semble-t-il. Il s'était rendu à Houston, au Texas, pour se faire soigner, selon les autorités sanitaires de l'Etat. C'est le premier décès attribué au virus de type H1N1 en dehors des frontières du Mexique.

Des analyses sont en cours pour déterminer les causes de la mort de deux personnes, l'une le 22 avril à Norwalk, à 25 km au sud-est de Los Angeles, et l'autre lundi à Bellflower, à quelques kilomètres de là.

65 cas d'infection ont été confirmés aux Etats-Unis, dans six Etats, selon les derniers chiffres des Centres de maladie et de prévention  américains (CDC).

Au Canada, six nouveaux cas de grippe mexicaine ont été détectés, ce qui porte à 19 le nombre de cas confirmés, tous bénins pour le moment, dans ce pays.

En Equateur, l'état d'exception a été décrété.

L'Afrique du Sud a annoncé mercredi avoir  détecté les deux premiers cas suspects de grippe porcine du continent africain

En Espagne, de nouveaux cas de grippe mexicaine ont été confirmés mercredi, portant à dix le total de cas confirmés dans le pays, a annoncé le ministère espagnol de la Santé. Plusieurs dizaines d'autres cas suspects sont sous observation.

Un des cas avérés n'est pas allé au Mexique mais a été en contact avec une personne qui s'y est rendue.

Au Royaume-Uni, trois nouveaux cas de grippe mexicaine ont été confirmés mercredi, dont celui d'une adolescente de douze ans. Le nombre total de cas avérés est de cinq.

En Irlande, les autorités ont annoncé six cas suspects.

En Autriche, un premier cas confirmé de grippe mexicaine a été  signalé à Vienne en Autriche sur une femme de 28 ans de retour d'un séjour au  Guatemala avec une escale à Mexico, a annoncé mercredi le ministère de la  Santé.

L'Allemagne est touchée à son tour mercredi, avec trois cas confirmés. Il s'agit de voyageurs récemment arrivés du Mexique.

L'UE déconseille les voyages au Mexique et aux Etats-Unis
Bruxelles conseille de s'abstenir de tout voyage non indispensable dans les zones directement affectées. Une réunion des ministres de la Santé de l'UE est convoquée jeudi pour faire le point sur la menace représentée par cette forme de grippe.

Contrairement à l'OMS qui ne préconise pas de restrictions de déplacements, les autorités espagnoles ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Mexique.

Ailleurs dans le monde
En Israël, un premier cas de grippe mexicaine a été confirmé chez un jeune Israélien rentré récemment d'un séjour au Mexique et qui avait été hospitalisé dimanche.

La Nouvelle-Zélande a confirmé de son côté trois cas humains de grippe mexicaine, alors que dix autres personnes pourraient également être atteintes, a indiqué mardi le ministre néo-zélandais  de la Santé, Tony Ryall.

Mobilisation en Asie
La Chine s'attend à ce que le virus de la grippe  porcine se propage jusque sur son territoire, a indiqué un responsable, et était en alerte jeudi à la veille d'un long week-end, synonyme de voyages dans le  pays.
"Il m'est très difficile de prévoir quand apparaîtront les premiers cas. Mais je pense que le risque d'arrivée de la grippe porcine en Chine est très  levé", a déclaré Yang Weizhong, directeur adjoint du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine, à la télévision d'Etat. Mercredi, l'Administration Nationale du Tourisme a appelé "les agences de voyage, hôtels, sites touristiques, opérateurs de bus et de bateaux (...) à renforcer les mesures de prévention d'épidémies, et se préparer à une possible épidémie".

Le gouvernement chinois, très critiqué pour avoir initialement couvert  l'épidémie de SRAS en 2003, a fait de la lutte contre ce nouveau risque sanitaire "une tâche centrale". La Chine a suspendu les importations de porcs et de produits porcins en provenance du Mexique et de trois Etats américains (Texas, Kansas et Californie).

La Thailande a elle aussi suspendu les importations de porc en provenance du Mexique et des Etats-Unis. Elle a par ailleurs installé lundi des scanners thermiques à l'aéroport de Bangkok pour tenter de détecter l'entrée de personnes éventuellement atteintes de la grippe mexicaine.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les pays asiatiques, qui avaient pris des mesures sévères lors de la crise de la pneumonie atypique (SRAS) de 2003, sont mieux préparés que d'autres à faire face aux risques de pandémie de grippe mexicaine.

L'Egypte ordonne l'abattage des cochons
Le gouvernement égyptien a ordonné mercredi 29 avril l'abattage des 250.000 cochons élevés dans le pays. Aucun cas de la grippe mexicaine ne s'est pourtant déclaré en Egypte et l'OMS n'a recensé aucun cas de contamination d'une personne par un porc.

La majorité des 80 millions d'Egyptiens sont des musulmans, dont la religion interdit de manger du porc considéré comme "impur". Les cochons sont surtout élevés par des chrétiens coptes. Les coptes constituent de 6 à 10 % de la population, selon les estimations.

Les éleveurs ont très mal accepté la mesure prise par les autorités. Certains d'entre eux ont jeté des pierres sur des vétérinaires et des policiers venus tuer leurs animaux dans la  région de Khanka, à 25 km au nord du Caire. "Nos porcs sont en bonne santé, ils sont tout notre capital et ils ne sont pas malades", a ainsi déclaré l'un d'entre eux. "Ils veulent se débarasser des cochons parce que cet animal est interdit  par l'Islam et qu'ils disent que l'Egypte est un pays islamique", a ajouté le même éleveur.
 
La grippe mexicaine en 6 questions et 6 réponses
Qu'est ce que la grippe mexicaine ?
Selon les spécialistes, il s'agit, d'une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de type A. Elle peut se répandre rapidement.

Est-elle transmissible à l'homme ?
Le virus d'origine animale, identifié comme A/H1N1, a "clairement un  potentiel pandémique dans la mesure où il affecte des êtres humains", a averti l'OMS. Tous les cas constatés au Mexique procèdent de la contagion d'homme à homme, ont souligné les autorités du pays. La maladie touche "des jeunes adultes en bonne santé", selon les autorités mondiales de la santé.

S'agit-il d'un nouveau type de grippe porcine ?
Comme chez l'humain, indique l'OMS, les virus de la grippe changent 
continuellement chez le porc. Or les porcs ont, dans leurs voies respiratoires, des récepteurs sensibles aux virus dits "influenzae", porcins, humains et aviaires. Les  porcs sont des "creusets" qui favorisent l'apparition de nouveaux virus grippaux, par le biais de recombinaisons génétiques, en cas de contaminations simultanées. La mutation du virus est inédite, "dans des gênes jamais rencontrés auparavant", souligne l'OMS. "C'est la première fois que nous voyons une souche aviaire, deux souches porcines et une souche humaine", a relevé le responsable des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Peut-on l'attraper en mangeant de la viande de porc ?
Non, rappelle le ministère français de l'Agriculture. "Cette grippe d'origine porcine au Mexique ne s'attrape pas en mangeant de la viande, mais par voie aérienne, d'homme à homme", explique le ministère. La température de cuisson (71° Celsius à coeur) détruit virus et bactéries, précisent les Centres de contrôle des maladies américains (CDC).

Existe-t-il un vaccin contre cette maladie ?
Oui, pour les porcs. Oui et non pour l'homme. Selon les autorités mexicaines citant l'OMS, le vaccin correspond encore à une souche précédente du virus le rendant moins efficace. Mais "la production de vaccin (est) possible dans la mesure où le virus est identifié" mais elle nécessite "un peu de temps", selon l'OMS.

En attendant, le Tamiflu, médicament à base d'oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus, ajoute l'organisation. De leur côté, les autorités américaines citent, à côté du Tamiflu, le Relenza (zanamivir), un autre antiviral. Le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe 
porcine.

Pourquoi l'OMS a-t-elle tiré le signal d'alarme ?
Parce que la situation est "grave", "imprévisible" et "évolue vite", selon la directrice générale de l'OMS qui a lancé samedi une vigoureuse mise en garde contre le "potentiel pandémique" du nouveau virus. L'OMS a réitéré sa  recommandation "que tous les pays intensifient leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie".
 
H1N1, un mystérieux virus
Le virus H1N1, à l'origine de la nouvelle alerte mondiale à la pandémie, est une combinaison inédite de souches porcines, aviaire et humaine. Laquelle se transmet d'homme à homme et semble toucher particulièrement  les jeunes, sans qu'on connaisse encore son origine exacte.

Pour qu'un virus grippal puisse se propager facilement parmi les humains, il faut qu'il s'"humanise". C'est-à-dire d'abord en pratique "qu'il puisse se fixer aisément dans leurs voies respiratoires supérieures puis se multiplier de façon efficace dans l'organisme et ensuite soit capable de s'en extraire", explique la virologue Sylvie van der Werf, de l'institut Pasteur à Paris. "On connaît très peu de choses sur cette dernière phase", ajoute-t-elle.

Le patrimoine génétique de ces virus est formés de "huit segments ou  morceaux qui peuvent être échangés comme si on battait un jeux de cartes", poursuit la chercheuse. Ce qui permet de multiples combinaisons. Au fil des années, on aboutit à des virus  d'origines diverses, dit-elle.

Schématiquement, la particularité de ce virus A/H1N1 est de contenir une combinaison inédite de quatre virus différents provenant de trois espèces, porcine (deux virus), aviaire et humaine, selon le Centre de contrôle de maladies américain CDC. Un tel cocktail n'avait jamais été détecté auparavant aux Etats-Unis, ni ailleurs, avait d'emblée affirmé le Dr Anne Schuchat, du CDC américain.

Le virologue britannique John Oxford, basé à Londres, se veut optimiste :  pour lui, "si nous n'avons pas vu ce virus (jusque-là), nous avons été exposés à d'autres membres de sa famille H1N1, depuis 1978". Les chercheurs disposeraient ainsi d'"un peu de mémoire immunitaire" contre cet agent parmi les humains, contrairement au virus aviaire  H5N1 totalement nouveau pour l'organisme, selon ce spécialiste.

L'origine du virus de cette grippe nord-américaine, qui a provoqué l'alarme mondiale, demeure incertaine. Autre question: pourquoi le virus n'at-il tué, pour l'instant, qu'au Mexique ? Selon les experts, une des possibilités est que le virus était plus virulent lors de son émergence il y a plus d'un mois, précisément au Mexique, et qu'il a évolué en une forme moins virulente.

"Nous n'avons pas d'information sur la façon dont il fonctionne, dont il se transmet", a cependant reconnu mardi le porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl. On en sait encore trop peu sur la sévérité de la maladie - combien de patients peu atteints pour combien de cas graves- et sur l'histoire médicale des victimes (souffraient-elles d'autres maladies dans le passé ?). La cause des décès provient-elle de surinfections bactériennes (pneumonies...) potentiellement mal soignées ? Ou bien les personnes décédées sont-elles mortes d'un syndrome de détresse respiratoire aigu lié à la virulence propre du virus ?

L'indispensable développement de tests de détection spécifique (basée sur la technique d'amplification génique appelée PCR) pourrait prendre une semaine, selon des chercheurs de Hong Kong. Les tests PCR permettront d'identifier le virus en quelques heures, remarque Mme van der Werf.

Les données sur le virus sont partagées et sa séquence génétique mise dans une banque de données publique, explique le professeur Angus Nicoll, du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC). Pour établir un diagnostic, les chercheurs peuvent ainsi comparer avec les virus isolés dans leur laboratoire.

Les échanges de souches du virus entre laboratoires sont par ailleurs nécessaires pour mettre en chantier un vaccin. Pour en savoir plus, les chercheurs pourront aussi injecter le virus à des  animaux de laboratoire pour voir comment réagit leur système immunita

_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 01/05/2009 07:25:46    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Citation:
H1N1, un mystérieux virus





Les chercheurs disposeraient ainsi d'"un peu de mémoire immunitaire" contre cet agent parmi les humains, contrairement au virus aviaire  H5N1 totalement nouveau pour l'organisme, selon ce spécialiste.

 

puzzled  Totalement nouveau  pour l'organisme humain..... surprenant ça!
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 07/05/2009 10:54:59    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

source : http://www.grain.org/articles/?id=50



 This publication is available in English here
_uacct = "UA-330875-1"; urchinTracker();
Un système alimentaire qui tue : La peste porcine, dernier fléau de l’industrie de la viande GRAIN, Avril 2009
Le Mexique assiste à une répétition infernale de l’histoire de la grippe aviaire asiatique, mais à une échelle encore plus tragique. Une fois de plus, la réponse officielle arrive trop tard et entachée de mensonges. Une fois de plus, l’industrie mondiale de la viande est au centre de l’histoire, s’obstinant à nier toute responsabilité, alors que le poids de l’évidence concernant son rôle ne cesse de s’accroître. Cinq ans après le début de la crise de grippe aviaire H5N1 et après cinq ans aussi d’une stratégie mondiale contre les pandémies de grippe coordonnée par l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS ou WHO) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le monde chancelle sous les coups d’un nouveau désastre, la grippe porcine. La stratégie mondiale a échoué et doit être remplacée par un nouveau système de santé publique qui puisse inspirer confiance au public.
Ce que nous savons de la situation au Mexique, c’est que, officiellement, plus de 150 personnes sont mortes d’une nouvelle souche de grippe porcine qui est en fait un cocktail génétique de plusieurs souches de virus de grippe : grippe porcine, grippe aviaire et grippe humaine. Celle-ci a évolué en une forme qui se transmet facilement d’humain à humain et qui peut tuer des gens en parfaite santé. Nous ne savons pas exactement où ont eu lieu cette recombinaison et cette évolution, mais il semble évident qu’il faut chercher du côté des élevages industriels mexicains et américains.[1]
Cela fait des années que les experts avertissent que le développement des grandes fermes d’élevage industriel en Amérique du Nord ont créé un foyer idéal pour que puissent émerger et se répandre de nouvelles souches de grippe extrêmement virulentes. « Parce que les élevages fortement concentrés ont tendance à rassembler d’importants groupes d’animaux sur une surface réduite, ils facilitent la transmission et le mélange des virus », expliquaient des scientifiques de l’agence nationale des instituts de santé publique américaine (NIH).[2]  Trois ans plus tôt, Science Magazine avait sonné l’alarme en montrant que la taille croissante des élevages industriels  et l’usage répandu des vaccins qui y est fait accéléraient le rythme d’évolution de la grippe porcine.[3] C’est la même chose avec la grippe aviaire : l’espace surpeuplé et les conditions insalubres  qui règnent dans ces élevages permettent au virus de se recombiner et de prendre de nouvelles formes très aisément. Quand on en est à ce stade, la  centralisation inhérente à l’industrie garantit que la maladie est disséminée partout, par l’intermédiaire des matières fécales, de la nourriture animale, de l’eau ou même des bottes des ouvriers.[4] Et pourtant, si l’on en croit les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), «  il n’existe pas de système national officiel de surveillance pour déterminer quels sont les virus les plus répandus dans la population porcine américaine.”[5] La situation est la même au Mexique.
Les communautés à l’épicentre
Ce que nous savons encore à propos de l’épidémie de grippe porcine mexicaine est que la communauté de La Gloria dans l’état de Veracruz a désespérément essayé d’obtenir une réaction des autorités face à l’étrange maladie respiratoire qui les a sévèrement affectés ces derniers mois. Les résidents sont absolument convaincus que leur maladie est liée à la pollution provoquée par la grande ferme porcine récemment installée dans leur communauté par Granja Carroll, une filiale de la société américaine Smithfield Foods, le plus grand producteur de porc mondial.
Après les innombrables essais de la communauté pour obtenir l’aide des autorités – essais qui ont mené certains leaders locaux en prison et provoqué des menaces de mort contre ceux qui osaient critiquer l’élevage de Smithfield – les autorités sanitaires locales ont finalement décidé de faire une enquête vers la fin de 2008. Les tests ont révélé que plus de 60% de cette communauté de 3 000 personnes souffraient d’une maladie respiratoire, mais le nom de la maladie n’a pas été officiellement confirmé. Smithfield nie toute connection avec ses activités. C’est seulement le 27 avril 2009, quelques jours après l’annonce officielle par le gouvernement fédéral de l’épidémie de grippe porcine, que l’information est sortie dans la presse, révélant que le premier cas de grippe porcine diagnostiqué dans le pays avait été le 2 avril 2009 celui d’un petit garçon de 4 ans appartenant à la communauté de La Gloria. Le ministre de la Santé du Mexique déclare que l’échantillon prélevé sur l’enfant est le seul parmi les échantillons prélevés sur la communauté qui ait été retenu par les autorités mexicaines et envoyé pour être testé en laboratoire. Ce test a ensuite confirmé qu’il s’agissait bien de grippe porcine.[6]  Tout cela malgré le fait qu’une société américaine privée d’évaluation des risques, Veratect, avait, au début du mois d’avril 2009, avisé les responsables régionaux de l’OMS de l’occurrence de la maladie respiratoire grave qui sévissait à La Gloria.[7]
Le 4 avril 2009, le quotidien mexicain La Jornada a publié un article sur la lutte de la communauté de La Gloria, avec la photo d’un jeune garçon qui tient une pancarte avec le dessin d’un cochon barré d’une croix et la légende  « Attention, danger : Carrolls Farm » écrite en espagnol.[8]
Pour ce qui est des pandémies de grippe en général, nous savons que la proximité d’élevages intensifs de porcs et d’élevages de volailles augmente les risques de recombinaison virale et l’émergence de nouvelles souches virulentes de grippe. En Indonésie par exemple, on sait que les porcs vivant près d’un élevage de volailles ont des taux importants d’infection au H5N1, la variante mortelle de la grippe aviaire.[9] Des scientifiques du NIH avertissent que « l’augmentation  du nombre d’installations porcines voisines d’installations aviaires pourrait faciliter l’évolution de la prochaine pandémie."[10]
On n’en a guère entendu parler,  mais la région avoisinante de La Gloria compte de nombreuses élevages de volailles intensifs. Récemment, en septembre 2008, une épidémie de grippe aviaire a éclaté parmi les volailles de la région. A l’époque, les autorités vétérinaires ont assuré le public qu’il s’agissait seulement d’une souche peu pathogène qui n’affecte que les oiseaux de basse-cour. Mais grâce à la divulgation faite par Marco Antonio Núñez, le président de la Commission pour l’environnement de l’état de Veracruz, nous savons désormais qu’il y a eu une autre épidémie de grippe aviaire à environ 50 km de La Gloria, dans un élevage industriel appartenant à Granjas Bachoco, la plus grande entreprise de volailles du Mexique. Cette épidémie n’a pas été révélée parce qu’on craignait les conséquences que cela pourrait provoquer pour les exportations mexicaines.[11]
Il faut noter ici que l’un des ingrédients courants de l’alimentation animale industrielle est ce qu’on appelle les «  déchets de volaille », c’est-à-dire un mélange de tout ce qu’on peut trouver sur le sol des élevages intensifs : matières fécales, plumes, litière, etc.
Peut-on concevoir situation plus idéale pour l’émergence d’un virus grippal pandémique qu’une région rurale pauvre, pleine d’élevages industriels appartenant à des sociétés transnationales qui n’ont rien à faire du bien-être de la population locale ? Les résidents de La Gloria essaient depuis des années de lutter contre la ferme Smithfield. Ils ont, des mois durant, tenté d’amener les autorités à agir face à l’étrange maladie qui les frappait. On les a ignorés. Le radar  du système mondial de surveillance des maladies émergentes de l’OMS n’a pas enregistré le moindre signal. Pas plus que les épidémies de grippe aviaire de Veracruz n’ont déclenché de réaction du système mondial d’alerte précoce pour les maladies de l’OIE. Ce n’est que grâce à sources privées et de façon désordonnée que la vérité a pu éclater.[12] Et c’est ce qu’on appelle la surveillance mondiale !
La mauvaise foi des grandes sociétés
Ce n’est pas la première fois, et ce n’est sans doute pas la dernière, que les agro-industriels dissimulent des épisodes de maladies infectieuses, mettant ainsi des vies en péril. C’est la nature même de leurs activités. En Roumanie il y a quelques années, Smithfield a interdit aux autorités locales d’entrer dans ses élevages porcins, après les plaintes des résidents à propos de l’odeur pestilentielle provenant des centaines de charognes de porcs laissées à pourrir pendant plusieurs jours. « Nos médecins n’ont pas eu accès aux fermes de la [société] américaine pour pouvoir effectuer leurs inspections de routine », a déclaré Csaba Daroczi, directeur-adjoint des services vétérinaires et d’hygiène de Timisoara. « Chaque fois qu’ils ont essayé, ils ont été repoussés par les gardiens. Smithfield propose que nous signions un accord qui nous obligerait à les prévenir trois jours à l’avance avant toute inspection.”[13] L’information a fini par émerger que Smithfield avait étouffé l’information sur un épisode majeur de grippe porcine classique ayant sévi dans ses fermes en Roumanie.[14]
En Indonésie, où les gens meurent encore de la grippe aviaire et d’où de nombreux experts pensent que viendra  le prochain virus pandémique, les autorités ne peuvent toujours pas entrer sans permission dans les grands élevages industriels.[15] Au Mexique, les autorités ont repoussé les demandes d’enquête sur La Granja Carroll et accusé les résidents de La Gloria de propager l’infection parce qu’ils « utilisent des remèdes de grand-mère, plutôt que d’aller dans les centres de soins pour soigner leur grippe.”[16]
Les élevages industriels sont de véritables bombes à retardement pour les épidémies mondiales. Et pourtant, il n’existe toujours pas de programmes qui permettent d’y faire face, ni même de programmes indépendants de surveillance des maladies. Personne parmi les gens haut placés ne semble s’en soucier et ce n’est sans doute pas un hasard que ces fermes soient souvent situées parmi les communautés les plus pauvres, qui paient très cher pour faire entendre la vérité. Pis encore, nous dépendons tellement de ce système aux limites de l’explosion pour une bonne part de notre alimentation que la tâche principale des agences gouvernementales de sécurité alimentaire semble être désormais de calmer les peurs et de s’assurer que les gens continuent à manger. Smithfield est déjà au bord de la faillite et était la semaine dernière en train de négocier sa reprise avec la plus grosse entreprise d’agroalimentaire de Chine, COFCO.[17]
Entre temps, l’industrie pharmaceutique fait fortune avec la crise. Le gouvernement des Etats-Unis a déjà fait une exception d’urgence dans son système d’autorisation pour permettre de traiter les malades de la grippe avec des antiviraux comme Tamiflu et Relaxin plus largement que cela n’était prévu. Excellente nouvelle pour Roche, Gilead et Glaxo Smithkline qui détiennent le monopole sur ces médicaments. Mais chose encore plus importante, une nuée de petits producteurs de vaccins comme Biocryst et Novavax voient la valeur de leurs actions crever le plafond.[18] Novavax essaie de convaincre à la fois le CDC et le gouvernement mexicain qu’il est capable de fournir un vaccin contre la grippe porcine dans un délai de 12 semaines, si les règlements encadrant les tests restent souples.
C’est un changement profond qu’il nous faut
Il est évident que le système mondial de résolution des problèmes de santé provoqués par l’industrie alimentaire  transnationale marche sur la tête : Le système de surveillance est fichu, les services vétérinaires et ceux de santé publique qui sont en première ligne cafouillent et l’autorité est passée au secteur privé qui a tout intérêt à maintenir le statu quo. En attendant, on recommande aux gens de rester chez eux et de croiser les doigts en attendant le Tamiflu ou un nouveau vaccin éventuel auquel ils n’auront peut-être même pas accès. La situation n’est pas tolérable. Il faut bouleverser les choses. Et agir dès aujourd’hui.
Pour ce qui est de l’épidémie de grippe porcine au Mexique, le changement peut être immédiat : il pourrait consister en une enquête transparente, exhaustive et indépendante sur les élevages de volailles dans l’état de Veracruz, dans le pays tout entier et dans toute l’Amérique du Nord. Le peuple mexicain doit connaître la source du problème afin de pouvoir prendre les mesures adéquates pour couper l’épidémie à la racine et s’assurer que le problème ne se reproduise plus.



Les photos viennent de cette site de web: [url:6eafd5c121=http://enlace.vazquezchagoya.com/?p=812]http://enlace.vazquezchagoya.com/?p=812[/url:6eafd5c121]
Au niveau international, l’expansion des élevages industriels doit cesser et faire machine arrière. Ces fermes sont des foyers de pandémies et continueront à l’être tant qu’elles existeront. Il ne sert probablement à rien de réclamer un changement complet de la stratégie mondiale menée par l’OMS. En effet, l’expérience de la grippe aviaire montre que ni l’OMS ni l’OIE, ni la plupart des gouvernements ne sont disposés à être fermes avec l’agriculture industrielle. Une fois de plus, ce sont les citoyens qui vont devoir réagir et se protéger eux-mêmes. Partout dans le monde, des milliers de communautés luttent contre les élevages industriels. Ce sont ces communautés qui sont en première ligne de la prévention contre la pandémie. Ce dont nous avons besoin à présent, c’est de transformer ces luttes locales contre les élevages industriels en un vaste mouvement mondial pour abolir ce système d’élevage.
Mais le désastre de la grippe porcine au Mexique révèle également un problème de santé publique plus vaste : Les menaces pour la sécurité des consommateurs qui font partie intégrante de notre système alimentaire industriel sont exacerbées par une tendance générale à privatiser complètement les soins de santé, ce qui a réduit à néant la capacité des systèmes publics à apporter des réponses adéquates en cas de crise, et par des politiques encourageant les migrations vers des mégalopoles où les politiques de santé publique et d’assainissement sont déplorables. (L’épidémie de grippe porcine a frappé Mexico, une métropole de plus de 20 millions d’habitants, précisément au moment où le gouvernement a coupé l’approvisionnement en eau d’une bonne partie de la population, en particulier les quartiers les plus pauvres.) Le fait que la surveillance des épidémies soit confiée à des cabinets-conseils privés, que les gouvernements et les agences des Nations Unies puissent garder le silence et ne pas divulguer l’information, que nous soyons obligés de dépendre d’une poignées d’entreprises pharmaceutiques  pour soulager nos souffrances, avec des produits certes brevetés mais seulement à moitié testés, devraient nous indiquer que rien ne va plus. Ce n’est pas seulement de nourriture que nous avons besoin, mais de systèmes de santé publique qui aient un véritable agenda public et soient responsables devant le public.


Lectures complémentaires :
Doreen Carvajal and Stephen Castle, A U.S. Hog Giant Transforms Eastern Europe, New York Times, 5 May 2009, http://www.nytimes.com/2009/05/06/business/global/06smithfield.html
Mike Mather, Newschannel 3 Investigates the Source of the Swine Flu, May 2009, http://www.wtkr.com/news/wtkr-mather-mexico-smithfield-ceo,0,6628702.story (Includes an interview with the CEO of Smithfield)
Luis Hernández Navarro, Smithfield: un negocio muy marrano, La Jornada, 5 de mayo de 2009, http://www.jornada.unam.mx/2009/05/05/?section=politica&article=031a1pol
Enrique Méndez y Andrés Morales, Por 14 años La Gloria ha vivido con miedo por la contaminación de Granjas Carroll, 2 mayo 2009, http://www.jornada.unam.mx/2009/05/02/?section=politica&article=009n1po…
BBC, Egypt presses ahead with pig cull, 2 May 2009, http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/8030611.stm
Debora MacKenzie, Pork industry is blurring the science of swine flu, 30 April 2009, http://www.newscientist.com/blogs/shortsharpscience/2009/04/why-the-pork-in…
Laura Carlsen, Mexico’s Swine Flu and the Globalization of Disease, Americas MexicoBlog, 29 April 2009, http://americasmexico.blogspot.com/2009/04/mexicos-swine-flu-and-globalizat…
Iván Restrepo, Granjas Carroll, protegida de las autoridades, La Jornada, 13 de Abril de 2009 http://www.jornada.unam.mx/2009/04/13/?section=politica&article=020a2po…
Silvia Ribeiro, "Epidemia de lucro," La Jornada, 28 April 2009: http://www.jornada.unam.mx/2009/04/28/?section=opinion&article=020a1pol
Tom Philpott, Symptom: swine flu. Diagnosis: industrial agriculture? GRIST, 28 April 2009, http://www.grist.org/article/2009-04-28-more-smithfield-swine/
Mike Davis, The swine flu crisis lays bare the meat industry's monstrous power, The Guardian, 27 April 2009: http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2009/apr/27/swine-flu-mexico-health
R G Wallace, "The Agro-Industrial Roots of Swine Flu H1N1," 26 April 2009
http://farmingpathogens.wordpress.com/2009/04/26/the-agro-industrial-roots-…
Edward Hammond, Indonesia fights to change WHO rules on flu vaccines, Seedling, April 2009: http://www.grain.org/seedling/?id=593
Iván Restrepo, Granjas Carroll, sin control ambiental, La Jornada, 24 de Abril de 2006 http://www.jornada.unam.mx/2006/04/24/?section=opinion&article=026a2pol
 
GRAIN, "Bird flu in eastern India: another senseless slaughter", Against the grain, February 2008, http://www.grain.org/articles/?id=35 (Disponible bientôt en français)
GRAIN, "Germ warfare - Livestock disease, public health and the military–industrial complex", Seedling, January 2008, http://www.grain.org/seedling/?id=533 (Disponible bientôt en français)
GRAIN, "Viral times - The politics of emerging global animal diseases", Seedling, January 2008, http://www.grain.org/seedling/?id=532 (Disponible bientôt en français)
GRAIN, "La grippe aviaire: une aubaine pour 'Big Chicken'", A contre-courant, mars 2007, http://www.grain.org/articles/?id=24 (aussi disponible en Bahasa Indonesia)
GRAIN, "Grippe aviaire: une réponse mondiale imposée d'en haut", A contre-courant, avril 2006, http://www.grain.org/articles/?id=15
GRAIN, "Qui est le dindon de la farce ?", Les rapports de GRAIN, février 2006, http://www.grain.org/briefings/?id=195


Références
1. L’industrie du porc mexicaine, comme son équivalent américain, ne veut pas qu’on appelle la maladie “grippe porcine”, sous prétexte que celle-ci n’est pas transmise par les porcs, mais directement de personne à personne. (Leur préoccupation majeure est bien sûr le marché du porc qui est en train de s’écrouler à cause de l'image négative qui lui est associée) Certains responsables mexicains, comme le Gouverneur de Veracruz, disent aux gens que le virus est venu de Chine, quoiqu’il n’y ait aucune évidence qui soutienne cette thèse.
2. Mary J. Gilchrist, Christina Greko, David B. Wallinga, George W. Beran, David G. Riley and Peter S. Thorne, "The Potential Role of CAFOs in Infectious Disease Epidemics and Antibiotic Resistance," Journal of Environmental Health Perspectives, 14 November 2006.
3. Bernice Wuethrich, "Chasing the Fickle Swine Flu", Science, Vol. 299, 2003
4. Pro-poor Livestock Policy Initiative, "Industrial Livestock Production and Global Health Risks," FAO, 2007: http://www.fao.org/ag/againfo/ programmes/en/pplpi/docarc/pb_hpaiindustrialrisks.html
5. CDC, April 21, 2009 / 58 (Dispatch);1-3: http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/mm58d0421a1.htm
6. Andrés T. Morales, "Cerco sanitario en Perote, tras muerte en marzo de bebé por gripe porcina," La Jornada, 28 April 2009:  http://www.jornada.unam.mx/2009/04/28/?section=politica&article=012n2pol; Tracy Wilkinson and Cecilia Sánchez, "Mexico tries to focus on source of infection," Los Angeles Times, April 28, 2009.
7. Dudley Althaus, "World’s queries have no answers," Houston Chronicle, 27 April 2009.
8. Andrés Timoteo, “Alerta epidemiológica en Perote por brote de males respiratorios,” La Jornada, 4 April 2009.
9. David Cyranoski, "Bird flu spreads among Java's pigs," Nature 435, 26 May 2005.
10. Mary J. Gilchrist, Christina Greko, David B. Wallinga, George W. Beran, David G. Riley and Peter S. Thorne, "The Potential Role of CAFOs in Infectious Disease Epidemics and Antibiotic Resistance," Journal of Environmental Health Perspectives, 14 November 2006.
11. Piden cerco sanitario ante epidemia, SPI/ElGolfo.Info, 24 April 2009: http://www.elgolfo.info/web/lo-mas-nuevo/37017-piden-cerco-sanitario-ante-e…
12. Tom Philpott first broadcast the possible connection between the swine flu outbreak and the Smithfield operation in Veracruz from his US-based blog on 25 April 2009: http://www.grist.org/article/2009-04-25-swine-flu-smithfield/
13. Mirel Bran: “Swine Plague: Romania Criticizes American Group’s Attitude”, Le Monde, 15 August
2007, translated by Leslie Thatcher (Truthout).
14. GRAIN, "Viral times - The politics of emerging global animal diseases", Seedling, January 2008
15. See “Box 2. Bird flu in Indonesia and Vietnam” (by GRAIN) in Edward Hammond, “Indonesia fights to change WHO rules on flu vaccines,” Seedling, April 2009: http://www.grain.org/seedling/?id=593
16. "Afectados por extraña enfermedad, 60% de pobladores de La Gloria," La Jornada 27 April 2009: http://www.lajornadasanluis.com.mx/2009/04/27/pol15.php
17. “Is Smithfield on the market?”, Farming UK, 26 April 2009.
18. "Smaller drug firms gaining from swine flu," Reuters, 27 April 2009: http://www.reuters.com/article/pressReleasesMolt/idUSTRE53Q5P620090427
Ref: articles|atg-20-fr <!-- function MM_jumpMenu(targ,selObj,restore){ //v3.0 eval(targ+".location='"+selObj.options[selObj.selectedIndex].value+"'"); if (restore) selObj.selectedIndex=0; } //-->
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 07/05/2009 11:32:36    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Petit décryptage ...

Je n'ai plus la télévision, donc je vois les infos un peu différemment...

De mon point de vue, l'alerte de grippe porcine a été fulgurante, et magnifiquement orchestrée au moment où les peuples s'apprêtaient à manifester massivement (le 1er mai n'est pas uniquement français...) Au Mexique, les manifestations ont même été interdites (imaginez si Mr. S. avait interdit les manifs en France ..!)

Le passage au niveau 5 de l'alerte pandémique, la veille au soir, et l'espère ce trainée de poudre qui a précédé à 4 ou 5 jours, avec une gravité crescendo, me laisse entendre (et je ne partage pas forcément toutes les théories de complot) que toute cette histoire n'est qu'une mascarade (attention, je ne dis pas que la GP n'existe pas ; à mon avis elle existe depuis un certain temps...)

Par la peur, on a bridé l'élan populaire de révolte devant les inégalités grandissantes et les difficultés sociales. En France, devant l'arrogance de nos dirigeants, qui étalent sans vergogne leur goût du luxe alors que leurs ouvriers et leurs paysans crèvent la dalle et sont en grave dépression.

Je n'oublie pas que notre nain national a visité le plus que douteux président du Mexique il y a quelques semaines. Il n'a pas rapporté la malheureuse prisonnière française cette fois ci, mais un joli virus de type à enrayer ou ralentir les mouvements sociaux en France et en Europe (cf l'Allemagne..;)

Au soir du 1er mai, exceptionnellement, j'ai voulu regarder les infos télévisées sur internet. Voici le décryptage que j'en ai fait :

sur 30 minutes de journal, (vous pourrez le retrouver sur le Net : http://www.wat.tv/video/tf1-journal-20h-1er-mai-2009-1gtul_1ezx5_.html), nous avons eu le droit en gros à :

- 15 minutes sur la GP, avec en Guest Star notre Bachelote nationale, ancienne ministre de l'Ecologie, et maintenant "Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et des Associations (rien que ça c'est une honte !!!), d'habitude toujours pimpante et habillée de couleurs flashies ; là, très grave, pas un sourire, ou alors pincé, et vêtue d'un austère (pour elle) complet violet pâle (mais qd même flashy) ; regardez ses mains, ses sourcils... Edifant !

J'ai bien aimé le reportage, dans ces 15 minutes, au Mexique, dans le village où le premier cas s'est déclaré, où l'on voit le petit garçcon en question, tout pimpant, sautant sur le canapé... Et le bel et fort américain près de son exploitation géante de porcs, qui respire à pleins poumons pour bien montrer que ça ne vient pas de chez lui... GROTESQUE !

Et l'ambulance, couverte de plastique, que l'on désinfecte avec un mystérieux aspirateur... GROTESQUE !!!

- les 7 minutes suivantes étaient consacrées à la manifestation unitaire des syndicats. "Manifestation plus importante que le 1er mai 2008, mais moins qu'au mois de mars" ; une manif traditionnelle, bonne enfant. Basta...

- les dernières minutes du journal sont réparties entre la foire de Paris et l'appelation AOP pour les fromages français...



Deux ou trois jours après on nous dit candidement : "le virus serait moins virulent que prévu"...

Je me demande de qui on se fout... Enfin, non, je sais  : des cochons !!!






Et je redis que je ne suis pas spécialement parano, et pas spécialement branché "théories du complot"...

Je ne crois pas aux coïncidences. C'est trop gros.

Basta !
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 07/05/2009 13:13:28    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Les "grands" s'y attendaient puisque qu'ici on nous dit que le gouvernement à fait provision de vaccins pour toute la population si nécessaire puzzled
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 07/05/2009 13:53:59    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

eh oui...

et le lendemain, la Bachelotte nous dit "le vaccin n'est pas encore au point..."
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 07/05/2009 15:36:37    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

A mon avis aucun vaccin , ne peut se faire a l avance , puisque virus mutable , alors comment peut il le prevoir ? puzzled
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 08/05/2009 00:29:05    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Alors pourquoi ici on nous prévient régulièrement des grippes virales qui vont se ramener et qu'on demande à la population âgée de se faire vacciner avant la saison froide????
Tout comme le SIDA a été fabriqué par les hommes, les autres grippes le sont aussi
J'avais appris, il y a 5 ans, qu'ils étaient entrain de trafiquer avec le virus de la grippe Espagnole, une souche (H1N1), particulièrement virulente et contagieuse de grippe que certains labos avaient recréés.. je doutais un peu, il y a tant de théories.... l'article de Wikipédia me l'a confirmé


Citation:
Il est aussi à noter, vu le cycle de réapparition des épidémies de grippe mortelle s’espaçant, au maximum constaté, de 39 ans, la dernière datant de 1968, l’OMS prévoit « statistiquement » l’apparition d’une pandémie de grippe mortelle d’ici 2010 à 2015. Voilà pourquoi, depuis quelques années, un certain nombre d’études sont soudainement consacrées au virus de la grippe espagnole, certaines visant à en récupérer des souches intactes, tangiblement étudiables, pour permettre l'édification de défenses adéquates. Cela explique aussi la mobilisation rapide et enorme, en 2009, pour le début de pandémie de grippe porcine, dite grippe A. La grippe aviaire (H5N1) cristallise ainsi non seulement des risques médicaux tangibles mais aussi des peurs bien plus abstraites.


Ce virus lui aussi était passé du canard (donc une volaille ) au porc siffle

La terre est trop peuplée, il faut bien trouver un moyen de rabaisser le taux de population et faire du pognon en même temps diablo

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918




De plus ,les vaches et les cochons ne sont pas des animaux faits pour manger des graines. oeil
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Raphaël
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 396
Centre

MessagePosté le: 08/05/2009 02:21:09    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Teiwas a écrit:
De plus ,les vaches et les cochons ne sont pas des animaux faits pour manger des graines. oeil



Ni des graines, ni des cadavres, ou poussières de cadavres...

...encore moins des "leurs"

meque
_________________
"Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux." [Khalil Gibran]
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 10/05/2009 06:57:53    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

Quoi de plus naturel qu'une bonne grippe après tout.... !


http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_épizooties_de_grippe_aviaire

Citation:
Laquelle se transmet d'homme à homme et semble toucher particulièrement  les jeunes,



H1N1, un mystérieux virus, comme le souligne le texte !
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 10/05/2009 22:19:25    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

 après  la vache folle, et la grippe aviaire, c'est la grippe porcine   meque
ça me rappelle "perrette et le pot au lait " Mr. Green

 "adieu veaux, vaches, cochons, couvées"  ...  mais ça enrichit les laboratoires! siffle et ça arrange les gouvernants quelque part..( Raphael, je souscris pleinement à ton analyse quand tu parles de mascarade..ça tombe bien pour que le peuple oublie ses tracas quotidiens Bannir )..

 
c'est peut-être pour nous encourager à devenir végétariens Rolling Eyes
ok, ce n'est pas en mangeant du porc qu'elle s'attrappe
avec les OGM, ce n'est pas non plus la panacée, donc.. on ne va plus rien manger et on va pouvoir devenir mannequin!! (le rêve, quoi ! Mort de Rire )
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 12/05/2009 13:12:12    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

C'est pour cela que je vais aller vivre avec les Aborigènes avec eux il n'y aura pas d'OGM:lol: Laughing Laughing Laughing
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 12/05/2009 22:51:54    Sujet du message: Grippe porcine Répondre en citant

je crois que je vais y aller aussi.. Rolling Eyes on doit être tranquille là-bas!! siffle
y'aura bien un petit peu de place, hein?( le bush est grand!) busyb
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 06:39:59    Sujet du message: Grippe porcine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Nouvelles du Monde -World news -> Archive 2010 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 1 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com