Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
De la Nature- Peri physeos

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 13/07/2008 00:12:10    Sujet du message: De la Nature- Peri physeos Répondre en citant

Anaxagore de Clazomènes (500 - 428 avant J.C.)
Citation:
Tout ce qui se manifeste est vision de l'invisible Anaxagore - Textes

Philosophe grec qui introduisit la notion de "noûs" (en grec,"esprit"ou "raison") dans la philosophie présocratique. Les philosophes antérieurs avaient considéré les quatre éléments (terre, air, feu, eau) comme la réalité ultime.

Né à Clazomènes (près de Izmir en Turquie), Anaxagore fut le premier philosophe à s'établir (vers 480) à Athènes, qui deviendra un centre florissant de philosophie. Il eut parmi ses élèves Périclès, Euripide et sans doute Socrate. Au terme d'une trentaine d'années d'enseignement à Athènes, Anaxagore fut condamné pour impiété, ayant soutenu que le soleil était une pierre chaude et que la lune était constituée de terre. Il retourna en Asie Mineure et s'établit à Lampsaque, une colonie de Milet, où il mourut.

Anaxagore a exposé sa philosophie dans Peri physeos (De la nature), dont seuls subsistent quelques fragments. Il pensait que la totalité de la matière existait à l'origine sous forme d'atomes, ou molécules, en nombre infini et infiniment petits, et qu'un ordre initial se fit dans cet infini chaos d'atomes par l'opération de l'intelligence éternelle (noûs). Il pensait que tous les corps sont de simples agrégats d'atomes, une barre d'or, de fer ou de cuivre étant selon lui composée de particules infimes du même matériau. Anaxagore marque un grand tournant dans l'histoire de la philosophie grecque: sa doctrine du noûs fut reprise par Aristote, et sa doctrine des atomes fraya la voie à la théorie atomique du philosophe



Fragments reconstitués




I

Qu'Anaxagore affirme que les homéoméries, illimitées par le nombre, procèdent d'un mélange(1) unique, toutes choses étant dans le tout, chacune se caractérisant selon ce qui prédomine, est évident à la lecture des premiers mots de la Physique.

Toutes les choses étaient réunies, sans limites, en quantité, et minuscules. En effet le petit était illimité, et, toutes choses étant unies, rien n'était visible en raison de sa petitesse.

En effet l'air et l'éther contenaient toutes choses, l'un et l'autre étant illimités ; En effet au sein de chaque chose ces derniers sont les plus importants et par la quantité et par la dimension.

II

Et peu après : en effet l'air et l'éther se dissocient sous l'effet du multiple ambiant, ce qui les entoure étant en quantité infinie.

III

Car l'immensément petit n'existe pas dans le petit, mais il y a toujours un plus petit ( car il n'est pas possible que l'Être soit le Non-être ). Mais pour la grandeur, il y a toujours une grandeur plus importante. D'ailleurs, elle équivaut au petit en quantité, et chaque chose est à son propre regard et grand, et petit.

IV

Cela étant ainsi, il faut estimer que beaucoup de choses et de toutes sortes sont dans les composés, qu'elles sont les germes de toutes les choses et qu'elles contiennent toutes sortes de formes, de couleurs et de saveurs.

Les hommes aussi ont été composées, ainsi que toutes les autres créatures dotées d'un âme.

Des citées habitées et des oeuvres conçues avec art appartenaient à ces hommes, comme chez nous, et ils avaient une lune, un soleil et d'autres astres, comme chez nous, et la terre produisait pour eux des fruits nombreux et variés. Ils récoltaient les plus utiles et s'en servaient dans leurs demeures. Ainsi, ce que j'ai dit à propos de la dissociation, je l'ai dit non seulement parce qu'elle pourrait se produire chez nous, mais aussi chez autrui.

Mais avant de se séparer, le tout étant homogène, aucune couleur n'était visible. En effet la mixtion(1) de tout, de l'humide et du sec, du chaud et du froid, du brillant et de l'obscur, de la terre dans sa totalité et des germes illimités en quantité, mais en rien semblables les uns aux autres, ne l'autorisait pas. En effet il n'était rien d'autre qui ne semblât pas être différent pour l'autre.

Cela étant ainsi, il faut penser que tout est homogène dans le Tout.

V

Il dit manifestement qu'aucune des homéoméries n'est créée ou détruite, mais reste toujours la même. Les choses étant ainsi dissociés, il faut comprendre que rien n'est en défaut ni en excès dans le Tout ( car on ne peut admettre qu'un excès existe par rapport au Tout ) mais le Tout est toujours identique.

Voilà donc pour ce qui touche la mélange(1) et les homéoméries.

VI

Ailleurs, il parle ainsi : puisque les parties du grand et du petit sont identiques pour la quantité, tout est dans le Tout.

Il n'est pas possible que chaque chose existe séparément, mais chacune participe d'une autre. Puisque le plus petit ne peut pas exister, il ne pourra ni être séparé, ni s'engendrer ; aujourd'hui encore, le Tout forme un ensemble comme au début.

En toutes choses il existe une multiplicité, et des quantités équivalentes de choses séparées existent et dans les grandes choses et dans les petites.


1. Il convient de bien distinguer migma qui signifie mélange, c'est à dire le mélange en tant qu'état ou résultat de l'action de mélanger et summixis qui désigne l'action de se mélanger elle-même. Il faut donc supposer que le Tout homogène du fragment IV est dynamique. J'émet donc l'hypothèse que c'est le mouvement initial de mélange qui ne permet pas aux sens de faire des distinctions entre couleurs, températures et brillances. De ce point de vue Anaxagore se rapproche des Eléates qui voyaient dans le non-être, c'est à dire le mouvement l'incapacité de nos sens à percevoir le vrai.
Le lecteur peut s'étonner à la lecture du fragment 1, puisque le terme utilisé désigne un état. Il faut donc qu'il y ait eu un moteur pour passer du migma à la summixis. Cela dit l'ordre des notions n'est pas évident puisque, comme je l'ai dit, migma s'il désigne le résultat de l'action est nécessairement postérieur à la summixis. Dans tous les cas de figure, cela n'écarte pas pour autant la question de l'origine du mouvement et cela me semble donc l'occasion de mettre en cause l'existence du nous c'est à dire de l'Esprit. On remarque qu'au fragment 8 de son ouvrage De la nature, Empédocle use du terme de mixis ; vraisemblablement il entend par là une sorte de bouillonnement similaire à celui produit par un "mixer" ( que le lecteur me pardonne cette métaphore ) puisqu'immédiatement après il use du terme de diallaxis, c'est à dire réconciliation. Il s'agit donc d'un mouvement violent. La parenté entre les deux philosophes m'a paru suffisamment notable pour que j'en fasse part ici.


Il te reste, maintenant, voyageur à saisir ce qu'est l'essence de l'esprit. Ne te dissocie pas en chemin, mais sans doute serait-ce là l'effet dynamique de l'Esprit... Va créature composée et mélange-toi !
http://membres.lycos.fr/delisle/Anaxagore2.html

Traduction : Robin Delisle juillet 1999
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/07/2008 00:12:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Philosophie-philosophy -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com