Forum sans frontières-without boundary Forum Index

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Guest
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
EXTRAIT DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Forum sans frontières-without boundary Forum Index -> Our quotidien- Everyday life -> Astuces - Tricks -> Archives 2007-2009
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Offline

Joined: 14 Jan 2007
Posts: 2,588

PostPosted: 09/11/2007 08:25:48    Post subject: EXTRAIT DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE Reply with quote

J ai pas encore testé  ,  ce sujet me parrait interessnt   , connaissez vous =


l ' EXTRAIT DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE


L'extrait de pépin de pamplemousse est en fait fabriqué à partir de pépins ET de pulpe. La pulpe contient du glucoside de naringine, de la vitamine C et de la vitamine B1. Les pépins contiennent: du rutinoside de naringénine, de la dydimine, néohespéridine, hespéridine, du glycoside de dihydrocamphérol, poncirine, du glycoside de quercétine, du glycoside de camphérol, du rutinoside d'apigénine, de l'heptamothoxyflavone, de la nobilétine et plusieurs protéines.

C'est un puissant antimicrobiel, antibactériel et fongicide sans effet toxique sur les êtres humains et les animaux.


 c est bien sa pour les pupuces Mr. Green

Il peut même être utilisé sur les plantes. pouce

EN EXTERNE:

Soigne:

- Maux de bouche (aphtes etc.) (10 gouttes diluées dans 1 verre d'eau)
- Hallitose = mauvaise haleine (en gargarismes - 5 à 10 gouttes diluées dans 1 verre d'eau)
- Lèvres gercées (diluer 2-3 gouttes dans une c.à s. d'huile et appliquer plusieurs fois par jour)
- Herpes labial (6-7 gouttes diluées dans une c.à s. d'huile. Appliquer plusieurs fois par jour)
- Dissoudre le tartre (1 ou 2 gouttes directement sur une brosse à dents humide. Brosser les dents 3 x par jour)
- Gingivite (comme pour dissoudre le tartre. Puis rincer avec 5 à 10 gouttes diluées dans un demi-verre d'eau)

- Rhinite (tamponer l'intérieur du nez avec un tampon de coton trempé dans une solution de 3 gouttes d'extrait diluées dans un coquetier d'eau)

- Sinusite (Se rincer le nez avec la solution ci-dessus ou acheter le spray nasal à l'extrait de pépins)

- Angine (10 gouttes diluées dans une tasse d'eau tiède. Se gargariser 5 à 6 fois par jour. Utiliser en même temps l'extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d'eau ou, si trop acide, un verre de jus de fruits 2 à 3 fois par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose)

- Toux (Gargarismes plusieurs fois par jour avec une solution de 10 gouttes dans un verre d'eau tiède + utilisation en interne (v. angine)

- Laryngite (même solution que pour la toux, 3 x par jour)

- Nettoyage des oreilles (10 gouttes dans un décilitre [un coquetier] de glycérine ou d'huile. En verser plusieurs gouttes dans les oreilles, 1 à 2 fois par jour). NB!!! Ne jamais mettre l'extrait pur dans les oreilles!!!)

- Inflammation de l'oreille moyenne (comme pour le nettoyage ci-dessus. On trouve aussi dans le commerce des gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse pour les oreilles).

- Shampooing traitant et Pellicules (Mettre une dose de votre shampooing habituel dans la main et y ajouter 5 à 10 gouttes d'extrait. Masser le cuir chevelu pendant environ 2 minutes)

- Eczéma et diverses irritations du cuir chevelu (en plus du shampooing, utiliser l'extrait en lotion: tamponner avec un coton imbibé d'une solution de 20 gouttes d'extrait dilué dans un coquetier d'eau).

- Démangeaison du cuir chevelu (En chercher la cause. En attendant, si le shampooing traitement [voir plus haut] marche, continuer).

- Acné et boutons d'origine diverse (Humidifier le visage. Mettre 5 gouttes d'extrait dans une paume et s'en frotter les paumes, puis s'en enduire le visage humide et masser – Eviter absoulment les yeux. Rincer abondamment si le produit entre dans les yeux. Les picotements sur la peau après l'application sont normaux).

- Coupures, égratignures, brûlures légères (Utiliser le "First-Aid Spray à l'extrait de pépin de pamplemousse" du commerce. En son absence, diluer quelques gouttes d'extrait dans un peu d'eau et poser très délicatement en compresse sur la plaie ou la brûlure)

- Dermatite (Ne jamais laver au savon! Rincer à l'eau et masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d'extrait dans un coquetier d'huile)

- Psoriasis (masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d'extrait dans un coquetier d'huile. Continuer s'il y a amélioration)

- Eczéma sec (même traitement que pour psoriasis. Très efficace)

- Eczéma suintant (utiliser la poudre d'extrait de pépin de pamplemousse)

- Piqûres d'insectes (appliquer sur la piqûre sans dilution. Pour les peaux sensibles, diluer dans un peu d'eau ou d'huile)

- Ulcères variqueux (en compresses. Diluer 30 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse dans un coquetier d'eau bouillie et refroidie. Renouveler fréquemment)

- Verrues (extrait pur directement sur la verrue 2 x par jour. Cela peut prendre du temps, mais c'est efficace). Personnellement (Kit qui parle), je trouve qu'il est aussi efficace et bien moins cher de maintenir la verrue couverte de vernis à ongle clair pour que le virus soit privé d'air.

- Mycoses de la peau (appliquer pur ou dilué dans un peu de glycérine sur les parties affectées. Continuer un certain temps après la disparition de la mycose pour prévenir une récidive. Exposer la peau au soleil et à l'air libre le plus possible)

- Mycose des pieds (comme pour la mycose de la peau. Ajouter également 20 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse à la dernière eau de rinçage des chaussettes. Si la mycose se met à suinter, utiliser la poudre d'extrait de pépin de pamplemousse)

- Transpiration excessive des pieds - due également à des champignons (Bains de pieds où 50 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)

- Cors et cals (bains de pieds de 5 à 10 min. où 30 gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)

- Mycose des ongles - mains et pieds (Préparer le terrain en limant aussi ras que possible l'ongle affecté au-dessus d'un papier journal. Si lime en métal, désinfecter la lime à l'extrait de pépin de pamplemousse pour ne pas infecter les autres ongles. Jeter le papier journal contenant la poudre d'ongle. Mettre de l'extrait de pépin de pamplemousse pur sur l'ongle affecté 2 x par jour. Reprendre le limage de l'ongle tous les 3 ou 4 jours, puis plus tard toutes les 3 ou 4 semaines. Important! Continuer le traitement 2 x par jour pendant plusieurs mois pour prévenir les récidives).

- Vaginite, mycose vaginale (candidose – voir le post spécial à ce sujet), bactéries et parasites vaginaux (Ne jamais utiliser d'extrait de pépin de pamplemousse pur dans la région vaginale. Ne pas laver au savon mais rincer à l'eau dans laquelle quelques gouttes d'extrait de pépin de pamplemousse et d'huile d'arbre à thé ont été ajoutées – Utiliser le bain vaginal suivant au moins une fois par semaine: 1 à 3 gouttes d'extrait dans un verre d'eau tiède + 5 gouttes de teinture d'échinacea. Mettre ce mélange dans une poire et l'injecter dans le vagin. Garder quelques minutes. Répéter toutes les 12 heures pendant 3 jours, puis continuer le traitement une fois par jour. Vaporiser les protège-slips avec le spray d'extrait de pépin de pamplemousse qu'on trouve dans le commerce. Après le traitement, pour ré-ensemencer la flore vaginale, mélanger du yaourt naturel à une quantité égale d'eau chaude et l'injecter dans le vagin. L'efficacité de ce traitement n'est plus à prouver. En cas de candidose, faire également un traitement interne car les mêmes champignons se retrouvent dans l'intestin et doivent être éliminés en même temps pour prévenir les récidives. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons).

- En même temps, chez le partenaire: Mélanger 10 gouttes d'extrait dans un coquetier d'huile de sésame et en enduire le pénis. Laisser agir plusieurs minutes. Ne jamais utiliser d'extrait pur sur les parties génitales. Poursuivre le traitement pendant 15 jours environ. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons.


EN INTERNE:


- Utilisation de l'extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d'eau ou, si trop acide, de jus de fruits 2 à 3 fois par jour, jusqu'à ce que les symptômes aient disparu. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose.

- L'extrait de pépin de pamplemousse se trouve également en gélules et en comprimés. L'équivalent des gouttes d'extrait liquide est indiqué sur la boîte.

Soigne:

- Inflammations en général

- Rhumes et grippe

- Infections gastro-intestinales

- Gastrites, ulcères (hélicobacter pylori)

- Candida albicans

- Tous problèmes dûs à des champignons, levures ou moisissures : problèmes cardiovasculaires, rhumatismes, arthrite, goutte, asthme, sinisute, gastrite, tuberculose, cancer.

- Candida dans les intestins pouvant donner des symptômes tels que: flatulence, diarhée, colite, ulcères du système digestif, allergies, hyperactivité, déséquilibres hormonaux, maux de tête, migraines, mauvaise mémoire, perte d'équilibre, maux d'oreilles, problèmes de reins etc...

Dose pour candida et autres champignons parasites:
1ère semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 1 x par jour
2ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 2 x par jour
3ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 3 x par jour
Poursuivre ce traitement pendant 1 à 3 mois ou plus suivant l'intensité du problème.


- Allergies secondaires (qui ne sont pas dues à un allergène spécifique donnant des symptômes immédiats).

Dosage pour les enfants:

Pour les enfants, la dose recommandée est 1 goutte par kilo répartie sur 3 fois dans la journée.

Par exemple: si l'enfant pèse 9 kg, ce sera 3 gouttes 3 fois dans la journée pour un total de 9 gouttes (= son poids) dans une journée.

J'ajoute des infos pour les enfants plus bas et une posologie spéciale contre la candidose.


A TITRE PREVENTIF


- En voyage dans les pays où l'eau et la nourriture ne sont pas toujours fiables: quelques gouttes diluées dans un verre d'eau tous les jours pour prévenir l'installation de parasites, vers, etc.


CONTRE-INDICATIONS:


- Aucun effet secondaire n'a été relevé, même chez les femmes enceintes, mais demander l'avis de son médecin pour être 100% certaine.

- Prudence si on se connait une allergie aux agrumes.

Extrait de pépin de pamplemousse pour les soins des bébés:


Désinfection des tétines et biberons, ou autres objets que bébé met à la bouche:

20 gouttes d'extrait pour 1 litre d'eau. Laisser les objets dans cette eau pendant 20 minutes. Rincer abondamment pour enlever le goût amer qui dérangerait bébé.


Pour le danger du Candida albicans aggravé par les couches (fesses irritées):


10 gouttes d'extrait diluées dans un coquettier d'huile (huile bébé, huile d'olive ou d'amandes douces) et en enduire la peau des fesses en massant doucement. Laisser les fesses du bébé à l'air le plus possible.

Si on utilise des couches de coton, ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage pour finir de désinfecter.


Muguet ou autres infections de ce genre


Prendre de l'extrait en poudre qui est moins amer que les gouttes et mélanger un demi-bouchon de poudre dans un verre d'eau (ou de jus de fruit neutralise mieux l'amertume). En badigeonner la bouche du bébé. Les enfants plus âgés peuvent se gargariser avec ce mélange.


Traitement naturel contre candidose

Traitement à l'extrait de pépins de pamplemousse contre la prolifération du candida albicans et autres mycoses internes:

Dosage


Ce dosage concerne l'EPP à 33% (Citrobiotic ou Viralys *) avec glycérine végétale.

Diluer dans un verre d'eau et prendre 3 x par jour (avant chaque repas) pendant 3 semaines ce qui suit:

1ère semaine: 10 gouttes 3 x par jour

2ème semaine: 20 gouttes 3 x jour

3ème semaine: 30 gouttes 3 x jour

Arrêter une semaine et recommencer pendant 3 semaines à raison de 30 gouttes 3 x jour dès la première semaine.

Il faut environ 4 flacons de Citrobiotic 33% pour faire cette cure de 7 semaines.

Pendant toute la cure (7 semaines), il faut complètement éliminer de son alimentation les ingrédients suivants:

- Sucres (lents et rapides) c-à-d tous les sucres raffinés ou bruts, le miel et même le fructose (= les fruits de toutes sortes) car les candida se nourrissent de sucre.

- Eliminer bien sûr tous les aliments qui se transforment en sucre pendant la digestion (tous les amidons)

- Tous les champignons et toutes les levures = pain et produits boulangers au levain ou à la levure (manger des chiapatis ou pain craquant, pain azyme ou tout pain semblable totalement sans levain ni levure), les boissons au kéfir et à la kombucha, etc.

- Tous les produits laitiers

- L’alimentation doit continuer sans sucre pendant une année complète pour éviter les récidives.

IMPORTANT:


La cure s'accompagne d'effets assez désagréables. On peut avoir certains symptômes seulement ou les avoir tous à la fois. J'ai connu des gens qui ont tout eu. Donc il faut tenir bon.

Ces effets portent le nom de réaction d'Herxheimer. La réaction apparaît à mi-cure, lorsque les candida commencent à mourrir et les toxines libérées ont un effet sur l'organisme avant leur élimination totale. Elle dure environ jusqu'à 15 jours après la cure, mais peut, chez certains, durer jusqu'à un mois après la fin du traitement.

- On se sent encore plus fatigué qu'avant.

- On se sent "fané" (comme un coup de vieux)

- La peau est terne, sèche, mauvaise mine, cernes sous les yeux

- Cheveux ternes et incoiffables

- Si on était déprimé auparavant, cela peut accentuer la dépression. Donc, surveiller ceci.

- Perte de l'appétit. Tout t'écoeure.


Lorsque ces symptômes se présentent, c'est le moment de reconstruire la flore intestinale et il devient nécessaire de protéger le foie. Le rôle de ce dernier est d'aider à l'élimination des toxines et il va faire des heures supplémentaires. Donc :

- Suppléments de vitamines et minéraux. Surtout des vitamines du groupe B, du co-enzyme Q-10, lécithine, choline, potassium, sélénium, thé vert.

- Des acides aminés (arginine par exemple)

- Des probiotiques (acidophilus, lactobacillus etc...).

Ceci est à prendre pendant tout le reste du traitement et pendant 15 jours après la fin du traitement. Prendre les doses indiquées sur les emballages.

Quinze jours après la fin du traitement, tout se remet en place et les symptômes de la candidose qu'on avait avant la cure disparaissent complètement aussi. On renaît!

L'envie de sucre a disparu. Reprendre l'alimentation "normale" avec du salé pour que l'équilibre fongique ne soit pas perturbé par les sucres si tôt après la fin du traitement. Réintroduire les sucres dans l'alimentation très progressivement en commençant par les fruits.

*******************************

La cure à l'extrait de pépin de pamplemousse a été mise au point par une endocrinologue de Manosque qui en avait assez de ne pouvoir se soigner elle-même ou de n'avoir aucun effet avec les médicaments que la médecine prescrit dans ces cas-là.

Vous verrez qu'avec cette cure, de nombreux problèmes auxquels vous ne trouviez pas de cause bien définie vont disparaître:

- nez qui coule constamment comme pour une allergie
- fatigue générale + ou - prononcée
- grosses envies de choses sucrées
- bouche pratiquement constamment pâteuse
- parfois, impression d'être ivre sans avoir bu
- mal-être général
- envie de dormir, de dormir et de dormir. Le weekend y passe!

Si pour une raison quelconque, les candida se remettent à proliférer, vous remarquerez que vous avez de fortes envies d'aliments sucrés, de chocolat etc., que la fatigue revient et que votre nez se remet à couler. C'est le moment de faire une nouvelle cure. Les candida sont naturellement présentes dans le corps et on ne doit pas les éliminer complètement. C'est seulement leur prolifération incontrôlée qui doit être stoppée.

Que manger au petit déjeuner quand on suit ce régime?


Jus de légumes (pas de fruits) faits maison et bus dès l'extraction car ils s'oxydent très rapidement.
Par exemple, un jus fait de 2 carottes moyennes, 1 betterave rouge, 2 branches de céleri, 2 feuilles de basilic (une gousse d'aïl pour ceux qui aiment) - c'est délicieux, c'est bourré de vitamines et tu tiens pratiquement sans problèmes pendant 4 heures. Le seul ennui (pour moi) c'est le temps qu'il faut passer à rincer l'extracteur de bon matin!

Tu peux aussi prendre un oeuf, dur ou à la coque, mais sans pain ou alors du pain azyme ou des chiabatti. Le pain craquant est permis car il ne contient pas de levure ni levain. Tu peux prendre des céréales ou du müesli au lait de soja ou au lait de riz ou d'amandes. Sans sucre et assure-toi que les céréales sont sans addition de sucre aussi.

Yaourts au soja (naturels – non sucrés).

Amandes, noix, noisettes etc.... C'est bon aussi.

Pas de fruits frais, ni secs, ni jus de fruits car ils contiennent du sucre et entretiennent la prolifération des candida.




Sa meritais bien ce  post de se trouver dans SOS PHARMACY

reste plus qu a le tester siffle




_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Back to top
Publicité






PostPosted: 09/11/2007 08:25:48    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Offline

Joined: 14 Jan 2007
Posts: 2,588

PostPosted: 09/11/2007 08:52:39    Post subject: EXTRAIT DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE Reply with quote

Les pépins de pamplemousse



 
Quote:
Le dernier produit miracle que j'ai découvert, c'est "l'extrait de pépins de pamplemousse", ce qui peut faire rire d'abord tellement cela semble bête. Je dis que je l'ai découvert car personne ne m'a mis sur cette voie, ce sont les résultats sur ma santé qui m'ont convaincu de la puissance étonnante de ce remède. Bien sûr, ce n'est pas une découverte pour l'humanité puisque c'est vendu dans les commerces de diététique. Mais ce n'est pas très connu encore, et d'ailleurs, il se pourrait que cela ne reste pas en vente libre ! En effet, l'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas inconnu de la médecine puisque c'est déjà un médicament (Cryocid®), et les produits vendus en diététique ne sont pas toujours assez sûrs et purifiés, ce qui peut poser problème. Non seulement c'est un médicament mais c'est une substance très forte qu'il faut utiliser avec précautions même si elle se révèle étonnamment dépourvue d'effets secondaires, au point qu'on a bien du mal à y croire puisqu'une amélioration d'un côté se traduit presque toujours par une fragilisation d'un autre côté. Il faudrait plus d'études mais ses bienfaits sont reconnus, y compris pour les animaux, même si personne ne semble l'utiliser (trop bon marché sans doute...)
La véritable découverte est rocambolesque. C'est en 1979 que le Dr Jacob Harich, médecin et physicien (Lauréat du prix Einstein), remarquait que les pépins de pamplemousse qu'il avait jeté dans son compost ne pourrissaient pas. Il fit immédiatement des recherches et découvrit que l'extrait obtenu en pressant les pépins se révéla être un puissant germicide capable à lui seul d'inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries. L'extrait de pépins de pamplemousse s'est avéré efficace sur une grande quantité de micro-organismes. Sa très large action thérapeutique est étonnante. Il apparaît pourtant que l'extrait de pépins de pamplemousse n'affecte aucunement la flore bactérienne saine de l'intestin, et respecte en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles. De plus, le produit n'a aucun effet secondaire, et n'est pas toxique aux doses prescrites. Tout cela semble trop miraculeux !

Disons-le tout de suite, mon intérêt pour ce remède vient d'une candidose tenace que le Triflucan soigne parfaitement mais c'est un médicament cher et qui est réputé pouvoir provoquer des résistances (en fait ce serait surtout chez les immunodéprimés). Avec 30 à 40 gouttes après chaque repas (ce qui semble une dose élevée. Les doses, en fonction de la gravité des symptômes, sont plutôt de 15 gouttes, 2 à 3 fois par jour), j'arrive au même résultat qu'avec le Triflucan, le seul effet secondaire étant une irritation des muqueuses (il faut prendre les gouttes avec beaucoup d'eau). Les deux traitements font beaucoup maigrir au début, ce qui n'est pas désagréable et se trouve être plutôt un bénéfice secondaire.

Son intérêt dépasse largement les infections de champignons puisque l'extrait de pépin de pamplemousse est très efficace contre les infections bactériennes et même contre certains virus (y compris sans doute contre la grippe aviaire qui menace). Des tests récents ont montré son efficacité contre la grippe mais aussi en cas d'eczémas, de psoriasis, de pellicules, de verrues, de vaginite, gingivite et troubles intestinaux. En usage externe on s'en sert dilué sur la peau, pur sur les verrues. Il a un pouvoir désinfectant qu'on peut utiliser avec l'eau de consommation. C'est manifestement un produit économique et sûr qui gagnerait à être plus largement connu et utilisé. On aimerait malgré tout en savoir plus sur les inconvénients inévitables quand un produit est si puissant.


Quote:
Mais c'est surtout dans les élevages que l'extrait de pépins est utile. Il permet de soigner les animaux qui souffrent d'infections fongiques (pulmonaires ou autres). On s'en sert pour nettoyer le pis des vaches ou les sabots des chevaux, ainsi que les cages et les salles. On l'ajoute préventivement à l'eau à boire ou à la moulée afin de réduire les risques de contagion par les bactéries pernicieuses, telles que Escherichia coli et Salmonella. On le croit même assez puissant pour combattre la fièvre aviaire. Il est connu pour stimuler le système immunitaire des animaux, ce qui a pour effet de diminuer les besoins en médicaments de même que les taux de mortalité. Il détruit les bactéries, les virus et les autres parasites intestinaux sans s'attaquer aux bactéries utiles. En éliminant les microorganismes indésirables, il stimule l'absorption des nutriments. Enfin, administré sous la forme d'un jet pulvérisé, il peut soigner les affections buccales. Pour les éleveurs d'animaux biologiques, qui ne sont pas autorisés à soigner leurs animaux aux antibiotiques, c'est là une aide des plus précieuses.





Quelques "extraits", trouvés sur un site consacré au sida, et tirés à l'origine d'un article paru en 1990 dans The Third Opinion (http://www.positifs.org/c/c-25.htm) :

Quote:
Depuis 1979, des études ont fait état de la diversité d'action de l'extrait de pépin de pamplemousse (EPP). Ce produit breveté, composé d'acide ascorbique, de dextrose et d'acide amino-acétique, a été utilisé en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Il s'agit d'un médicament très peu onéreux et présentant très peu d'effets secondaires ; aussi, il est surprenant que son utilisation n'ait pas été plus répandue.
Le Dr W. Kellas (Comprehensive Health, Encinitas, Californie) recommande 3 à 4 gouttes d'EPP à prendre en fin de repas. Le Dr L Galland conseille, en raison du goût amer de l'EPP, de le mélanger avec des jus de carotte, de légumes, d'orange ou de pamplemousse (2 ou 3 gouttes pour au moins 4 onces de liquide bien mélangé, deux fois par jour). Ce médecin indique que, si nécessaire, on peut associer d'autres antifongiques (nystatine, acide caprylique, econazole ou amphotéricine). L'action serait additive, mais pas synergique. Dans les cas de résistance, d'autres médecins ont obtenu une efficacité avec des posologies d'EPP de 6 à 7 gouttes, 3 fois par jour.

L'activité de cet EPP à des concentrations supérieures à 0,1% équivaut à celle de 30 antibiotiques et 18 antimycosiques testés en parallèle.

L'EPP a été utilisé pendant deux mois, avec succès, chez 200 personnes atteintes d'amibiase ou présentant une affection à Gardia intestinalis (L. Parish et coll., Food and Drug Administration). Ce traitement serait plus efficace que les traitements classiques. Ces résultats sont d'autant plus importants à souligner que ces affections parasitaires, qui ne sont pas limitées qu'aux régions tropicales, concerneraient un cinquième de la population mondiale (avec une fréquence plus élevée chez les homosexuels), et le plus souvent sans symptôme.

En raison du peu de toxicité de l'EPP et surtout de son efficacité obtenue avec de très petites quantités, l'EPP est devenu l'agent désinfectant de choix utilisé dans plusieurs hôpitaux aux USA : 10 à 15 gouttes d'EPP sont utilisées dans l'eau de rinçage du linge. 10 à 15 gouttes par gallon d'eau permettent de détruire les staphylocoques, streptocoques, l'aspergillus, la salmonelle et d'autres agents pathogènes retrouvés dans les tapis. L'EPP à des concentrations plus élevées (1 %) est utilisé pour désinfecter les salles d'opération.
Pour prévenir la diarrhée du voyageur, l'EPP est efficace à la dose quotidienne de 1 à 2 gouttes dans un verre d'eau ou de jus de fruit. Il est aussi efficace curativement à la dose de 2 gouttes dans un verre d'eau à midi et au coucher (C-W. Lynn, Orlando, Floride).
L'EPP est aussi un moyen sûr et simple pour rendre potable l'eau : après avoir filtré, ajouter à l'eau claire 10 gouttes d'EPP pour chaque gallon d'eau ; agiter puis laisser reposer quelques minutes.
De même, l'EPP permet de traiter efficacement les fruits et légumes et de prolonger leur salubrité et leur qualité. À des concentrations aussi faibles que 30-50 ppm, leur durée de vie a été multipliée par 3 ou 4. En usage domestique, il est recommandé d'utiliser 7 à 8 gouttes par gallon d'eau de rinçage.
L'EPS pourrait être un moyen pour désinfecter les eaux domestiques usées : 2,9 livres d'EPP permettent de traiter 1 million de gallon d'eaux usées, laissant un résidu de coliformes fécaux inférieur à 1:100 ml (la norme en vigueur étant de 200:100 ml).
L'EPP a aussi des actions antivirales : inactivation in vitro de l'herpès virus de type 1 (10 minutes dans une solution à la concentration de 1:256), du virus de la grippe (W-M. Shannon, Southern Research Institute). L'EPP s'est montré aussi efficace vis à vis du virus de la rougeole en Amérique du Sud (Interlab, S.A.) et vis à vis de virus responsables d'affections chez l'animal : fièvre aphteuse, fièvre porcine africaine, le virus vésiculaire porcin et la grippe aviaire (ministère de l'agriculture, USA).

Les actions antivirales, antifongiques et antibactériennes de l'EPP expliqueraient ses effets sur divers affections cutanées : kystes, verrues, herbe à poux et sumac. Il est conseillé d'associer l'EPP, à la concentration de 1 %, à d'autres huiles essentielles (camomille, thé des bois) et de réaliser une vaporisation. On peut aussi appliquer 2 à 3 gouttes du bout des doigts sur la région à traiter, puis d'imbiber d'eau, et de rincer quelques minutes après à l'eau froide. Pour les kystes et les verrues, des concentrations plus fortes peuvent être nécessaires (1 goutte recouverte, après absorption, d'un bandage).
Des précautions d'utilisations de l'EPP sont conseillées. Il doit toujours être dilué avec 5 onces ou plus de liquide. En cas de contact avec les yeux, rincer avec de l'eau pendant 10 minutes. En cas de contact de produit pur avec la peau, rincer aussi (à l'exception des kystes et des verrues). De faibles dilutions de l'EPP appliquées sur la peau peuvent déclencher une sensation de picotement ou un blanchiment local, qui sont transitoires et anodins. En traitement d'attaque, on peut débuter par 6 gouttes trois fois par jour dans un verre d'eau, à prendre avant les repas.
L'EPP semble être un traitement particulièrement intéressant des candidoses, et en particulier pour les personnes séropositives. Ses autres propriétés mériteraient d'être étudiées plus en détail, car il semble que l'EPP pourrait être bénéfique pour de nombreuses personnes






[1] Les nombreuses et différentes maladies qui définissent le syndrome du SIDA : infections fongiques des poumons, des membranes muqueuses, du cerveau et des intestins et la dégénérescence des cellules endothéliales des vaisseaux sanguins et lymphatiques (Sarcome de Kaposi - KS) sont les résultats d'une production continue de monoxyde d”azote (NO) gazeux et de radicaux oxygène réactifs (ROR) dans les cellules immunitaires et les autres cellules. http://perso.wanadoo.fr/sidasante/suggesti/defries.htm





_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Forum sans frontières-without boundary Forum Index -> Our quotidien- Everyday life -> Astuces - Tricks -> Archives 2007-2009 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group