Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Théâtre
Aller à la page: <  1, 2
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Cinéma -télévision- theatre-radio -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 05/04/2007 17:40:47    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Mardi dernier, retour au Pin Galant, où j'ai assisté à "un huis clos entre un vieux monsieur et un jeune homme qui déboule violemment dans sa vie".
C'est par ces mots que Pierre Mondy, l'un des deux protagonistes, résume la pièce "Six heures au plus tard".

Deux personnages, deux caractères que tout oppose:
Il est jeune, sûr de lui, discret : c'est Gérard, dit Marco (Frank Forrain), un petit voyou qui vient de réussir un casse dans un casino de Normandie. Il est vieux, maniaque, un peu solennel et très bavard ! Gustave, dit Gus (Pierre Mondy), un commis-voyageur à la retraite, qui vit seul avec son chat depuis la mort de sa femme et de son fils.
A trois heures du matin, ratant un virage, la voiture de Marco fracasse le mur de la maison de Gus et pénètre jusque dans sa chambre à coucher. Le véhicule hors d’usage, le jeune voyou s’empresse de téléphoner à un complice qui doit arriver à «six heures au plus tard» et ligote le retraité sur une chaise. D’abord méfiants l’un vis-à-vis de l’autre, les deux hommes se jaugent, puis bavardent pour tuer le temps, et enfin, sympathisent vraiment. Et trois heures plus tard, Gus et Marco sont devenus les meilleurs amis du monde … Avec l'argent du casse, Marco est prêt à emmener Gus avec lui vers............les îles Grenadines. Mais Gus ne partira pas sans son chat...


Une pièce inattendue et bien menée, jouant le suspense et l'humour, où l’absurde croise le tragique et la tendresse. Dans ce face à face improbable on passe de l’insolite au rêve et du rêve au quotidien.

Ce spectacle consacre le retour sur les planches, dans sa quatre-vingtième année, de ce formidable comédien populaire qu'est Pierre Mondy!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/04/2007 17:40:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/04/2007 17:46:27    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

ams Hier soir, retour au Théâtre des Salinières, où, en compagnie d’Aliénor, j’ai applaudit la pièce de George Feydeau : LA MAIN PASSE.
La pièce a tout juste cent ans, mais elle est toujours vivante et marque un tournant dans l’oeuvre de Feydeau. Tout en s’inscrivant dans la lignée des grands vaudevilles comme Le Dindon ou La Dame de chez Maxim’s, cette pièce se distingue par la présence d’un quatrième acte et par une place plus grande donnée à la comédie de moeurs, à l’observation psychologique et aux éléments humains plutôt qu’aux artifices de la dramaturgie.



"Comme toujours chez Feydeau, le ressort comique est le premier mensonge… Dès lors, de mensonge en mensonge, d'invention en invention, se crée un univers complètement absurde et fou. Comme toujours chez Feydeau, les quiproquos et les coups de théâtre sont innombrables. A chaque décharge électrique, les personnages ont suffisamment de temps pour trouver une réponse, mais ce n'est jamais la bonne… La pièce fourmille de bons mots, de personnages délirants et de situations extravagantes qui font qu'à tout moment, tout peut arriver pour déclencher l'hilarité des spectateurs.
Le couple Chanal, Alcide et Francine, est un modèle du genre. Il est ordinaire, elle s’ennuie et rêve de passion. Presque par hasard, Chanal retrouve Massenay, son ami d'enfance qu'il n'a pas revu depuis une vingtaine d'années. En réalité Emile Massenay n'est autre que l'amant de Francine : il vient louer l'entresol de l'immeuble pour abriter ses amours, sans savoir qu'il va tomber dans un réel cauchemar. Pris en flagrant délit d'adultère avec Francine, Massenay va devoir s'expliquer et s'engluer dans des explications confuses. Il sera contraint d'épouser Francine lorsqu'elle divorcera de son mari. Mais une fois marié, tout recommence et le torchon brûle à nouveau… "


LA MAIN PASSE est une subtile comédie de mœurs traitée comme un vaudeville dont le titre résume le propos : la vie est un jeu, la roue tourne et l’amour comme la chance ne sont pas pérennes.....

Voici quelques répliques mises, par l'auteur, dans la bouche de la jeune première:
"Si les maris pouvaient laisser leurs femmes avoir un ou deux amants pour leur permettre de comparer, il y aurait beaucoup plus de femmes fidèles."
"Ah! quel dommage qu'on ne puisse pas avoir un amant sans tromper son mari. "
"Le grand tort que nous avons nous autres femmes, c'est, pour amant, de chercher toujours un homme que nous aimons; alors que la vérité serait d'en chercher un qui nous aime"


A noter les beaux décors et les superbes costumes « Belle Epoque » de Henry Delannoy. Spécialisé dans l’Opéra et l’Opéra comique, l’Opérette et les ballets, il travaille pour différents théâtres français et étrangers. Il a également été l’assistant de plusieurs grands décorateurs et le collaborateur des plus grands chorégraphes, en particulier à l’occasion du Mai Musical de Bordeaux
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/04/2007 19:31:38    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Mercredi soir au Pin Galant, Francis Perrin, Virginie Lemoine et Bernadette Lafont interprétaient la pièce de Laurent Ruquier : « Si c’était à refaire ».

Inspirée par la mode des interventions de chirurgie plastique, la pièce se déroule dans la clinique du docteur Jouvence (Francis Perrin), où des femmes célèbres ou anonymes se bousculent pour se faire refaire le nez, les seins, la bouche ou les hanches..... toutes impatientes de retrouver leur beauté perdue…… L'arrivée d'une nouvelle secrétaire (Virginie Lemoine), la présence indiscrète de Mme Carnot, une fidèle cliente octogénaire (Bernadette Lafont) et la jalousie de madame Jouvence, ne vont rien arranger dans le petit monde de la chirurgie esthétique............ diablo

Pour ma part j’ai trouvé que le spectacle valait surtout par le jeu des acteurs, plus que par l'histoire ou les personnages qui sont un peu approximatifs. Mais tous ceux qui vont au théâtre en souhaitant de distraire sans se "prendre la tête" tout en venant voir des acteurs connus, trouveront de quoi satisfaire leur exigence. Au final, une comédie légère où l’on sourit plus que l'on ne rit, qui aurait gagnée à être plus aboutie, mais qui permet à ceux qui l'apprécient de retrouver l'esprit caustique de Laurent Ruquier.


(Francis Perrin)
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 23/05/2007 19:16:14    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Hier soir, dernier spectacle de la saison théâtrale au Pin Galant avec la pièce de Sacha Guitry : MEMOIRES D’UN TRICHEUR.

Dans un décor feutré d’un bar des années 30 où l'on retrouve l'atmosphère des films en noir et blanc, un homme entreprend d'écrire ses mémoires et de raconter son enfance. Parce que, tout gamin, il a commencé par voler huit sous dans la caisse de l'épicerie familiale, il est privé de dîner. Il aura la vie sauve contrairement à toute sa famille qui va mourir, le soir même, empoisonnée par des champignons vénéneux. De là à en déduire, dans sa petite tête d'enfant, que voler peut vous sauver la vie... Devenu orphelin, accueilli par un cousin cupide, il sera amené à s’enfuir et livré à lui-même il montera peu à peu les marches de l'ascenseur social en se forgeant un cynisme férocement lucide, devenant tour à tour, groom dans un grand hôtel, puis croupier à Monaco. Son goût pour les femmes, son attraction pour la richesse et son absence de scrupules, sans oublier sa chance insolente, feront de lui un joueur puis un tricheur joyeux, jusqu’au jour où, rattrapé par un épisode de son passé, il s'apercevra que le vrai bonheur de jouer, c'est de ne pas tricher, et que perdre est beaucoup plus excitant. Il finira dans la peau, sinon d'un honnête homme, du moins dans celle d'un joueur honnête.

Sacha Guitry (1885-1957) est l'écrivain "des mots". Ses oeuvres, écrites souvent à la première personne du singulier, sont comme un miroir autobiographique. En choisissant de mettre en scène et de jouer Mémoires d’un tricheur, Francis Huster revient aux sources de son métier de comédien : les planches. Joueur, l’acteur l’est aussi et, avec une rare aisance, il rafle la mise en faisant renaître le théâtre de Guitry avec brio et intelligence. Le style de l'auteur trouve en lui un brillant interprète : sarcastique, plein d'esprit, entre drôlerie et gravité.
Ces mots dans la bouche du héros donnent le ton:


« Le jeu, vilipendé par ceux qui ne jouent pas, n'est pas du tout ce qu'ils en disent.
Ce que les gens qui ne jouent pas ne savent pas, ce qu'ils ignorent, ce sont les bienfaits du jeu. Ses inconvénients, je les connais comme eux. Certes, c'est un danger, mais qu'est-ce qui n'est pas un danger dans la vie!
Or, il ne faut pas contester l'influence excellente que le jeu peut avoir sur le moral. L'homme qui vient de gagner mille francs, ce n'est pas un billet de mille francs qu'il a gagné - c'est la possibilité d'en gagner cent fois plus.
Il n'a pas gagné mille francs - il a gagné !
Quand il perd mille francs, il n'a perdu que mille francs. Quand il les gagne, il a gagné les premiers mille francs d'une fortune incalculable. Tous les espoirs lui sont permis - et voyez cette confiance en lui qu'il a, c'est magnifique ! En amour, en affaires, pendant vingt-quatre heures, il va tout oser - et ce début d'une fortune, dû au hasard uniquement, peut le mener à la fortune véritable.......... »



Francis Huster dans Mémoires d'un tricheur
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 27/05/2007 09:39:29    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Merci Nerwen pour ce partage, qui me fait soritr de chez moi
Le théatre est une chose qui me manque ..je suis trop loin de Brisabane, notre capitale et centre culturel....
J'ai toujours préférré la scène a l'écran... çà)= etoiles
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 29/05/2007 22:45:17    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Ma chère Teiwas, je suis heureuse que mes petits aperçus sur les pièces de théâtre t'intéressent. Hélas, la saison 2006/2007 se termine et, vendredi dernier, Aliénor et moi avons assisté à l'avant-dernier spectacle du Théâtre des Salinières : LE 3ème TEMOIN de Dominique Nohain. Il s’agit d’une comédie policière particulièrement bien ficelée et originale:

Avant le lever du rideau, le metteur en scène de la pièce présentée ce soir-là, (« Qui a tué Charles VI ?), vient parler aux spectateurs pour leur annoncer que le décor du spectacle, en tournée la veille à Pau, n’est pas encore arrivé. Manque aussi la malle des costumes et............ l'acteur principal. Malgré ce léger contretemps et pour faire patienter le public, l’équipe des comédiens décide de commencer la représentation sans attendre l’arrivée du camion, qui, d'ailleurs, ne devrait plus tarder.
Le spectacle commence, mais les comédiens, en jean et costume de ville, se sentent mal à l’aise........ La jeune première se plaint de l’absence de son partenaire.
A ce moment, du fond de la salle, un commissaire de police arrive et annonce le probable assassinat de l'acteur absent, décès dont il a été averti par lettre anonyme le matin même.........D’abord incrédules, les comédiens voient enfin arriver avec soulagement le machiste et la malle des costumes. Soulagement de courte durée car la malle contient aussi..... le corps de Jérôme !
Qui a bien pu l’assassiner ? Un de ses partenaires ? Un membre de l’équipe du théâtre ? Un spectateurs ? Le théâtre est bouclé, tous les spectateurs retenus dans la salle et l’enquête commence..... L’assassin est parmi nous !


De découvertes en rebondissements, le coup de théâtre final Idea permet de délivrer les spectateurs du poids du soupçon. Des spectateurs enchantés par ce spectacle à mi chemin entre Agatha Christie et la série des « livres dont vous êtes le héros ».
çà)=
Revenir en haut
Nat.
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 29/05/2007 23:31:33    Sujet du message: Théatre .... Répondre en citant

merci , et bonsoir Nerwen ,

Oui c'est chouette de lire les comptes rendus .
Et j'imagine bien que la soirée était assez animée .
Je n'ai pas encore eu l'occas. d'assister à ce genre de spectacle , mais dès la rentrée , je vais surveiller les programmes !

Porte toi bien ,
!vge à + , et love
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 21:42:41    Sujet du message: Théâtre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Cinéma -télévision- theatre-radio -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com