Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Théâtre
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Cinéma -télévision- theatre-radio -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aliénor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/01/2007 11:00:48    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Est-ce que vous acceptez que l'on élargisse le sujet du forum au théâtre?

Hier soir j'étais au théâtre et j'ai vu Les Dix Petits Nègres d'Agatha Christie. Une nouvelle version avec une galerie de personnages tous plus inquiétants et déjantés les uns que les autres et dix petites figurines"dix petits diables" qui disparaissent petit à petit .....La tension est là du début jusqu'à la fin....
Simplement...je propose une nouvelle version de la pièce avec des personnages éliminés dès le début au pistolet....Car après une rude journée de travail, j'ai lutté contre le sommeil...et les deux coups de pistolet à la fin , en plus de me faire sursauter ,m'ont bien réveillée....
Une excellente adaptation du roman par Christian Azzopardi qui a été nominé aux Molière de 2004.


Dernière édition par Aliénor le 20/01/2007 11:22:00; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/01/2007 11:00:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/01/2007 11:15:53    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Je pense que oui, mais si tu veux, édite ton message en y ajoutant un sondage :ok:
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Nat.
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/01/2007 11:53:50    Sujet du message: Elargir forum en ajoutant théâtre ............ Répondre en citant

Pour ma part , je n'y voit absolument aucun inconvenient Exclamation

Surtout que c'est tout à fait dans le même registre



love
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 20/01/2007 13:08:09    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

On peut le rajouter dans l'introduction ou faire un sous-forum
comme ti veux ti choise Mort de Rire
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Aliénor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/01/2007 13:21:44    Sujet du message: Dans l'introduction ça suffira je pense Répondre en citant

merci

Dernière édition par Aliénor le 20/01/2007 13:22:15; édité 1 fois
Revenir en haut
Nat.
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/01/2007 13:22:13    Sujet du message: Théatre . Répondre en citant

Moi dis Question

Alors moi " choise " : restons " groupire " Exclamation

Because : des sous , de sous , de dessous , et on n'en sort + à tous lire et répondre !

JAMAIS OUBLIER que : L'UNION FAIT LA FORCE Idea

Donc à mon ( très humble ) avis , laissons les 2 sujets faire la paire SANS les dissocier

:ok: ;)
Revenir en haut
Administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 245
Australia
Logo:

MessagePosté le: 20/01/2007 13:29:59    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Comme tu es en charge de cette section tes souhaits sont des commandements Mr. Green rlh*
Revenir en haut
Fan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/01/2007 13:52:27    Sujet du message: coucou Aliénor - Agatha un bijou (lol) Répondre en citant

A ce que je lis tu as passé un bon moment, je me rappel l'avoir vu lorsque ma fille
était petite par l'école, mis en scène par une petite troupe très sympa, j'avais adoré
de toute façon j'adore Agatha, une grande romancière dont l'on devrait passer
beaucoup plus souvent des films ainsi que pièces de théâtre !

et comme dit si bien notre Nat 8)


JAMAIS OUBLIER que : L'UNION FAIT LA FORCE Idea

:ok:
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 31/01/2007 17:50:28    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

J'étais hier soir au théâtre du Pin Galant, dans la banlieue bordelaise. Chaque année, la programmation permet de voir des spectacles parisiens en tournée : une aubaine pour les provinciaux que nous sommes et qui n’ont pas l’occasion de se rendre dans la capitale.
Hier soir, donc, nous avons rencontré Anouk Aimée qui reprenait, seize ans après l’avoir créé , le rôle d’Alexa dans « Love Letters ». L’an dernier Philippe Noiret, qui succédait à Bruno Cremer et Jean-Louis Trintignant, était obligé d’abandonner le rôle de Thomas. La maladie ne lui a pas permis de continuer au-delà des représentations parisiennes, mais, par respect pour le public, il a lui-même demandé à Jacques Weber de reprendre le rôle. C’est donc lui qui donne la réplique à Anouk Aimée pour la tournée en province.
Voici un extrait de la critique paru dans Sud-Ouest sous la plume de S. C Jonathan :
« Côte à côte sans jamais échanger un seul regard jusqu’à l’ultime réplique, Alexa et Thomas lisent à haute voix les lettres qu’ils ont échangées et qui disent leur amour inaccompli. Chronologiquement, depuis l’enfance et les petits mots échangés en classe, jusqu’au bout de la vie. Au-delà du ping-pong épistolaire, se dessine une saga romantique, traversée d’orages, dévorée par la passion inassouvie, un destin chahuté par la vie. Car, implacablement, le verbe aimer ne parvient à être conjugué qu’aux temps passé ou futur. Jamais au présent..... »
Le décor volontairement minimaliste : une table, deux siège et un lustre qui diffuse une clarté parcimonieuse, renforce l’impression de huis clos et concentre l’attention des spectateurs sur les deux protagonistes. Emouvants, souvent drôles et parfois tragiques, ils se dévoilent progressivement à travers ces Love Letters.

etoiles
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/02/2007 19:38:46    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Nouveau spectacle au théâtre du Pin Galant, avec la pièce PYGMALION (écrite en 1912) par George-Bernard Shaw. Celui-ci nous transporte dans un univers satyrique de la haute bourgeoisie londonienne et pose la question du rôle déterminant du langage (surtout la prononciation) et de la culture dans la discrimination entre les classes sociales.

C'est la sortie des théâtres et la pluie tombe à flots. Dans la foule réfugiée sous un porche, un homme, Henry Higgins, note tout ce que dit une jeune marchande de fleurs issue des bas-fonds de Londres, Eliza. Elle s'en inquiète, une dispute éclate, l'homme aux notes s'explique : professeur de phonétique, il s'intéresse par vocation à la prononciation des gens et, par métier, à la corriger. Car, selon lui, rien ne barre la route du succès plus sûrement qu'un accent de terroir ou un parler argotique. Il prend alors la gageure avec son nouvel ami, le colonel Pickering de transformer, par ses méthodes d'apprentissage, le langage et les manières de Liza Doolittle. Il prétend ainsi pouvoir la métamorphoser en lady, et même la faire passer pour une " duchesse ", en tout au plus six mois d'entraînement intensif. Tel le sculpteur de l’Antiquité, Pygmalion, transformant la pierre brute en divine statue, après quelques « ratées », prétexte à des situations très comiques, le pari est réussi... mais à l'inverse du Grec, Higgins, tyran, égoïste, autocrate et odieux ne semble pas s’éprendre d'Elisa Doolittle, et c'est là que les difficultés commencent....... car il va être confronté à un être humain qui, elle aussi, à son mot à dire…

Dans le rôle d’Eliza, Barbara Schulz est belle et drôle, émouvante aussi.... Un jeune comédien que je ne connaissais pas, Nicolas Vaude, est irréprochablement britannique. Une douzaine de comédiens leur donnent la réplique, parmi eux danièle lebrun a obtenue le MOLIERE 2006 de la Meilleure Comédienne dans un Second Rôle.

La carrière de Pygmalion a été des plus brillantes dans le monde entier, et on connaît l'adaptation musicale, My Fair Lady, jouée pendant six ans sans interruption, à Londres et à New York. En 1964, George Cukor réalisa une adaptation cinématographique de My Fair. Rex Harrison y reprit son personnage de la comédie musicale tandis qu'Audrey Hepburn remplaçait Julie Andrews. Le film reçu huit oscars.
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/02/2007 21:16:44    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Il existe, dans une rue au cœur du Vieux Bordeaux, un théâtre au charme ancien, le Théâtre des Salinières. Un peu plus grand qu’un théâtre « de poche » avec ses 280 fauteuils de velours rouge, il accueille un public de fidèles spectateurs qui s’y sentent bien. Ses hauts plafonds avec une fausse verrière décorée de fer forgé rappellent que l’endroit était autrefois une ferronnerie !
L’équipe qui gère les lieux (c’est un théâtre privé, ne bénéficiant d’aucune subvention et de peu de publicité dans les médias locaux) assure tous les rôles, et pas seulement ceux de comédiens. Chacun, à tour de rôle et s’il ne joue pas dans la pièce du jour, se transforme en hôtesse d’accueil, responsable de la billetterie, accessoiriste, machiniste, contrôleur à l’entrée, garçon de café pour servir le traditionnel « verre de l’amitié » qui clôt chaque spectacle.... Dans cette ambiance conviviale, les spectateurs ont un peu l’impression d’être en famille.
La programmation, qui change tous les mois, a évolué au cours des années, du répertoire de boulevard pur vers une sélection plus diversifiée, partagée entre rire et émotion.
C’est un des lieux culturels les plus actifs de la ville qui propose aussi des stages de comédie et d'expression scénique ouverts à tous.
Un seul point noir : n’essayez pas de vous garer rue Buhan (autrefois, rue Désirade), venez en tram !


Revenir en haut
Aliénor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/02/2007 21:21:36    Sujet du message: eh dis-moi donc.... Répondre en citant

très belle présentation çà)=
mais .....est-ce que le théâtre est loin DE l'arrêt de tram? ams coul love
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/02/2007 21:57:42    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

ams ams ams Private joke Exclamation Exclamation Exclamation
love
Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/03/2007 20:20:47    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Il flottait, hier soir, comme un parfum de Russie sur le Théâtre des Salinières. Dès que les lumières se sont éteintes et que les notes d’une célèbre mélodie russe se sont élevées dans la salle, les spectateurs étaient prêts à entrer dans l’univers créé par Jacques Deval avec « Tovaritch ».

L'action se situe à Paris en 1932, dans les milieux russes émigrés à la suite du renversement de Nicolas II, dernier des tsars de Russie. La grande duchesse Tatiana Petrovna et son mari, le général-prince Mikaïl Ouratief, respectivement nièce et aide de camp du Tsar, ont trouvé refuge à Paris. Bien que détenteurs d’une énorme somme d’argent , trésor de Nicolas II, ils vivent tous les deux dans le plus grand dénuement, refusant d’utiliser cet argent qui ne leur appartient pas et qu’ils doivent remettre entre les mains d’un problématique prochain tsar...
Harcelés par la France, l’Angleterre, l’Allemagne et autres requins politiques qui convoitent les milliards du Tsar, et pour échapper à la misère et aux quémandeurs, ils vont trouver des places de maître d’hôtel et de femme de chambre, chez un banquier, qui a des amis, hélas, bien peu recommandables…
Au cours d’un dîner, où l’invité d’honneur est Dimitri Gorotchenko, commissaire du peuple soviétique, ancien bolchevik qui avait, lors de la révolution, torturé le prince et violé la grande Duchesse, les deux serviteurs consentiront finalement, par amour pour leur pays à abandonner dans ses mains le trésor de Nicolas II.
Les tragédies qui bouleversent l'histoire des peuples n'empêchent pas les hommes de trouver en eux un sentiment qui les réunit par delà leurs différences sociales et leurs origines...
Tatiana et MiKaïl quitteront la maison, sans un sou, mais en grande tenue d'apparat et la tête haute...

La pièce en quatre actes fut jouée pour la première fois le 13 octobre 1933 et connut immédiatement un énorme succès. Rarement une pièce et son auteur n'avaient reçu autant d'éloges. Tovaritch (terme en usage chez les Soviets à l’époque de la pièce et signifiant « camarade »), commence comme un vaudeville et tourne au débat d’idées opposant la Russie des Tsars à celle de 1934. Mettant en scène des personnages que tout oppose, Jacques Deval a réussi une comédie drôle et fine, tour à tour comique et émouvante. Elle était servie , hier soir, par d’excellents comédiens, au premier rang desquels je mettrai Katia Bohomolec, pour laquelle j’ai un "regard"particulier, ayant été sa première maîtresse, à l’époque, maintenant lointaine, où elle fréquentait l’école maternelle Exclamation Exclamation Exclamation




Revenir en haut
Nerwen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/03/2007 20:41:59    Sujet du message: Théâtre Répondre en citant

Embarrassed bévue Aliénor me signale une erreur dans mon compte-rendu d'hier: en effet, je lis sur le programme que le bourgeois parvenu qui engage Tatiana et Mikaïl n'est pas banquier, mais député socialiste.
Mais......peut-être était-il banquier avant de devenir député........... la banque mène à tout!
ams ams ams
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 17:40:24    Sujet du message: Théâtre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> Cinéma -télévision- theatre-radio -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com