Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Peut-on avoir une conscience totale des choses?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 13/04/2009 23:37:02    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Ce qui me turlupine avec les prédictions, c'est qu'elles annoncent toujours des catastrophes puzzled
J'aimerai bien qu'un prophète vienne  nous donner de bonnes nouvelles. siffle


Les prédictions, sont dangereuses, car  il y a toujours la possibilité que des groupes s'en servent  pour faire avancer leurs idées

 J'ai un livre:(fiction) "The Nostradamus Inheritance" de Raymond Leonard qui décrit très bien ce problème; un groupe  pourtant  bien attentionné qui  après avoir  découvert  un document écrit par Michel de Notre Dame, réalise les Centuries II Quatrain 51, 24 et 46.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle


Dernière édition par Teiwas le 14/04/2009 01:30:27; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/04/2009 23:37:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/04/2009 23:45:22    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

je vient de donner la réponse a ta question un peut plus haut.

C'est souvent négatif car ont fait appelle a l'autre coté du miroir.

---

Du temps ou les eaux d'en bas et les eaux d'en haut représenté les deux mondes, c'était facile d'avoir cosncience de tout.
Mais il me semble de plus en plus qu'il y a u une sorte de bouleversement des pole et une partie des deux mondes ce sont mélé de tel sorte qu'il y a une partie des choses qui est innacessible au commun des mortels.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 13/04/2009 23:58:40    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Il me semble  t'avoir demandé d'expliquer,(plus haut)  ce que tu entendais par "les mondes"...Il est difficile de discuter,  lorsqu'un des interlocuteurs ne répond pas  à ce qui lui est demandé...voici ta réponse:


 
Citation:
Je vais commencer par la fin de tes questions.
et tu n'as plus répondu Mr. Green

 
Citation:

Du temps ou les eaux d'en bas et les eaux

de quelles eaux parles-tu ?  Genèse I  ou autre chose?
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/04/2009 00:13:38    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Le monde de L'air et celui de l'eau de notre planète.

Le terme ' monde ' est assez flou a notre époque.

Ont peut le dire pour une planète, pour une civilisation, ou tout simplement pour parler de son propre petit univers quotidien.
Ni les occidentaux, ni les indigènes et ni les rommancier son d'accord sur ce termes.

Je croi même qu'après le mot ' Dieu ' c'est celui qui est le plus mal compris dans les conversations.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 14/04/2009 00:20:58    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Citation:
Du temps ou les eaux d'en bas et les eaux d'en haut représenté les deux mondes, c'était facile d'avoir cosncience de tout.
Mais il me semble de plus en plus qu'il y a u une sorte de bouleversement des pole et une partie des deux mondes ce sont mélé de tel sorte qu'il y a une partie des choses qui est innacessible au commun des mortels.

Une explication devient nécessaire
Tu dis qu'il y a deux mondes: celui de l'Air et celui des Eaux
Comment vois tu les Eaux d'en Bas et les Eaux d'En Haut?
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/04/2009 01:07:32    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Et bien en gros tu peut classer les êtres vivant en deux groupes : ceux qui vivent dans l'eau et ceux qui vivent dans l'air.
La terre n'étant qu'un intermediaire.
Mais comme tout intermediaire, l'air est en dessus de lui et l'eau en dessous.

Les eaux d'en haut peuveut étres les nuages dans le ciel.

Tout simplement !

---

Tu sait Teiwas, la Bible a était écrit pour que des êtres simple comme les bergés et les paysants puissent comprendre les paraboles.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 14/04/2009 01:23:27    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Madarion a écrit:



Tu sais Teiwas, la Bible a était écrit pour que des êtres simple comme les bergers et les paysans puissent comprendre les paraboles.

Qu'appelles-tu la Bible? car seul jésus dans dans Second Testament a parlé en paraboles.
Bien souvent, d'ailleurs, ses paraboles étaient un rappel à l'enseignement de l'Ancien Testament afin que les Juifs comprennent.

Citation:
Ainsi devait s'accomplir l'oracle du prophète"Ma bouche prononcera des paroles, elle clamera des choses cachées depuis la fondation du monde"Psaume 78.21

Voir aussi Matthieu 13.10.... qui explique pourquoi Jésus parlait en paraboles.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle


Dernière édition par Teiwas le 14/04/2009 01:28:21; édité 1 fois
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 14/04/2009 01:25:06    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Ce qui me turlupine avec les prédictions, c'est qu'elles annoncent toujours des catastrophes puzzled
J'aimerai bien qu'un prophète vienne  nous donner de bonnes nouvelles. siffle


Les prédictions, sont dangereuses, car  il y a toujours la possibilité que des groupes s'en servent  pour faire avancer leurs idées

 J'ai un livre:(fiction) "The Nostradamus Inheritance" de Raymond Leonard qui décrit très bien ce problème; un groupe  pourtant  bien attentionné qui  après avoir  découvert  un document écrit par Michel de Notre Dame, réalise les Centuries II Quatrain 51, 24 et 46.



tout comme c est fort possible que cette date du 11 septembre n as pas été anodin ...
je connais pas ce livre vais voir pour le trouver pouce
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 14/04/2009 01:56:53    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Je ne sais pas s'il a été traduit en Français kiss
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 14/04/2009 02:04:04    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Je ne sais pas s'il a été traduit en Français kiss
dommage , mais ceci dit interessant de le savoir kiss
j apprendrais l anglais dans une autre vie si jsuis pas une fourmis Laughing
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/04/2009 06:55:34    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

un assemble de fourmis plus precissement !

En fait, quand tu vois un groupe d'oiseau voler, il ni a qu'une seule ame qui est en eux.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 14/04/2009 07:06:03    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Madarion a écrit:
Et le 11 septembre c'est une fiction ?

Cette évènement et cette date ont étaient annoncées et décrit des années a l'avance sur les billet américains et dans le premier volet de Matrix.
Comment une voyante l'avait aussi vus des mois a l'avance ?

Le 11 septembre est une réalité tragique, mais les prédictions sont des faussetés: on lui en fait dire des choses  au billet américain, c'est une vraie encyclopédie!!! Il nous faut dissocier  fiction et réalité.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prédictions

SPOILER : récit complet du film 
Scénario écrit de mémoire. Certains personnages ou détails de l'histoire ne sont peut-être pas introduits dans le bon ordre, mais cela ne nuit en rien au récit du film. Corrections bienvenues en tout cas.
En 1959, une école du Massachusetts participe à un concours sur le thème du futur. L'une des élèves, Lucinda Embry, propose que les élèves imaginent leur vision du monde 50 ans plus tard et que l'ensemble des copies soit placée dans une capsule qui ne serait ouverte qu'en 2009. Mais tandis que les autres enfants dessinent des fusées, Lucinda aligne une série de chiffres, mécaniquement, comme si elle les récitait. Sa maîtresse, Miss Taylor, relève sa feuille avant qu'elle ait terminé. Comme si de rien n'était, Lucinda continue d'écrire sur son pupitre jusqu'à ce que Miss Taylor la ramène à la raison.
Lors d'une cérémonie en présence des enfants, de leurs parents et de leurs professeurs, la capsule est solennellement placée dans un trou devant le perron de l'école. Miss Taylor remarque que Lucinda se tient à l'écart. Quand elle regarde à nouveau un instant plus tard, la petite fille a disparu. Les recherches sont aussitôt lancées et durent jusqu'à la nuit tombée. Pendant que des policiers inspectent chaque recoin de l'école, Miss Taylor retrouve Lucinda dans un placard du sous-sol et remarque que la petite fille a gratté le bois de la porte jusqu'au sang avec ses ongles pour terminer sa liste.
50 ans plus tard. John Koestler est un professeur d'astronomie au MIT. Veuf éploré depuis un an, il noie sa peine dans l'alcool quand vient le soir et essaie, tant bien que mal, de préserver ses relations avec son fils d'une dizaine d'années, Caleb. De son côté, le petit garçon souffre encore plus. En plus d'un père démissionnaire qui cherche certes à limiter la casse, c'est un enfant taciturne qui vit dans une maison trop grande et trop vide, perdue au milieu des bois. Son audition limitée achève de le plonger dans un monde de silence et de solitude.
Le jour de l'ouverture de la capsule, les enveloppes sont distribuées parmi les enfants ameutés dans la cour de l'école et chacun contemple "son" message. C'est Caleb qui reçoit la liste de chiffres. Tandis qu'il l'examine, il remarque au loin, entre deux arbres du bois voisin, une silhouette hiératique qui semble l'observer. C'est un homme aux cheveux platine, entièrement vêtu de noir. Un autre garçon s'approche de Caleb pour lui faire un commentaire sur le contenu de l'enveloppe qu'il a reçu, Caleb a tourné la tête vers lui et une fois qu'il regarde a nouveau l'endroit ou était la silhouette l'homme avait disparu.
Le soir venu, après que Caleb s'est couché, John jette un œil distrait sur la liste. Son attention est attirée sur le segment 0911012996. L'intuition lui vient rapidement qu'il s'agit de la date du 11 septembre 2001, jour des attentats terroristes qui ont coûté la vie à 2. 996 victimes. Dans un premier temps, son esprit cartésien refuse la justesse de la prédiction. Mais il examine le reste de la liste et, avec l'aide d'internet, réalise avec horreur que les dates écrites 50 ans plus tôt correspondent bel et bien à celles de catastrophes survenues depuis à travers le monde - déraillements, crashs d'avion, etc. -, suivies du nombre exact de victimes. Entre autres questions (pourquoi ? comment ?), John se demande à quoi peuvent bien correspondre les huit derniers chiffres de chaque prédiction.
Dès le lendemain, il décide de parler de sa découverte à son collègue et ami, Phil Beckman, qui, tout en reconnaissant la coïncidence, préfère penser que chacun n'interprète dans une suite de symboles que ce qu'il veut bien y voir.
Puis lorsque John rentre chez lui, il téléphone a l'école pour obtenir des renseignements sur cette capsule temporelle. Caleb joue avec un ballon dehors pendant ce temps. C'est alors qu'une voiture avec deux hommes en noir a l'intérieur s'approche de la maison. Caleb se dirige vers la voiture et l'un des deux hommes lui donne un galet noir poli. A ce moment la John, qui marchait dans la piece pendant qu'il téléphonait, regarde par la fenêtre et voit la scène. Aussitôt il sort de la maison et se dirige vers son fils en courant, la voiture est déja partie et Caleb montre le caillou à son père.
Ensuite, John retrouve la trace de Miss Taylor, qui le reçoit chez elle. Elle se souvient de Lucinda Embry et apprend à John que celle-ci est décédée quelques années plus tôt. John voudrait en savoir davantage, mais quand Miss Taylor lui propose une nouvelle fois à boire, il comprend qu'elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer et qu'il n'obtiendra aucun autre indice que celui du placard du sous-sol de l'école.
Retourné chez lui son fils lui demande de le chercher sur le chemin de l'école, sous une pluie battante, John est arrêté sur une route nationale à cause d'un camion citerne en travers de la chaussée. Ses yeux se posent par hasard sur son navigateur GPS, et non seulement comprend-il alors que les huit derniers chiffres de chaque prédiction indiquent la longitude et la latitude du lieu de la tragédie, mais il réalise également, en relisant la liste qu'il a sur lui, qu'il se trouve précisément à l'endroit d'une tragédie à venir. Encore dubitatif, il sort de son véhicule et s'approche du camion citerne. Un policier lui demande de s'éloigner, mais son visage se décompose à la vue de quelque chose dans le dos de John. Celui-ci se retourne et, dans la seconde, devient le spectateur d'une des tragédies prédites 50 ans plus tôt : à un jet de pierre de lui, un avion en perdition percute les premières voitures de la file et s'écrase dans le champ voisin. Aussitôt, John se jette parmi les débris en flammes et tente de porter secours à des torches humaines qui s'égaillent en poussant des cris d'horreur. [1]
John rentre chez lui dans un état second, traumatisé autant par l'hécatombe dont il vient d'être témoin que par le fait qu'il savait qu'elle allait se produire (et qu'elle aurait pu être évitée ?). Sans se douter que d'autres hommes en noir tapis dans l'ombre observent sa maison en silence, il se résout à approcher la fille de Lucinda Embry, Diane, dont il a retrouvé la trace. Profitant du fait que cette trentenaire est la mère célibataire d'une petite fille du même âge que Caleb, il l'accoste dans un musée et finit par lui avouer tout ce qu'il sait sur elle et sa mère. Choquée, Diane se saisit de sa fille Abby et part précipitamment. Visiblement, un lourd secret pèse sur sa vie.
Une nuit, un intrus se faufile dans la chambre du fils de John : c'est le meneur des hommes en noir. Caleb se réveille, l'aperçoit, et regarde la fenêtre de sa chambre que l'étranger pointe d'un doigt autoritaire. De l'autre côté de la vitre, tout, absolument tout ce qui est visible jusqu'à l'horizon est balayé par un mur de flammes qui dévore inexorablement tout ce qui vit. Les animaux de la forêt se dispersent dans la panique entre les arbres calcinés, dans un concert de hurlements de mort, comme des ombres spectrales en feu. Horrifié par cette vision, Caleb pousse des cris de terreur. Son père surgit dans la pièce, hors d'haleine, et tente de consoler son fils croyant qu'il a fait un cauchemard.
Quelques jours plus tard, peut-être le lendemain, John se rend à l'endroit où la prochaine tragédie est supposée survenir. Il se trouve dans la rue, au milieu d'une foule qui vaque le plus normalement du monde à ses occupations habituelles : cadres se rendant au travail ou simples passants. Aux abois, John tente de repérer tout ce qui est susceptible de dégénérer. Il opte pour le métro. C'est alors qu'il repère un individu suspect qui retient quelquechose caché sous ses vetements, John le poursuit croyant a un kamikaze mais quand lui et les agents de la sécurité l'attrape il ne s'agit que d'un vulgaire voleur. A l'insu de tous, dans les ténèbres d'un tunnel, un court-circuit fait qu'un aiguillage s'actionne tout seul. Et à nouveau, John est témoin d'un nouveau carnage : une rame de métro déraille, finit sur le quai et balaie tous les usagers dans son élan. [2]
John est éreinté sous le poids des sentiments qui l'assaillent : impuissance, culpabilité, fatalisme... Il rentre chez lui, tard dans la nuit, pour réaliser que Diane et Abby l'attendent sur le perron de sa maison. Après avoir appris la nouvelle hécatombe, Diane s'est décidée à révéler tout ce qu'elle sait à John. Il apparaît que sa mère entendait des voix et qu'elle a toujours dit à sa fille qu'elle mourrait un 19 octobre. Un jour très proche.
Dans la foulée, Diane amène John à un mobile-home où Lucinda Embry a vécu les dernières années de sa vie avant de se suicider. Tout en marchant vers le mobile-home Diane inspecte la feuille, c'est alors qu'elle dit que les deux derniers chiffres peuvent ne pas être des 3 mais plutot des E. Car sa fille avait tendance à écrire certaines lettres à l'envers, il est possible que sa mère avait le même problème. Pendant que Caleb et Abby dorment à l'arrière de la voiture, John et Diane inspectent chacune des pièces poussiéreuses et ravagées par l'humidité. L'une d'elles est entièrement tapissée de coupures de journaux et de dessins. Il en est un que Lucinda avait l'habitude de contempler plus que tout autre : une gravure qui représente un homme au-dessus des nuages, la tête cernée d'une auréole rayonnante.
Comme il s'apprête à quitter la pièce, John sent son pied taper dans quelque chose : un petit caillou poli et noir, semblable à celui que l'homme en noir avait donné à son fils à l'école. En le ramassant, John réalise qu'il y en a beaucoup d'autres sous le lit. En soulevant ce dernier à la verticale, John et Diane contemple avec effroi que Lucinda y avait gravé Everyone Else plusieurs fois. Voila la signification des EE à la fin de la page.
Pendant ce temps, les hommes en noir se sont rassemblés autour de la voiture dans laquelle dorment les enfants. Quand Caleb et Abby sont tirés de leur sommel et réalisent qu'ils sont peut-être sur le point d'être enlevés ou tués, Caleb eu l'idée de klaxonner, ce qui met les étrangers en fuite. Alerté par le bruit, John surgit hors du mobile-home, aperçoit le meneur des hommes en noir et le pourchasse dans la forêt. Il le retrouve dans une clairière, immobile et de dos, et, sous la menace d'une arme à feu, le somme de se retourner. L'homme en noir s'exécute, lentement. Quand John lui demande qui il est, l'homme ouvre la bouche et il en sort une lumière aveuglante qu'il met à profit pour s'évanouir dans la nature. John retourne au pas de course au mobile-home pour récupérer Diane et les enfants et les emmener chez lui, où ils seront en sécurité.
Au petit matin, John surprend Abby dans le séjour, en train de colorier en jaune une partie de la gravure. Avec un grand sourire, la petite fille lui montre le fruit de son travail, et John comprend que ce qui ceint la tête de l'homme au-dessus des nuages n'est pas une puissanteaura, mais le Soleil. Et il réalise alors l'ampleur de la dernière prédiction. Cette fois, ce n'est pas un "banal" dysfonctionnement qui va semer la mort. Cette fois, c'est la Terre entière qui va devoir faire face à la pire des catastrophes naturelles de son Histoire.
Pour mesurer l'ampleur du cataclysme à venir, John se précipite au MIT. Il y retrouve Phil Beckman avec l'aide duquel il constate qu'une éruption solaire, prévue de longue date, a été largement sous-estimée par les autorités compétentes. Devant les preuves, Phil Beckman s'associe finalement à la théorie de John et décide de s'en retourner auprès de sa famille pour vivre ses derniers instants.
C'est à ce moment que les chemins de John et de Diane se séparent. Tandis que lui cherche une solution, elle préfère aller se terrer dans une grotte avec les enfants pour échapper au rayonnement de l'éruption solaire. John retourne à l'école de Lucinda Embry et retrouve le placard dans lequel elle s'était réfugiée 50 ans plus tôt. Il en arrache la porte et la ramène chez lui. Il en gratte la nouvelle couche de peinture, note les derniers chiffres et, à l'aide de son navigateur GPS, découvre que les huit derniers chiffres de la dernière prédiction pointent vers le mobile-home abandonné : la clé de l'énigme.
Entre-temps, Diane s'est arrêtée dans une station-service. Un poste de télévision diffuse un communiqué : un haut gradé de l'armée des États-Unis révèle au grand public qu'une éruption solaire va se produire prochainement avec des conséquences désastreuses, et il conseille aux gens de gagner des abris souterrains : cavernes, métros... La psychose est en marche. Diane accourt jusqu'à un téléphone public et parvient à joindre John. Soudain, elle remarque un objet clairement posé à son attention sur le dessus du téléphone : un caillou noir. Quand elle se retourne vers sa voiture, les hommes en noir ont déjà pris place à l'intérieur et démarrent. Diane vole la voiture d'un client de la station-service et se lance à leur poursuite. Elle est arrêtée par un feu rouge et décide de passer outre. Un poids lourd surgit au carrefour et s'encastre dans son véhicule.
John arrive à la station-service quelques instant plus tard. Des témoins lui indiquent la direction qu'a prise Diane, et bientôt John arrive sur le lieu de l'accident. Il retrouve Diane dans une ambulance. Elle a succombé à ses blessures. Il ne lui reste plus qu'à se rendre au mobile-home pour comprendre.
A son arrivée, il repère et suit des traces de pneu qui le conduisent jusque dans une clairière, sur un lit de caillous noirs. L'homme en noir l'attend. A bout de nerfs, John le menace de son arme. Mais Caleb et Abby surviennent et lui promettent que les intentions des étrangers sont bonnes. Subitement, des lueurs éclairent la couche nuageuse et tout le monde lève les yeux au ciel. John s'effondre à genoux quand la lumière se fait en lui : c'est un vaisseau spatial qui vient de lui apparaître dans un halo, se déployant en pétales gigognes, révélant la véritable nature des hommes en noir. Ceux-ci s'adressent aux enfants directement dans leurs pensées, et Caleb explique à son père qu'ils doivent maintenant partir. John se remet à peine de son hébétude lorsque Caleb précise que seuls les enfants doivent partir. Comprenant la situation, sans forcément l'accepter, John serre son fils dans ses bras, une ultime fois, et le laisse rejoindre les hommes en noir. Ceux-ci se débarrassent de leur apparence humaine devenue inutile et redeviennent ce qu'ils ont toujours été : des silhouettes immatérielles faites de lumière. Des êtres de lumière.
John les regarde se saisir des enfants et les emmener au ciel. Le vaisseau replie soigneusement ses pétales, l'un après l'autre, et disparaît lentement derrière les nuages. Bientôt, il quitterait l'atmosphère terrestre et rejoindrait le reste de la flotte. Un couple d'enfants dans chaque vaisseau. Et chacun gagnerait sa propre destination.
Maintenant, John comprend que tout n'est pas complètement fini. Il va faire ce qu'il n'aurait peut-être jamais pensé faire.
De retour à la ville, John découvre un spectacle de fin du monde. Sous l'effet de la canicule, des milliers de gens que la chaleur a rendu fous sont descendus dans les rues, grouillant comme une foule incohérente et vociférante. Entre deux scènes de pillages et d'agressions, John aperçoit au loin Phil Beckman et sa compagne, témoins désolés d'une civilisation qui s'éteint dans la violence.
Une fois arrivé, il monte les quelques marches du perron, s'arrête devant la porte, et sans conviction, appuie sur la sonnette. C'est sa sœur qui lui ouvre. Elle l'emmène dans le salon, où l'attendent (l'espéraient ?) leur père pasteur et leur mère. Dans un geste in extremis de réconciliation et de plénitude retrouvée, toute la famille s'étreint, sourde au grondement extérieur.
Le premier nuage solaire arrive par la mer et ne laisse qu'une plaine grésillante. Ailleurs, un mur de cendres s'avance vers l'intérieur des terres et son incandescence est telle que des villes entières disparaissent en une poussière qui brûle à son tour. Partout dans le pays, partout dans le monde, toute trace de vie, humaine ou autre, est impitoyablement balayée en quelques secondes par des colonnes gigantesques d'un feu insatiable. Et très vite, comme si rien n'avait jamais existé, la Terre elle-même disparaît dans le vide sidéral.
L'éruption solaire a laissé un épilogue, quelque part, dans un autre monde. Caleb et Ally courent dans une prairie avec l'insouciance de leur jeunesse, portés par la brise qui fait frémir ce qui ressemble à de l'herbe sur cette nouvelle planète, là où les hommes en noir les ont déposés. Tout y est à rebâtir, à partir de rien, rien qu'eux, quand le temps de l'innocence sera révolu. Au pied de l'Arbre qui leur apparaît, majestueusement, et vers lequel ils accourent en riant. Tel les nouveaux Adam et Eve d'un nouveau monde courant vers l'arbre aux fruits de la connaissance.
 

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/04/2009 07:32:50    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Decouvrir qui avait prédît l'événement est un travail sistematique après les faits.
D'ailleur cette méthode est utilisé par la police depuis des siècles.

Cela permet de remonter les resseaux et d'éviter d'autres attentats.

Il y a belle et bien similitude.
Les preuves sont la !

Ce qui permet de donner du poid sûr le fait que chaque avènement est orchestré.
Je ne sait pas comment nis par qui, mais ce qui est sûr c'est qui il a quelque chose qu'il fau que nous comprenions.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 14/04/2009 07:43:46    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

Mais l'inverse est aussi possible, et  en langqge policier cela s'appelle "copycat"
 Les prédictions  , les romans , les films qui donnent des idées aux criminels....alors nous avons la situation de la poule et l'oeuf Mr. Green
 Il est toujours plus facile d'expliquer des prédictions après les évènements (comme la météo), car autrement les catastrophes, les attentats seraient évités.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/04/2009 08:04:51    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses? Répondre en citant

En fait nous n'avons pas d'autres façons de faire.

L'annalise post-tromatique est une méthode qui est tout a fait naturel pour notre esprit cartesien.
Je pourrait même dire que tout notre corps est conçut pour ce travaille.
De la structure de nos doits a l'ageansement de nos neurones.

Comme disait l'Oracle a Néo dans le deuxième volé du film ' Matrix ' :




Tu n'est pas la pour faire ce choix.
En fait tu la déjà fait.
Tu est la pour comprendre pourquoi tu la fait !

---

Ce sont de sage et profondes paroles.


Dernière édition par Madarion le 14/04/2009 08:18:01; édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 21:45:40    Sujet du message: Peut-on avoir une conscience totale des choses?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com