Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
réflexion sur le mauvais
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 17/08/2008 23:00:18    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Madarion je pense toujours UN
Dualité, quadrataire, multiple, je le répète ne sont que des parties-divisions de l'Unité
Le quart d'une pomme a tout les attributs de la pomme sous une autre apparence.

Je vois un Dieu à noms multiples, un amour à plusieurs formes, le Zodiac avec ses divisions, le temps avec ses divisions et ainsi de suite....mais surtout je vois l'homme avec deux aspects le féminin et le masculin mais homme tout de même. Tu es jeune, je suis vieille, tu es un homme , je suis une femme...mais nous sommes des "hommes" représentant et exprimant des choses ressenties par les "hommes"



Citation:
L’un disait exactement comme l'autre : " ne le fréquente pas, il est mauvais ...



Cela se traduit par :"Il n'est pas bon pour toi..." mais surtout  "il n'est pas bon pour moi que tu le fréquentes" " ne le fréquente pas, il est mauvais ... " est un soi-disant conseil de personnes jalouses et possessives,(j'en ai pas mal dans ma famille et les vendettas durent depuis des années euwall )
A moins qu'une explication vienne justifier le  pourquoi du mauvais.
Ce qui est mauvais pour l'un ne l'est pas nécessairement pour l'autre.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle


Dernière édition par Teiwas le 18/08/2008 01:16:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/08/2008 23:00:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 17/08/2008 23:18:26    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

pouce
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 18/08/2008 09:14:58    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Madarion a écrit:


Donc l’homme a raison d’être infidèle si c’est dans ça nature profonde ?

Etre infidèle pour moi veut dire manquer à ses engagements,fondés sur des croyances.Donc être traitre ou hypocrite.

Réflèchir, et refuser un système veut dire que nous n'acceptons pas aveuglément certaines choses.
Donc changer d'idées, sur un sujet, ne signifie pas que nous sommes infidèles mais que nous avons réflèchis.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/08/2008 10:02:59    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Citation:
Réflèchir, et refuser un système veut dire que nous n'acceptons pas aveuglément certaines choses.
Donc changer d'idées, sur un sujet, ne signifie pas que nous sommes infidèles mais que nous avons réflèchis.


Certes,
Je suis en concubinage depuis deux ans et un matin je réfléchis sur mon avenir ...
... et j'entrevois le mariage, des enfants, une maison avec quelques crédits ...
... bref, je préfère allez voir ailleurs parce que cette avenir me déplais.

Certes, ce n’est pas de l’infidélité car ont réfléchis et ont refuse certaines chose aveuglément Mr. Green
C’est toi qui le dis
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 18/08/2008 13:21:17    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Non ce n'est pas de l'infidélité, c'est être raisonnable et reconnaître son erreur avant que l'affaire aille plus loin créant une situation qui risque de finir en catastrophe.. Laughing
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/08/2008 15:19:20    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

voila, nous sommes d'accord !
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 18/08/2008 16:48:12    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Teiwas a écrit:
Albédo, j'ai bien souligné que c'est le fait de s'arrêter de penser qui rend l'homme mauvais, pas la société.
L'homme est né libre, donc il peut refuser de suivre les directives d'un système qui ne convient pas à sa nature.
C'est pour cette raison que dans une famille, bien qu'ayant les mêmes parents, bien des enfants suivent des voies différentes.

Jean Jacques Rousseau aussi disait que "la nature a fait l'homme heureux et bon, mais la société le déprave et le rend misérable".




Laughing

Oui de par notre liberté d'être, nous pouvons choisir ce qui convient à notre nature. Mais encore là, savons-nous reconnaître notre nature profonde, surtout lorsque ensevelis sous d'épaisses couches de croyance et de valeur sociétaire, familiale, qui nous ont été parfois selon certaines époques de notre vie, imposé et pas nécessairement souhaité par l'ensemble et qui lui sont aliénables.
Il a peine à se délivrer de toute ces promesses , ces serments fait au file de ces incarnations, ou de sa vie présente, le forçant par la suite à vivre des circonstances qui ne lui sont pas souhaitable, ou ne lui convenant plus.

Prenons par exemple nos chères petites bêtes domestiques, que j'aime ; les chats, qui sont d'une nature indépendante et des chasseurs. Pourront-ils de nouveau redevenir selon leur vrai nature. Comme je lisais dans un autre poste,'' ils tombent malade vivant avec l'Homme qui l'utilise'', prenant sur eux les maux de leur soit disant protecteur.

Il en est ainsi pour l'humain domestiqué, il a oublié de vivre de par sa nature, en concordance avec la nature, laissant de côté les besoins criant  en son intérieur le rendant un peu chaque jour mais sûrement, un peu plus loin de lui-même, laissant s'empiler les frustrations qui le rende amer. Le tordant encore un peu plus, vers des tendances mauvaises pour lui-même, donc pour les autres.




                                            busyb
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 18/08/2008 16:55:43    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Madarion a écrit:
Roze a écrit:
...Parler en ''Je'' est la première forme d'implication et de responsabilisation, car elle n'implique que soi.
Parler en ''nous'' indique que nous avons aussi la responsabilisation de l'autre, ce qui à mon avis double notre responsabilité.


c'est aussi simple que cela ? Mr. Green




Laughing

Une fois la conscience posé sur le '' je '' quand ça n'implique que soi-même, il ne reste plus qu'à l'expérimenter pour en connaître et par la suite en reconnaître, la simplicité.   Mr. Green
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/08/2008 18:45:59    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

simplicité Mr. Green ?

quand Jésus dit "pardonner a vos ennemies " il y a ici quelques chose de plus complexe à comprendre
Revenir en haut
Roze
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 1 684

MessagePosté le: 19/08/2008 05:12:27    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Madarion a écrit:
simplicité Mr. Green ?
quand Jésus dit "pardonner a vos ennemies " il y a ici quelques chose de plus complexe à comprendre



Plus complexe !

Tu aimerais comprendre comment pardonner à ses ennemis, ou bien tu te demandes pkoi tu aurais à leur pardonner ? Mr. Green
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/08/2008 09:26:06    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Je me demandais juste pourquoi pardonner !?

---

Et puis petit a peit j'ai compris que notre conscience est parfois l'inconscient des autres.

Et là tu vois, ton petit spitch sur ...

Citation:
Une fois la conscience posé sur le '' je '' quand ça n'implique que soi-même, il ne reste plus qu'à l'expérimenter pour en connaître et par la suite en reconnaître, la simplicité.


... ne veut plus rien dire puisque dans certain cas une partie de moi c'est aussi une partie des autres.

Ainsi, en présence de certaines personnes
Le " je " devient " vous " et le " nous " devient " moi "


Simple ?!
Rolling Eyes
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 19/08/2008 10:09:29    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Non ce n'est pas simple, mais,si la vérité se trouve dans la Totalité, et non dans les parties qui la constituent, le Je fait partie des autres
Donc bien qu'étant moi ,je suis fondamentalement requise de me mettre à leur place , et ce faisant Moi devient vous ,donc nous
Citation:
Etre Moi, c’est être pour autrui Emmanuel Lévinas.

Je suis responsable de mon frère, car il fait partie de moi quel qu'il soit, et pardonner à ses ennemis c'est se pardonner à soi-même.
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/08/2008 10:34:54    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant



Et l'ennemie te pardonnera !

Aussi bizarre que cela puise paraitre, ça fonctionne vraiment.
Revenir en haut
Madarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/08/2008 10:40:23    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Ignore une personne, et quand elle te verras elle t’ignorera.
Intéressent toi a une personne, et quand elle t’apercevra elle te donnera une certaine importance (en bien ou en mal)
Au moment ou quelqu'un va te frapper, t'en l'autre joue et cette personnes ne te frapperas pas.


Ceci ne sont que des exemples mais voila en gros ce que Jésus avais compris.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 19/08/2008 11:09:14    Sujet du message: réflexion sur le mauvais Répondre en citant

Ce n'est que tout récemment que le "pardon" est incorporé dans les études philosophiques, c'est un sujet qui a été longtemps considéré comme faisant partie des études religieuses.
Citation:

La philosophie du pardon



Pardonner à l'autre est une marque d'amour pour soi,
car c'est d'abord pour soi qu'on pardonne à l'autre.
Le pardon voit au-delà des motivations de l'autre,
pour atteindre la place en lui où il a les mêmes attentes que nous.

Oublier la faute de l'autre, voilà la plus douce des vengeances.
Le pardon est la façon de combattre l'intolérance,
car la tolérance ne se bat jamais avec l'intolérance.
Le pardon est un soulagement pour le coeur de celui qui le donne,
et une paix de l'esprit pour celui qui le reçoit.

Le pardon est le refus pacifique
de continuer à se défendre contre l'amour.


On est libre de refuser le pardon,
mais on n'a pas la liberté d'en refuser les conséquences.


Le pardon est une vision au-delà des apparences
qui voit plus loin que l'évidence.
On apprend à pardonner aux autres
en même temps qu'on apprend à se déculpabiliser soi-même.
On ne s'est pas pardonné ses propres erreurs
quand on doit se valoriser des erreurs des autres.
Si on ne se pardonne pas, on ne peut pas oublier ses erreurs,
et on continue toujours de rappeler à l'autre les siennes.
L'amertume disparaît quand on se pardonne,
et la joie revient quand on pardonne à d'autres.
On ne se pardonne pas d'être comme on est,
quand on ne sait pas qui on est.

Pierre Trépanier. ( historien - philosophe)

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 10:33:10    Sujet du message: réflexion sur le mauvais

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com