Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Le Sel

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 19/11/2008 23:04:46    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

Anahel a écrit:

Sel nous sommes...barrière entre deux mondes...
Le jour où cette barrière ne sera plus
Lumière nous serons....



Madarion a écrit:

le jour où tu mourras...
... une partie du mur s’effondrera[/center]


Teiwas a écrit:
Nous sommes le sel et la lumière de ce monde, dit le Nouveau Testament. Jésus ne parlait certainement pas du sel de cuisine amour Laughing

Un sel est un cristal assemblant deux types d'ions, l'un métallique, l'autre non-métallique ;( on obtient notamment des sels en faisant réagir un acide et une base).... = l'homme est le cristal qui assemble les deux mondes, je ne le vois donc pas comme une barrière , car un cristal qui est pur diffuse la lumière

Les sels peuvent avoir diverses couleurs,et sont à la base des cinq goûts: salé, sucré, acide, amer et savoureux = la diversité des hommes est nécessaire pour que la lumière pure existe.
clind



pour répondre à ces échos à mon collier de mots né dans l'Eau-dedans
j'ouvre ce sujet en dehors des "pensées du jour"

Ce soir juste pour répondre à ceci:
"Nous sommes le sel et la lumière de ce monde, dit le Nouveau Testament."
ahrrrr pas facile d'expliquer ... comment je le ressens ...
"sel" et "lumière" oui nous sommes, mais pas sur le même barreau de notre Echelle d'Accomplissement
tout comme nous sommes "barrière" parce que nous sommes déjà "sel" ...
jsais pas si jsuis bien claire là ... Mr. Green

voilà j'ai trouvé un truc un peu plus clair en Ouvrant le mot "sel" Laughing

le sel c'est Melah en hébreu
trois lettres forment ce mot, puisque les voyelles ne comptent pas
Mem c'est la provenance
Lamed, la destination vers
et Heit est la barrière ...

je reviendrai sur cela






_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/11/2008 23:04:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/11/2008 09:28:28    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

Laughing
le sel c'est Melah en hébreu  pouce
Avec  la permutation nous obtenons le mot pain "lé'hem",  le mot combat “laham” qui est aussi la racine du mot guerre "milhama" ,le mot rêver "halam"  et les mots pardonner- renoncer "mahal".

Alors l'homme qui pardonne (mahal) à ses ennemis,qui travaille pour réaliser son rêve(halam) de paix et renonce (mahal) aux querelles  (laham).....= plus de milhama et vraiment le sel (melah) qui nourrit (lehem = le pain) la terre.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 20/11/2008 10:13:15    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

Teiwas a écrit:


Alors l'homme qui pardonne (mahal) à ses ennemis,qui travaille pour réaliser son rêve(halam) de paix et renonce (mahal) aux querelles (laham).....= plus de milhama et vraiment le sel (melah) qui nourrit (lehem = le pain) la terre.



Tout plein de choses dans cette phrase, avec des mots qui appellent à être Ouverts, pour Pénétrer ce qu'elle contient
Rien que le mot pardon offre déjà un beau Voyage
je découvre les lettres hébraïques depuis peu, et je n'ai cesse de m'émerveiller en voyant tout ce qu'elles Relient et Ouvrent ...

lé'hem le pain ... il est une question en moi qui erre encore concernant le pain
lorsque j'ai commencé à faire mon pain, j'ai pris note qu'il ne fallait pas mettre le sel sur son levain, car cela le tuait.
Sais-tu pourquoi?

la prochaine fois que j'ai assez de temps, je reviendrai sur ce sel




_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 20/11/2008 16:21:52    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant


j'ai retrouvé l'extrait de ce livre que j'avais mis sur mon forum, concernant le sel

c'est un peuuuuuuuuuuuuuu longggggggggggggg aussi j'ai mis en gras ce qui me semble le plus important



…. le Cantique des Cantiques nous l'a révélé : deux armées se font face, mais leur combat est une danse !

« Que voir en Shulamite plus que la danse des deux armées ? » s'écrie le bien-aimé.

Cette guerre est une danse nuptiale.

Pour la vivre, je voudrais revenir sur ce que je ne faisais que murmurer au chapitre de «l'Étreinte» et dire clairement ici que le feu de cette guerre, celui « que des torrents ne pourraient éteindre », est l'amour ; il est symbolisé par le sel, l'élément sodium du sel, enflammant l'eau, alors que l'élément chlore lui permet de se diluer dans l'eau.

Le sel, Melah en hébreu, est fait de trois lettres, dont la première,
Mem, indique la provenance,
la deuxième, Lamed, la destination vers,
et la troisième, Heit, la « barrière ».

Melah, le sel, vient d'une mystérieuse source, et il est destiné à une fonction privilégiée dans la levée de cette barrière.

La barrière «est le lieu du combat, le lieu où se dresse le «vivant» [/b]- ce mot a donné son nom à la lettre Heit, dont l'idéogramme primitif est une barrière.

Ce vivant fait barrière ; il est l'énergie inaccomplie qui se présente au travail d'accomplissement. Inaccompli en soi, il est redoutable puisque, n'étant pas encore intégré, il est ressenti comme un non-soi, donc étranger; mais vivant inaccompli et de plus aux mains du Satan-ennemi, il est terrifiant et regardé de nos yeux d'exilés comme ennemi à abattre.

La guerre est alors déclarée. Mais la « guerre », Milehamah, est tout simplement « le sel de l'eau », Melah Mah.

Présent dans les eaux de nos océans, dans celles de notre sérum sanguin, dans le liquide amniotique, océan-berceau de toute vie humaine, enfin dans nos larmes, le sel est présence des «eaux d'en haut» dans les «eaux d'en bas» décrites au deuxième jour de la Genèse et que les Hébreux appellent respectivement Mi et Ma, soit deux interrogations : qui ? et quoi ?

« Qui est celui-là en haut (Elohim) qui a fait quoi en bas (Adam) ? »dit la tradition mystique juive.

Quel mystère, en effet ! M i et Ma sont homologues desYang etYin chinois ; en faisant référence à leur juste rapport, il nous est permis de dire que le Mi est dans le Ma comme le Ma serait éternellement présent dans le Mi.

Le sel est feu de l'amour divin dans nos eaux d'en bas intérieures, mais aussi, d'une façon très tangible, à l'extérieur. C'est lui qui rythme les marées, qui soulève les vagues des océans, qui fait battre le cœur de l'Homme, qui puise toute chose du Verbe à elle et d'elle au Verbe ; il assure la respiration de chacune de nos cellules.

(suite)


_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...


Dernière édition par Anahel le 21/11/2008 10:08:30; édité 2 fois
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 20/11/2008 16:24:54    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

[…]
Instant d'éternité sans doute que celui-là, mémorisé sans peine, qui me fit avaler le sel comme plus tard j'avalais celui des Évangiles ou de la Torah ! Et je ne pense pas que ces deux moments soient étrangers les uns aux autres. Ils ont en commune mesure l'amour et sa puissance de métamorphose de l'âme dont le sel a le secret.

Cette «guerre», je ne crois pas pouvoir dire que je l'ai gagnée ; mais avec les prises de conscience successives qui ont construit ma vie, une certitude aujourd'hui m'habite : l'ange qui me donna à manger le « sel de l'eau », Milehamah, me permit d'en gagner la première partie, en posant entre le « monstre » et moi une frontière qu'il ne put franchir et qui ne pouvait être que divine - de l'ordre du Mi -, compte tenu de l'inégalité absolue des forces en présence.

Une autre certitude : je serai appelée un jour à assumer la seconde partie de la « guerre » ; j'aurai à retrouver ce face-à-face pour l'intégrer à mon être ; ma vie n'est alors qu'un armistice, dont le temps m'est donné dans le seul but d'acquérir cette « force d'amour capable de mutations » - force du Mi que symbolise le sel -pour faire mien, dans un baiser nuptial, celui qui parut monstrueux à la petite fille de cinq ans, mais que je soupçonne être le « gardien des remparts » de l'amour infini.

Un souvenir aigu me reste aussi de cette époque, celui d'une sensation, car je n'étais pas en mesure de formuler quoi que ce soit, mais une sensation, oui, que tout autre faisait partie de moi. Je me suis alors sentie écorchée vive toute mon enfance dès qu'une parole malveillante écorchait quelqu'un. Admirable pureté de l'enfance ! Hélas, si vite perdue par l'adulte, qui lutte tant encore aujourd'hui pour ne pas tirer les boulets de la sévérité, voire de la malveillance, d'un cœur qui s'avère n'être pas encore prêt à reprendre les armes... de l'amour total. Pourtant, la certitude est là et l'expérience aussi de la puissance de l'amour.

C'est pourquoi, je reviens à mon émerveillement du sel et de son double pouvoir : en un premier temps, celui de poser la limite entre lumière et ténèbres; puis, en un deuxième temps, d'intégrer une part de ces ténèbres à la lumière ; car au terme de cette redoutable expérience, qui aurait pu être effondrement pathologique, la grâce divine m'enveloppa d'une lumière de cristal.

Lorsque fuse en l'Homme la puissance de l'éros, celle-ci fait sortir l'élément divin de sa réserve, et le sel dessous, dans les « eaux d'en bas », opère sa magie ; il épure l'inaccompli semblablement à ce qui se passe dans les marais salants où, après être passé par les fares et les adernes, sous le feu du soleil, le sel des eaux-mères cristallise soudain : émergence radieuse de la lumière !

La limite séparant la lumière des ténèbres est alors reportée plus loin, et ceci joue dans le corps humain au niveau de toutes les cellules.


Je me suis exprimée à ce sujet dans Le Symbolisme du corps, en m'appuyant sur la vie de la cellule Israël au niveau du grand corps adamique - car la même loi joue à tous les niveaux ; constituée du pôle lumière par le patriarche 'Abraham, père fondateur d'Israël, cette cellule pose en Lot, « le voilé », son pôle ténèbres, non encore accompli.

La séparation des deux camps se fait en un premier temps autour de la « mer de sel », Yam Melah. La grande marche qui a conduit Abraham et Lot depuis la Chaldée jusqu'en Palestine a préparé cette « cellule » au grand œuvre qui allait se vivre autour de la mer de sel.

Lorsque arrive le temps de la levée de la stérilité d'Abraham, celle-ci se joue dans la relation du patriarche avec Lot par la purification (cristallisation) du pays de Lot ; Sodome et Gomorrhe, « l'assujettie », sont détruits par le feu.

Lot et tous les siens sont priés de quitter les lieux et d'aller prendre refuge sur une montagne qui leur est désignée, et sans regarder en arrière. Désobéissant à cet ordre, à un moment de la montée, la femme de Lot regarde en arrière et est changée en statue de sel. Nouvelle limite. Nouvelle sagesse !
En la cellule-Israël, le pôle lumière s'agrandit, le pôle ténèbres se rétrécit. Le grand corps adamique engramme une connaissance irréversible.

(suite)

_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 20/11/2008 16:26:39    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant


Lorsque la puissance de l'éros conduit l'Homme à aller vers lui-même et vers Dieu, et donc vers ces mutations successives, sources de lumière, la connaissance alors acquise s'inscrit dans chaque cellule de son corps, et le corps tout entier s'illumine.

Chaque cellule se trouve enrichie de cette connaissance, qui devient une qualité d'être co-naturelle au connaissant ; elle est mémorisée par lui sans effort ; le connaissant n'éprouve aucune difficulté à se souvenir, contrairement à ce qu'exige de lui la mémorisation d'un savoir acquis par voie extérieure.

L'école, l'université, les livres, etc. nous apportent un savoir précieux, mais cet « avoir » relève d'une fonction mentale qui, non dénuée d'un pouvoir de transformation, reste cependant en soi étrangère à l'être.

Notons toutefois qu'à ce simple niveau de l'exil, où la connaissance n'a pas d'autre voie d'accès que celle-là, l'intégration et la mémorisation du savoir obéissent, en ombre portée, à la même loi ontologique et se font d'autant plus aisément qu'existe une juste relation affective (juste transfert) entre le maître et son disciple. Lorsque le disciple est « chosifié », non considéré dans sa personne et vite manipulé, il fait blocage à la discipline enseignée.

Cette voie de connaissance, si bien vécue et si précieuse soit-elle, ne comporte cependant en elle-même qu'une sagesse très relative, lui permettant de gérer l'objet de connaissance ; il s'agit alors de la sagesse qui, par les lois religieuses ou civiques et les morales, met un minimum d'ordre dans le monde en proie aux séductions du Satan diabolique, mais qui ne fait pas sortir pour autant des catégories de ce monde tragique.

Nous touchons là au plus vif du drame de l'exil, qui tient pour l'essentiel dans l'effondrement de la relation ontologique établie par Dieu entre Adam et son «autre côté », sa Adamah-Ishah, entre l'Homme et son intériorité. Il s'agit de l'effondrement du sel !

La «mer de sel» ne s'appelle-t-elle pas aujourd'hui «mer morte»? Peut-être pourrions-nous méditer cela...

Ce n'est que dans le retournement de l'Homme vers ses normes premières et donc vers son intériorité qu'il peut rétablir le juste rapport entre la connaissance intégrée par voie intérieure, et inséparable de la sagesse qui lui est inhérente, avec le savoir acquis par l'école.

Le savoir dénué de sagesse peut mener l'Homme à de redoutables folies ; l'Homme, ne connaissant pas de limites, joue alors les Icare ; il brûle les ailes artificielles que lui donne son savoir et se noie dans les eaux de l'exil et de son enflure narcissique.

La vraie sagesse ne peut être acquise du savoir extérieur. L'étude des plus hautes philosophies ne l'inculque pas. Elle naît de nos naissances intérieures et, « fleur de sel », détient seule le secret de la limite ;

d'une part, limite, comme nous l'avons vu, entre les deux pôles de toute cellule, qu'une vie éclairée par l'amour divin et mobilisée par le désir de l'Homme pour son Dieu, pose tout naturellement ;

d'autre part, limite, voire frontière, entre les deux « armées », celle du connaissant et celle de l'objet à connaître, qui, à quelque niveau que se joue leur rencontre, doivent mener une juste guerre l'une avec l'autre et non pas contre l'autre.

Cette notion de « limite » pourrait ouvrir un immense chapitre, qui n'a pas lieu d'être dans ces pages. Sans alourdir celles-ci, j'aimerais seulement partager avec le lecteur l'enseignement que l'hébreu nous donne de son nom : Soph, la « limite », construit le verbe Yasoph, qui veut dire « augmenter ». L'hébreu nous prévient ainsi que nous ne pouvons croître qu'en acceptant les limites propres à un espace bien circonscrit de croissance, d'où les engagements nécessaires, les choix, la fidélité à ces choix, les ascèses... en un mot, les sagesses inhérentes à chaque étape de réalisation de l'être.

Dans ce cadre exigeant et paradoxalement libérant de la sagesse, la vraie connaissance acquise de l'intérieur épouse celle que lui apporte l'école. Tout objet de connaissance ne peut être avec l'Homme que le partenaire d'une danse nuptiale dans le jardin de jouissance.

Sur terre d'exil, le juste souffle de l'éros apporté à la connaissance, celui qui, dans l'ultime expir de l'éros divin, saisit le plus intime de l'Homme, celui-là fait chanter le cœur selon une musique déjà toute personnelle, bien que souvent l'Homme ignore encore sa personne. Mais là est le miracle de l'éros ; et la musique prend corps dans une création que la création artistique privilégie tout particulièrement.

(suite)

_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 20/11/2008 16:28:30    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant


L'artiste participe alors du ciel et de la terre ; souvent il dérange,
révolutionne même les habitudes ; sa vision n'est pas celle des autres hommes, et prélude à celle d'un réel qu'il effleure seulement, mais que sa personne connaîtra. Souvenons-nous combien les impressionnistes ont choqué leur époque et révolutionné la peinture ; combien un Bourdelle, en infusant le mouvement dans la sculpture, a bouleversé cet art, et comment tous ont obligé l'Homme à changer de regard, un regard qu'ils ont infléchi à voir l'intériorité des choses... Mais aujourd'hui, l'artiste se définit à l'aune du scandale que son œuvre génère ; bientôt, il n'y aura plus de scandale tant le monde a peur de passer à côté d'un éventuel génie. Génie du « sans visage », qui s'immisce là où se défait toute beauté. Mais la beauté renaît de la mort. L'amour divin fait ressusciter toute chose, et toute chose rejoindra le Verbe qui la fonde dans son ultime beauté. Chant et danse, couleurs et poèmes, tout fait revivre en l'artiste authentique l'enfant ; il se souvient alors du ciel qui le baignait dans le ventre maternel et qu'il redécouvre dans l'âme de la moindre fleur. Il commence d'être l'alchimiste de son être et celui qui donne au monde puissance de transfiguration. Son art, s'il est agi par le souffle de l'éros, peut faire l'œuvre en même temps qu'œuvrer l'artiste, forger même en lui sa personne !

Dans sa vocation première l'Homme est cocréateur de l'univers dont aujourd'hui, en situation d'exil de lui-même, il ignore l'infini potentiel ; il ignore le réel caché sous la croûte apparente et apparemment inerte du réel immédiat ; il ne se doute pas que le champ de bataille où il est appelé à déployer la conquête de lui-même est aussi celui où se déploiera toute la palette du réel, un univers fou que l'artiste pressent, dont le mystique fait l'expérience, que tout être peut pénétrer s'il ose l'éros, si son chant de guerre est l'amour !

fin du chapitre -Jouissance et Connaissance-


_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 21/11/2008 07:43:31    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

Je pense qu'il n'est pas inutile d'ajouter que ce texte est écrit par une grande dame qui s'appelle Annick de Souzenelle pouce


Il faut absolument que nous prenions tous l'habitude dans les écrits déposés sur le forum de signer, à chaque fin d'extrait cité, le nom de l'auteur danse
Bonne journée à tous et merci Anahel pour ces morceaux de texte admirable. kiss



Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 21/11/2008 10:06:35    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant


Bonjour Kalypsis
J'ai mis la source au début de mon partage, sous forme de lien avec le mot livre, lien conduisant sur Amazon, là où les personnes qui découvrent cette grande Dame, ou ce livre, pourront se le procure, un livrer qui pour moi contient bien des trésors.
Je l'ai mis ainsi, car mon partage est plus qu'une citation, c'est un gros morceau du livre, donc avec le copyright, et les moteurs de recherches qui sont souvent scotchés sur le forum ..... j'ai préféré la prudence.

J'ai découvert cette femme suite à la naissance de ce collier de mots sur le sel, et c'est une merveilleuse rencontre avec soi, que l'on vit en pénétrant ses ouvrages. Des ouvrages compliqués au premier abord, qu'il faut laisser germer, fleurir, porter fruits au fil du temps, tout simplement, sans se prendre la tête, laisser juste la Force de notre Désir oeuvrer au Coeur de notre Présence

Indiquer l'auteur ... oui c'est important et non quelque part ....
car je me rappelle avoir partagé un jour un texte très Riche, mais les membres du forum n'ont vu que l'auteur que moi je ne connaissais pas, un auteur qu'il rejetait complètement, alors il n'ont pas lu et sont même allés jusqu'à me virer Mr. Green sans prendre le temps de me connaître.

Ce qui est important lors de tout rencontre de partages, c'est l'écho qui se Vit en nous-mêmes, afin de percevoir les graines à même de pousser dans notre Terre qui n'est pas la même en chacun chacune. Et de Veiller par notre Présence, afin qu'elles Germent et s'Accomplissent. Certaines d'entre elles s'en iront d'elles mêmes, sans rejet volontaire, car le Jardinier du dedans lui Sait reconnaître ce qui est EssenCiel ...

Bonne journée à toi, et à tous



_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...


Dernière édition par Anahel le 21/11/2008 10:12:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Anahel
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 118
France

MessagePosté le: 21/11/2008 10:11:12    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant


PS j'ai mis le lien du livre plus en évidence (remis aussi dans ce post)


_________________
Un Coeur qui Pense, une Pensée qui Vibre et la Source d'Eaux-Vives Fleurit ...
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008
Messages: 1 076

MessagePosté le: 21/11/2008 18:24:09    Sujet du message: Le Sel Répondre en citant

pouce


Merci  kiss
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 17:38:31    Sujet du message: Le Sel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com