Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
BEETHOVEN,Le Titan de la musique
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Musique-music -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 19/03/2009 09:53:38    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Salut tout le monde...j'ai décidé de vous raconter l'histoire du grand Ludwig Van Beethoven....en espérant que ca vous plaira...C'est mon idole...je l'aime...sa musique est tellement remplie d'émotions !!! On s'y retrouve toujours...

Cet homme a mis toutes ses émotions dans sa musique...sa musique,c'est lui...on ne peut dissocier les deux...c'est un tout...

Je vais aussi mettre sa musique...pas toutes ses oeuvres bien sûr...mais quelques unes bien choisies pour vous permettre de bien connaître ce compositeur révolutionnaire et rebelle au destin extraordinaire qui n'a jamais abandonné le but qu'il s'était fixé....

Une de ses citations les plus connues *Il faut vaincre son destin...être plus que son destin.*

Je tiens à préciser que la plupart de ces faits ont été pris dans des journals personnels et des lettres de la famille et des voisins de la famille Beethoven...(documents conservés par leur descendance et analysés pas de grands scientifiques)...mais c'est ma version personnelle...pas de la copie...

Voilà...je commence...

Bonn en Allemagne...le 17 décembre 1770;les cloches de l'église sonnent à toute volée ...

Johann Van Beethoven ténor à la chapelle de la Cour et Maria Magdalena Kéverich fille d'un cuisinier de la Cour viennent de faire baptiser leur dernier-né qui a vu le jour en cette nuit du 16 au 17 décembre...

Ils ont déjà eu un autre petit garçon qui est mort peu après la naissance.Ils auront par la suite 3 autres garçons et 2 filles mais seulement 3 survivront...soit:le petit Ludwig,Karl en 1774 et Johann Jr en 1776..

Le petit garçon portera le nom de son grand-père paternel Ludwig Van Beethoven d'origine flamande,directeur musical,chanteur et violoniste à la Cour...et commercant de vins...

Il adore son grand-père et passe pratiquement tout son temps chez celui-ci jusqu'à l'âge de 3 ans car c'est l'âge où le grand-père rend l'âme...

Et c'est à partir de cet âge que le petit garçon,sans la protection de son aïeul commence une vie très mouvementée,entre un père qui est ivrogne depuis des années (grâce au commerce de son père) et qui devient très violent sous l'effet des vapeurs du vin,et une mère violentée par son mari,malheureuse,aimante douce et affectueuse mais infiniment triste...

On dit qu'on ne la vit jamais sourire depuis son mariage...de santé fragile,elle est souvent malade et alitée et souffre beaucoup du penchant de son mari pour le vin...

Comme dans presque toutes les maisons dans ce temps-là,les Beethoven possédaient un piano...

Un jour,peu après la mort de son grand-père,le petit Ludwig parvient à se hisser sur le banc du piano et à la grande surprise de ses parents,il arrive à jouer des airs connus...

Alors,dans le cerveau aviné du père,un projet se fait jour...il se rappelle le jeune Mozart qui à 6 ans,en 1762 a donné son premier concert et qui depuis,est acclamé partout dans le monde pour ses grands talents comme pianiste et violoniste...

Il rêve que tous ses ennuis d'argent sont résolus et il se met en tête,lui qui n'a jamais été musicien de donner des cours à son fils...mais il prend la manière forte....il est pressé...

Alors,commence pour l'enfant,une vie infernale qui va détruire son enfance et le marquer pour la vie...l'enfant adore la musique...mais son père est sans pitié...il veut que son fils donne son premier concert à 6 ans comme le jeune Mozart...

À suivre...
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site


Dernière édition par Caresse le 31/03/2009 09:15:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/03/2009 09:53:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 19/03/2009 10:02:14    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Suite.....

L'enfant fait de son mieux,mais à la moindre fausse note,il est sévèrement puni et même frappé cruellement..alors,il devient nerveux et fait de plus en plus de fausses notes...

Pendant des journées entières,son père l'enferme dans le grenier où l'air est étouffant car la seule fenêtre qu'il y a n'ouvre pas...Le père prétend que la solitude l'aidera à former ses talents d'artiste !!

Les autres enfants y compris ses deux frères se moquent de lui et il devient rebelle...il se sent malheureux et rejeté...Parfois,quand son père dort pour cuver son vin,l'enfant parvient à s'échapper et il s'enfuit dans la forêt...dans la nature qu'il aime tant...et qu'il aimera toute sa vie...Les animaux sauvages ne lui font pas peur...ce sont ses amis...il y reste parfois pendant toute une journée et même toute la nuit... il est sévèrement puni quand il revient ...mais il a besoin de ce petit répit...

Néanmoins,en 1778,son père décide qu'il est prêt pour son premier concert...alors,il intensifie ses lecons et l'enfant qui a un caractère fort se rebelle...il tient tête à son père...ce qui lui apporte bien des souffrances...Ce premier concert est donné à Cologne le 26 mars 1778 (retenez bien cette date,car c'est aussi la date de sa mort bien des années plus tard)

Et pourtant,le jour du concert,il remporte un grand succès.Et comme il n'est pas très grand pour son âge,son père fausse ses papiers pour faire croire qu'il n'a que 6 ans (comme Mozart) alors qu'il en a presque 8...

Mais les engagements ne suivent pas et son père décide de lui trouver un professeur.Il en trouve un en 1779...Tobias Pfeiffer...un de ses amis qui parcourt les tavernes avec lui !!! Les deux compères vont boire et quand ils reviennent tard dans la nuit,ils réveillent l'enfant pour lui donner ses lecons...l'enfant proteste et les punitions et les coups abondent...

À la fin de 1779,le nouveau directeur musical et organiste de la Cour Christian Neefe qui avait vu le concert du petit à Cologne,demande au père de lui amener son fils car il veut voir où l'enfant en est rendu...Après l'avoir entendu,il demande à le prendre sous sa protection pour continuer sa formation.C'est la meilleure chose qui pouvait arriver à l'enfant...Cet homme est comme un bon père pour lui...il le comprend et lui donne des vraies leçons...et vu que le petit passe pratiquement tout son temps avec lui,il est par le fait même délivré de son père qui boit de plus en plus...

Si bien qu'en 1782,âgé d'à peine 11 ans,l'enfant devient l'assistant de Neefe et il compose 9 variations pour piano opus:WoO63

En 1783,il compose 3 sonatines opus:WoO47 et un concerto pour piano opus:WoO4 et deux rondos opus:WoO48 et WoO49...il est le remplacant de Neefe à la Cour quand celui-ci doit s'absenter et il est aussi claveciniste pour l'orchestre de la Cour...il reçoit un petit salaire...il est enfin heureux et commence à faire publier ses oeuvres...

À suivre.....
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 19/03/2009 10:04:43    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

...Ben voilà...une petite pause musicale... je vais continuer mon récit plus tard ...mais je vous présente son premier concerto pour piano et orchestre opus:15...en ut majeur composé en 1797 ou 1798...avec l'excellent pianiste Daniel Barenboïm qui dirige aussi l'orchestre...Portez une attention spéciale au 2eme mouvement....d'un douceur infinie...comme si on nous enveloppait le coeur dans de la soie...

1er mouvement part:1

http://ca.youtube.com/watch?v=G4b0KFmET58&feature=related

1er mouvement part:2

http://ca.youtube.com/watch?v=mnXDF6pGELQ&feature=related

2eme mouvement...

http://ca.youtube.com/watch?v=XDTBcqoF_Aw&feature=related

3eme mouvement...

http://ca.youtube.com/watch?v=UHFSoVLe_DI&feature=related

Qu'en dites-vous ??
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/03/2009 02:08:35    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

super etoiles
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 09:42:05    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Teiwas a écrit:
super etoiles


Merci !!! et je continue... busyb
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 09:43:14    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

...Suite...

Ses progrès continuent et en 1787,il est altiste,organiste ou pianiste dans différents orchestres...il dirige un orchestre et donne des leçons privées de piano...et il n'a que 16 ans !!!...Vu ses progrès énormes et son grand talent,la Cour lui paye un voyage à Vienne pour rencontrer Mozart.Il part donc pour Vienne en avril 1787 mais en juin,il reçoit la nouvelle que sa mère est très malade (tuberculose)...il revient donc à Bonn et sa mère meurt quelques semaines plus tard.

A-t'il rencontré Mozart ?...Ben les avis sont partagés...D'aucuns disent qu'il l'aurait traîté de mendiant et qu'il aurait refusé de le recevoir...D'autres disent qu'il n'aurait juste pas eu le temps mais qu'il serait revenu sur ses pas pour l'écouter jouer du piano et qu'il aurait dit:Surveillez ce jeune homme car vous entendrez beaucoup parler de lui.

En 1789,à 18 ans,son père buvant de plus en plus,il est nommé tuteur de ses deux frères par la Cour et on prélève la moitié du salaire de son père pour le lui donner afin qu'il puisse s'occupper convenablement de ses frères...il continue de composer, de jouer dans différents orchestres et de donner des leçons sans oublier de veiller sur ses frères...

En 1791,il rencontre Hayd'n de passage à Bonn...celui-ci,après avoir vu quelques oeuvres du jeune homme, demande à Neefy de lui organiser un voyage à Vienne et il lui donnera des leçons.Neefy accepte et la Cour payera le voyage...Beethoven assure donc la surveillance de ses deux frères et se prépare pour le voyage.Il part le 2 novembre 1792.Il ne reviendra plus jamais à Bonn...Peu de temps après,il fait venir ses deux frères à Vienne pour veiller sur eux et s'occupper de leurs études...Son père est décédé de ses excès de beuverie...Beethoven n'est pas allé rendre un dernièr hommage à son père...Trop de mauvais souvenirs....j'aurais fait la même chose...Voilà !!!

Beethoven réside maintenant à Vienne.Il a commencé à jouer dans les salons et il est très applaudi car il est un virtuose du piano...il improvise et écrit plus tard car tout est enregistré dans sa mémoire...Les princes et riches contes de Vienne se disputent l'honneur de lui offrir le gîte dans leur château pour le prestige que ca leur donne...Il a un cheval à sa disposition et vit dans le confort...On lui fait des cadeaux de grande valeur...violons,altos et autres instruments de musique car ses talents sont multiples.

Il repense souvent à la belle Éléonore Breuning qu'il avait passionnément aimé quand il était adolescent à Bonn...Les parents de la jeune fille l'avaient mariée à un vieux conte.D'ailleurs,il a toujours eu des amours malheureux.Il aimait des femmes qui l'aimaient aussi mais toujours promises à d'autres par leurs parents...

En 1794,le bon vieux papa Hayd'n cesse de lui donner des leçons...Il lui dit qu'il n'a plus rien à lui apprendre car il est différent de lui par sa musique et qu'il ne doit absolument pas changer son style...il lui prédit aussi que sa musique sera appréciée pour des générations à venir et qu'elle traversera même l'éternité.

Peu de temps après,suite à des conflits politiques,c'est la fin de son allocation d'études que lui versait la Cour de Bonn.Il prend quand-même quelques leçons avec d'autres professeurs dont Albrechtsberger et Salieri et il donne lui-même des leçons à d'autres...

Il se fait plusieurs amis musiciens et ensemble,ils passent des soirées complètes à jouer....surtout des quatuors...Mais sans son allocation d'études,il ne doit plus compter que sur lui-même pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses deux frères qui n'ont pas fini leurs études.Quelques riches nobles lui versent des petites rentes pour qu'il puisse continuer à composer et il leur dédie plusieurs de ses oeuvres...Mais c'est très insuffisant ...alors,le 29 mars 1795,il donne un grand concert au Burgthéater de Vienne.Et en 1796,il entreprend une grande tournée à l'étranger:Berlin,Leipzig,Dresde,Prague,Presbourg(Bratislava),Nuremberg et Budapest...Tournée couronnée de succès !!!

Il est très apprécié malgré sa nature sauvage et rebelle...Ses sautes d'humeur sont attribuées à son génie.

En 1797,il commence à ressentir les débuts de sa surdité qui sera complàte en 1819...Il est alors en tournée et il compose de plus en plus...il se hâte car il a peur de manquer de temps....

À suivre...
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 09:44:52    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

..Un ptit cadeau...parce que j'ai le goût de l'écouter...alors,je le partage avec vous...

C'est une ouverture pour un opéra ...une commande pour un compositeur d'opéra quoi !!! Laughing

Cariolan Ouverture en do mineur opus:62... composée en 1807...dirigée par Carlos Kleiber...voilà...

http://fr.youtube.com/watch?v=KB_-zFcy-hM

Voilà... kiss
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 09:47:55    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Une petite mise au point concernant les numéros d'opus...

Peut-être que vous le savez....mais au cas où... Laughing

Quand un numéro d'opus commence par WoO...ben ca signifie que l'oeuvre n'a pas été éditée par le compositeur lui-même mais par une autre personne...soit que le compositeur était trop jeune ...ou qu'ils ont retrouvé cette oeuvre après sa mort ou quelque chose du genre...

Et Beethoven en a environ 205 oeuvres avec un opus comme ca...ce qui explique que dans son catalogue,on compte 5 concertos pour piano et orchestre,alors qu'en réalité,il en a au moins 6 car il en avait fait un en 1784 alors qu'il avait 13 ans...

Et quand je dis qu'il avait 13 ans en 1784,je ne fais pas une erreur de calcul...car il est bien né en 1770 ...mais sa fête est à la toute fin de l'année....2 semaines avant la fin...donc,j'en conclut qu'il ne devait surement pas avoir 14 ans quand il a composé cette oeuvre...Voilà...

Si vous avez des questions,vous pouvez me le demander...si je le sais,je me ferai un plaisir de vous répondre...


Et voici justement le Menuet en G Majeur opus:WoO 10 no:2 de Beethoven composé en 1795 et édité en 1796......c'est court et léger....mais très joli...mais,je ne sais pas le nom du pianiste...si je le trouve,je viendrai l'ajouter plus tard...


http://fr.youtube.com/watch?v=ddHcAK4kvz0
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 09:50:50    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Une autre petite pause musicale que je vous offre...Bien sur,je me l'offre à moi aussi.... Laughing

Voici La Fantaisie pour piano choeur et orchestre en C mineur opus:80...composée en 1818 ou 1819......avec Daniel Baremboim au piano,à la direction d'orchestre et à la direction du choeur...

Grandiose !!! presque une symphonie...

Et demain,je viens continuer mon récit...

http://fr.youtube.com/watch?v=H6ryZAqqedw

http://fr.youtube.com/watch?v=8UOcU7KDlVk&feature=related

Sublime ce Barenboim...du vrai gâteau... clind
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/03/2009 10:06:20    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Caresse a écrit:


Quand un numéro d'opus commence par WoO...ben ca signifie que l'oeuvre n'a pas été éditée par le compositeur lui-même mais par une autre personne...soit que le compositeur était trop jeune ...ou qu'ils ont retrouvé cette oeuvre après sa mort ou quelque chose du genre...



Merci, je ne le savais pas pouce Je ne peux pas poser des questions, si je n'en ai pas, mais, ce que tu fais, est excellent justement, car tu nous parles de ce que beaucoup appelleraient "petits détails", alors qu'ils sont énormes pour ceux qui sont comme moi Laughing
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 20/03/2009 10:23:51    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Caresse a écrit:


Quand un numéro d'opus commence par WoO...ben ca signifie que l'oeuvre n'a pas été éditée par le compositeur lui-même mais par une autre personne...soit que le compositeur était trop jeune ...ou qu'ils ont retrouvé cette oeuvre après sa mort ou quelque chose du genre...



Merci, je ne le savais pas pouce Je ne peux pas poser des questions, si je n'en ai pas, mais, ce que tu fais, est excellent justement, car tu nous parles de ce que beaucoup appelleraient "petits détails", alors qu'ils sont énormes pour ceux qui sont comme moi Laughing


Merci... mais je peux quand-même oublier des détails alors, juste à demander et si je le sais,ca me fera plaisir kiss

J'ai justement oublié de dire que quand Beethoven était très jeune,n'étant pas très riche,il avait demandé à quelqu'un plus à l'aise financièrement que lui et en qui il avait confiance de faire éditer quelques-unes de ses oeuvres... mais,celui qui les a fait éditer l'a fait à son nom... Rolling Eyes

Alors,ces oeuvres ne figurent pas au catalogue de Beethoven... dommage... amour
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/03/2009 10:36:04    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Tu connais le nom de cette personne? C'est intéressant!
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 21/03/2009 10:27:14    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Tu connais le nom de cette personne? C'est intéressant!


Je vais essayer de le retrouver demain... c'était un comte je crois mais le nom est allemand et assez compliqué... Laughing

Je sais que je l'ai noté quelque part... je l'avais vu dans un livre loué à la bibliothèque...

Je prend beaucoup de notes dans les livres de bibliothèque... Laughing
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 21/03/2009 10:29:45    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

...Suite.....

Nous sommes en 1797...Beethoven est encore en tournée...il commence à ressentir les premiers signes de la surdité...alors,il panique...il a peur de ne pas avoir le temps de tout faire...

Il est très malheureux...un musicien sourd...c'est un non-sens !! Il a peur qu'on ne lui fasse plus confiance...et c'est pourquoi il cachera sa surdité pendant très longtemps.

En 1799 et 1800 ,il compose sa 1ere symphonie opus:21 en ut majeur et les Variations Éroïca opus:35 en mi bémol majeur...Sa première symphonie ressemble beaucoup à celles de Mozart et de Hayd'n....mais il trouvera bien vite son propre style et ses autres symphonies se démarqueront et ne ressembleront à aucune autre musique...

Mais en 1802,il a la certitude qu'il deviendra complètement sourd...il trouve la vie trop injuste et son caractère s'en ressent...Pourquoi ne peut-il être heureux comme tout le monde ???

Le 6 octobre de cette même année,il s'isole à Heiligenstadt et il écrit son testament...testament dont j'ai trouvé une copie sur le net voilà...

................................................................

Et voici une copie du testament d'Heiligenstadt...

En mai 1802, sur les conseils de Johann Adam Schmidt, Beethoven se rend à Heiligenstadt afin de se reposer. Cette commune était alors distinct de celle de Vienne : environ une heure était nécessaire pour s'y rendre en calèche.
Déprimé, ne pouvant plus caché son infirmité grandissante, Beethoven écrit le 6 octobre 1802 un document qu'il garda ensuite précieusement, connu sous le nom de "Testament d'Heiligenstadt". Il y dévoile sa surdité et y exprime sa révolte. Une seconde partie du testament a été rédigée quelques jours plus tard, le 10 octobre 1802.
Il est à noter que par trois fois, le compositeur n'écrit pas le prénom de son deuxième frère, Johann.
Beethoven rédigera par la suite deux autres testaments : en 1824, puis peu avant sa mort, en 1827.

La Beethovenhaus à Heiligenstadt :
un lieu où Beethoven résida probablement,
mais en 1817...

Texte du testament d'Heiligenstadt
A mes frères Carl et ....... Beethowen
Oh ! Vous autres qui me croyez hostile, rébarbatif ou misanthrope, ou me déclarez tel, comme vous me faites tort, car vous ne savez rien de la cause secrète de ce qui vous semble tel. Dès l'enfance mon cour et mes sens étaient faits pour les tendres sentiments de bienveillance ; j'étais même toujours prêt à faire de grandes actions. Considérez donc que, depuis six ans, je suis dans un état désastreux, empiré par des médecins stupides, d'année en année, trompé par l'espoir d'aller mieux et, finalement, forcé d'envisager un mal interminable, dont la guérison durerait des années ou serait même impossible.
Né avec un tempérament fougueux, sensible même aux plaisirs de la société, je dus très vite m'isoler, passer ma vie dans la solitude. Si, de temps en temps, je voulais échapper à tout cela, comme j'étais durement repoussé par la triste expérience, doublée de mon ouïe si mauvaise. Il ne m'était cependant pas possible de dire aux gens : parlez plus haut, criez, car je suis sourd.
Comment me serait-il possible d'admettre la faiblesse d'un sens qui chez moi devrait être d'un degré plus parfait que chez les autres, un sens que je possédais autrefois à un tel degré de perfection que peu de gens de ma profession l'ont, ou l'ont eu.
Oh ! Je ne le puis, c'est pourquoi vous devrez me pardonner, lorsque vous verrez que je me retire quand j'aimerais tant me mêler à vous. Mon malheur me fait doublement mal, car à cause de lui, je suis méconnu. Pour moi il n'y a ni récréation en société, ni fines conversations, ni épanchements mutuels. Il ne m'est permis de me mêler à la société que lorsque la plus haute nécessité l'exige. Il me faut vivre comme un proscrit - quand je m'approche d'une société, une peur poignante d'être obligé de laisser voir mon état me saisit.
Il en fut ainsi pendant les six mois que je passai à la campagne, ayant suivi le conseil de mon raisonnable médecin, de ménager, autant que possible, mon ouïe, qui déjà correspondait presque à mon actuelle disposition naturelle. Quelquefois, poussé par mon besoin de compagnie, je me laissais tout de même tenter ; mais quelle humiliation quand quelqu'un, à côté de moi, entendait une flûte, et que moi je n'entendais rien ; ou que quelqu'un entendait chanter le berger et que je n'entendais rien non plus.
De tels incidents me portaient presque au désespoir et il s'en fallut de peu que je ne misse fin à ma vie, mais seul, lui, l'art m'en retint. Oh ! Il me semblait impossible de quitter ce monde avant d'avoir accompli ce à quoi je me sentais disposé et, ainsi je prolongeai cette vie misérable, vraiment misérable, cette nature si fragile qu'un assez rapide changement me fit passer du meilleur état dans le pire.
Patience, c'est vous que désormais je dois choisir comme guide, comme on me le dit ; c'est fait - j'espère que ma décision de persévérer sera durable, jusqu'à ce qu'il plaise aux inexorables Parques de rompre le fil. Peut-être les choses iront-elles mieux, peut-être que non, je suis prêt à subir mon sort, forcé que je fus, dès ma vingt-huitième année, à être philosophe. Ce n'est pas facile, et pour un artiste c'est plus difficile que pour tout autre.
Divinité, du haut tu vois sur mon âme, tu la connais, tu sais que l'amour du prochain et le besoin de faire le bien l'habitent. Oh ! Humains, quand vous lirez ceci, pensez que vous m'avez fait du tort, que les malheureux se consolent d'avoir trouvé un de leurs semblables qui, malgré tous les obstacles de la nature, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour être recueilli dans le rang des artistes et des hommes dignes.
Vous, mes frères, Carl et ........., dès que je serai mort, si le professeur Schmidt vit encore, priez-le, en mon nom, de faire une descrïption de ma maladie et ajoutez cette feuille à l'histoire de ma maladie, afin qu'au moins, après ma mort, le monde se réconcilie avec moi autant que possible.
En même temps, je vous déclare ici, tous deux, héritiers de ma petite fortune (si l'on peut dire ainsi). Partagez-là honnêtement, entendez-vous, et aidez-vous mutuellement. Ce que vous m'avez fait de mal, vous le savez, vous est depuis longtemps pardonné. Toi, cher frère Carl, je te remercie en particulier de l'attachement que tu m'as prouvé ces derniers temps. Mon voeu est que vous ayez une vie meilleure que la mienne, exempte de soucis. Recommandez la vertu à vos enfants, elle seule, et non l'argent, peut les rendre heureux. J'en parle par expérience, c'est elle qui m'a soutenu, même dans le malheur, c'est à elle ainsi qu'à mon art que je dois de n'avoir pas mis fin à mes jours par un suicide. Adieu, aimez-vous ! Je remercie tous mes amis, en particulier le prince Lichnowski et le professeur Schmidt. Je désirerais que les instruments du prince L. soient gardés chez l'un de vous deux, mais qu'aucune dispute ne s'élève entre vous à cause d'eux. Dès qu'ils pourront vous être d'un plus grand profit, vendez-les.
Combien je serai heureux, si même sous la tombe, je puis vous être encore utile. Alors, ce serait fini, joyeux, je cours à la rencontre de la mort. Si elle vient avant que je n'aie eu l'occasion de développer toutes mes capacités artistiques, elle viendra trop tôt, malgré mon triste sort et, j'aimerais bien qu'elle vienne plus tard. Mais alors je serai aussi content ; ne me libérera-t-elle pas d'un état de souffrances sans fin ? Viens quand tu voudras, je vais à ta rencontre avec courage. Adieu, ne m'oubliez pas après ma mort, je ne l'ai pas mérité ayant dans ma vie souvent pensé à vous rendre heureux, soyez-le.
Heiglnstadt
le 6 octobre 1802 Ludwig van Beethowen


Pour mes frères Carl et ..........
A lire et à exécuter après ma mort -
Heiglnstadt, le 10 octobre 1802 - Ainsi je prends congé de vous - et avec tristesse en vérité - cher espoir - espoir que je portais en moi, en venant ici, d'obtenir du moins jusqu'à un certain point ma guérison - cet espoir doit à présent m'abandonner complètement. Comme tombent les feuilles d'automne qui sont fanées - cet espoir lui aussi pour moi s'est atrophié. A peu près tel que je suis venu ici - je m'en retourne - Le grand courage - qui m'inspira souvent au cours de ces belles journées d'été - a disparu - Ô Providence -fais apparaître une seule fois à mes yeux un jour de joie sans mélange - Depuis si longtemps l'écho de la vraie joie est absent de mon coeur -Quand donc - ô Dieu -pourrai-je de nouveau le sentir dans le temple de la Nature et dans le contact avec l'humanité - Jamais plus ? Non ! - Oh ! Ce serait trop dur.

................................................................

Voilà...et c'est là qu'il aurait dit:Je saisirai mon destin à la gorge...Il faut être plus que son destin....

Il décide alors qu'il composera la musique la plus puissante que le monde ait jamais entendue...

Cette année là,il compose sa 2eme symphonie opus:36 en ré majeur....sa 16eme sonate pour piano opus:31-1 en sol majeur ...sa 17eme sonate pour piano opus:31-2 en ré mineur appelée La Tempête..sa 18eme sonate pour piano opus:31-3 en mi bémol majeur...et ensuite son 3eme concerto pour piano et orchestre opus:37 en ut mineur

En 1804 ,ce sera sa 3eme symphonie opus:55 en mi bémol majeur...symphonie qu'il avait faite pour Napoléon Bonaparte qu'il considérait comme un très grand homme...mais après qu'il eut terminé sa symphonie,il sut que Napoléon s'était fait sacrer empereur...alors,d'un geste rageur,il aurait biffé sa dédicace et aurait déclaré:En fin de compte,il est comme tous les autres avant lui....il se moque du peuple...il ne veut que la Gloire...
Et il aurait écrit à la place :En souvenir d'un grand homme...

Peu de temps après,en 1806,il compose son concerto pour violon et orchestre opus:61 en ré majeur...sa 4eme symphonie opus:60 en si bémol majeur...son triple concerto (piano,violon,violoncelle)opus:56 en ut majeur...sa fantaisie pour piano,choeur et orchestre opus:80 en ut mineur(celle-là que j'ai mis la vidéo dans le message juste au-dessus de celui-ci)......son 4eme concerto pour piano et orchestre opus:58 en sol majeur sans compter des sonates pour piano,des quatuors et j'en passe...

Le temps passe trop vite et il a peur de ne pas avoir le temps de donner tout ce qu'il a à donner...il est de plus en plus sourd ....tout le monde le sait maintenant et il se sent malheureux....exclu...comme quand il était enfant....il se néglige et s'isole souvent dans la forêt....pour se sentir plus heureux.......mais...même là...ce n'est plus la même chose...il voit que ses chers oiseaux chantent....mais il ne les entend plus.....il ne les entendra plus jamais......

À suivre.....
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Caresse


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2007
Messages: 748
Québec - Granby

MessagePosté le: 21/03/2009 10:31:43    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique Répondre en citant

Petite pause musicale... le Triple Concerto pour Piano,violon,violoncelle et orchestre...opus:56 en ut majeur...composé vers 1805...

Itzhak Perlman au violon,Yo Yo Ma au violoncelle et
Daniel Baremboim au piano et à la direction d'orchestre...Excellent !!!!

C'est ce qu'on appelle une oeuvre grandiose !!!!.....

1ere partie

http://ca.youtube.com/watch?v=HJfUbntCKeA

2eme partie

http://ca.youtube.com/watch?v=eLT3LLPpYIc&feature=related

3eme partie

http://ca.youtube.com/watch?v=WqgLgrOdIY8&feature=related

Voilà...Vous en pensez quoi ?....L'aimez vous ?...Moi,je l'adore... kiss
_________________
Caresse

Mon Blog Mon site
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 22:19:59    Sujet du message: BEETHOVEN,Le Titan de la musique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Musique-music -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com