Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Ben oui ! Des fois qu'il serait armé...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Vos coups de geule -your rages -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Belise
Nouveau Membre
Nouveau  Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 35
Entre Cher et ciel (perchée sur une colline)

MessagePosté le: 21/01/2007 17:19:28    Sujet du message: Ben oui ! Des fois qu'il serait armé... Répondre en citant

Je reviens d'un endroit que j'aime beaucoup, dans la campagne pas loin de chez moi, près d'une source sacrée et d'un chêne séculaire, pas loin d'une abbaye, et j'ai traversé en voiture un territoire de chasse. Des panneaux "attention", des camionnettes, des chasseurs rougeots et satisfaits derrière chaque arbre, des chiens qui aboient...et des coups de fusils qui me font mal au ventre à chaque détonation.
Oui, on est pas loin de la Sologne, il ya une grande tradition de chasse, oui, je sais cela. Mais ces animaux, chassés de cette manière, ils n'ont aucune chance. Ils ne sont pas respectés. Ce n'est pas de la chasse, c'est de la traque. Je ne suis pas contre la chasse quand elle est "raisonnée", et j'ai conscience d'être aussi carnivore, et je suis bien contente de manger de la viande. Mais là ! Comme ironisait une de mes amies : "Tu comprends, il faut bien qu'ils soient aussi nombreux et aussi armés, on sait jamais, le cerf, il a peut-être un GPS, des cartes routières et des lance-missiles..."
Je trouve ça odieux.
Près de la source sacrée, il y a une statue de Saint Gilles, qui est représenté souvent avec une biche à son côté, car on dit qu'il a convaincu le roi Flavius (je ne sais plus dans quelle contrée ni à quelle époque) de renoncer à la chasse...quelle ironie encore...

Ce n'est sans doute rien par rapport à toutes les atrocités qui sont commises de par le monde. Mais toutes proportions gardées, ça participe à la violence du monde, à son déséquilibre.

Je réfléchis en même temps que j'écris, et je trouve curieux que ça m'arrive maintenant, aujourd'hui, à cet endroit.
Il y a deux jours, mon ami a cuisiné deux petites cailles pour le dîner, que nous avons mangées avec nos doigts, côte à côte, en essayant de comprendre l'anatomie de l'animal, sa "construction". Jamais caille n'a eu si bon goût pour moi, et rarement dîner a été si plaisant. J'ai vraiment eu le sentiment de partager ma nourriture avec mon "commensal". Nous étions dans le respect de notre nourriture, dans une véritable absorbtion d'elle.
Et aujourd'hui, je suis en face d'un jeu cruel et inutile, sans "sens", sans respect. Quel sens à cela ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/01/2007 17:19:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 04/03/2008 12:20:57    Sujet du message: Re: Ben oui ! Des fois qu'il serait armé... Répondre en citant

Belise a écrit:
Près de la source sacrée, il y a une statue de Saint Gilles, qui est représenté souvent avec une biche à son côté, car on dit qu'il a convaincu le roi Flavius (je ne sais plus dans quelle contrée ni à quelle époque) de renoncer à la chasse...quelle ironie encore...



Belise, c'est un saint qui m'est doublement cher (Mon fils et le tien) clind Saint Gilles (+env. 710)
Saint Patron des Boiteux, des infirmes, des mendiants, des lépreux et des mères allaitantes.

Selon la légende, la flèche qui blessa Gilles le rendit infirme pour la vie - C'est pourquoi il devint le saint patron des in­firmes ef des boueux. Au Moyen Age, gui disait infirmes, pensait men­diants. C'est la raison pour laquelle le patronage de Gilles fut étendu aux mendiants, puis aux lépreux - mendiants par nécessité vitale.

La légende de saint Gilles fut l'une des plus connues du Moyen Age. Elle provient d'une biographie du dixième siècle. Celle-ci le dé­clare athénien de naissance. Durant sa jeunesse il aurait guéri un men­diant malade en lui donnant son manteau, à la manière de saint Martin. Gilles craignait la prospérité temporelle et la reconnaissance des hommes. C'est pourtant ce qui lui arriva après la mort de ses parents, en raison même des largesses de ses aumônes et des miracles qu'il accomplissait. Alors décidant de quitter le pays, il s'embarqua vers l'ouest et débarqua à Marseille.
Là, il passa deux ans auprès de Saint Césaire d'Arles et finit par s'installer comme ermite dans une grotte du delta du Rhône. Dans sa solitude, il fut nourri par le lait d'une biche. Poursuivie par Flavius, un roi des Goths qui chassait dans la forêt, la bête s'était ré­fugiée auprès de saint Gilles ; entre-temps, les chiens avaient aban­donné leur poursuite. Le même phénomène se répéta le lendemain. Le jour suivant, le roi était accompagné par un évêque qui devait observer l'attitude étrange des chiens. Cette fois-ci, un chasseur tira une flèche au hasard dans les buissons qui cachaient l'entrée de la grotte. En y pé­nétrant, ils trouvèrent saint Gilles, blessé par la flèche, la biche auprès de lui. Flavius et l'évêque voulurent savoir qui il était. L'ayant su, ils lui demandèrent pardon et lui promirent d'envoyer un chirurgien pour le soigner. Gilles les supplia de n'en rien faire et de le laisser seul.
Flavius continua à venir voir saint Gilles, qui finit par lui deman­der d'utiliser ses aumônes pour construire un monastère. Le roi accepta à la condition que Gilles en soit le premier abbé. Le monastère fut construit près de la grotte. Une communauté se forma, dont la réputa­tion finit par arriver aux oreilles du roi Charles de France (le Moyen Age le confondit avec Charlemagne). Gilles dut aller le voir à sa cour, à Or­léans. Le roi le consulta sur des affaires spirituelles, mais ne voulait pas aborder avec lui un grave péché qu'il avait sur la conscience. " Le di­manche suivant, quand le saint homme célébrait la messe et priait au canon pour le roi, un ange du Seigneur lui apparut et posa sur l'autel un parchemin. S'y trouvait écrit le péché du roi. L'ange lui dit qu'à sa de­mande le péché serait pardonné, à condition que le roi fasse pénitence et ne pèche plus... Lorsque la messe fut terminée, Gilles donna au roi le parchemin pour qu'il le lise. Tombant aux genoux du saint homme, il le supplia d'intercéder pour lui auprès de Dieu. Ce qu'il fit, tout en l'ad­monestant doucement afin qu'il ne retombe plus dans ce péché."
Saint Gilles retourna dans son monastère, puis se rendit à Rome pour obtenir la reconnaissance de sa communauté. Le Pape leur octroya de nombreux privilèges et leur fit présent de deux portes de cèdre sculptées. Pour bien montrer sa confiance en la providence, Gilles les jeta dans le Tibre ; elles le précédèrent jusqu'en France. Après avoir été averti en songe de sa fin prochaine, il mourut un dimanche 1 " septembre, " laissant le monde attristé de son absence physique, alors que le ciel se réjouissait de son arrivée ".
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Belise
Nouveau Membre
Nouveau  Membre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 35
Entre Cher et ciel (perchée sur une colline)

MessagePosté le: 04/03/2008 12:41:57    Sujet du message: Ben oui ! Des fois qu'il serait armé... Répondre en citant

J'avais posté ce message l'an passé...c'est là que je suis allée chercher l'eau pour mon fils...
Heureuse de voir que tu es bien rentrée ma chère Teiwas !
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 04/03/2008 13:57:33    Sujet du message: Ben oui ! Des fois qu'il serait armé... Répondre en citant

Madarion te dirait,qu'un forum c'est intemporel kiss busyb
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 17:37:38    Sujet du message: Ben oui ! Des fois qu'il serait armé...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Vos coups de geule -your rages -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com