Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Le verbe

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lazareleblanc
Esotérisme -Esoterism

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 535
France - Tours

MessagePosté le: 30/10/2007 13:59:51    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant

voilà grosse question personnelle et d'ordre métaphysique intense?

Qu'est ce que le Verbe et qui est le verbe?


_________________
Prépare de la bonne popotte à la portos !!!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/10/2007 13:59:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lazareleblanc
Esotérisme -Esoterism

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 535
France - Tours

MessagePosté le: 30/10/2007 14:00:35    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant

Petite recherche google rapidos


Le Verbe s'est fait chair !

P. Jacques Bombardier, c.o.

Is 52, 7-10 - Ps 97 - He 1, 1-6 - Jn 1, 1-18

Esprit et Vie n°116 - novembre 2004 - 2e quinzaine, p. 41-42.

Les deux prologues lus aujourd'hui, celui de l'épître aux Hébreux et celui de l'Évangile de saint Jean, se complètent admirablement pour conduire notre contemplation de ce matin de Noël. Hier soir et ce matin à l'aurore, nous étions attendris à la crèche, devant l'événement. Dans ces magnifiques poèmes, l'auteur des Hébreux et l'apôtre Jean nous introduisent dans l'intimité divine et nous montrent successivement l'action du Verbe de Dieu, son Incarnation et les bienfaits que nous en recevons.

L'intimité divine

Le premier verset nous conduit en Dieu, avant la Création. Le Verbe, Dieu lui-même, est tourné vers le Père comme on est tourné et tendu vers sa source. Et tout à la fin du prologue, au verset 18, saint Jean nous montre le Verbe, tourné vers Dieu dans le sein du Père : à la fois proximité, intimité entre le Père et le Fils unique, intériorité totale. Comme le dit l'épître aux Hébreux, ce Fils est « resplendissement de la gloire du Père, expression parfaite de son être ». Pour nous introduire dans une telle intimité, Jean emploie deux images complémentaires : Dieu est présenté comme l'intelligence qui conçoit un Verbe et comme un Père qui engendre un Fils. « Un Verbe ne fait pas un être distinct de l'esprit qui le conçoit et le fils est une personne distincte du père qui l'engendre. En Dieu, le Verbe est son Fils : dualité des personnes dans l'unité de leur nature » (Sr Jeanne d'Arc dans son commentaire de saint Jean en grec, p. 6).

L'action du Verbe de Dieu

L'action de Dieu est triple dans le prologue johannique. Le Verbe est créateur et organisateur du cosmos. Saint Jean écrit : « Tout fut fait par lui et sans lui rien ne fut… En lui était la vie. » Et l'auteur de l'épître aux Hébreux écrit : « Ce fils porte toutes choses par sa parole puissante… Par lui, il a créé les mondes. » La Genèse déjà nous montrait Dieu créant par sa Parole. Cette Parole, nous enseigne le livre de la Sagesse, tient toutes choses, fait tenir ensemble tout le cosmos, en fait justement un cosmos c'est-à-dire un monde organisé et intelligible !

Le Verbe est illuminateur de l'intelligence de l'homme. Il vient dans le monde et en venant, « il éclaire tout homme ». Ainsi tout au long des générations, le Verbe vient à la rencontre de tout homme. Comme saint Paul l'écrit dans l'épître aux Romains : « Depuis la création du monde, Dieu se laisse voir à l'intelligence à travers ses œuvres » (Rm 1, 19). Aucun homme n'est abandonné ; secrètement, le Verbe vient à sa rencontre pour le conduire à la révélation plénière de Dieu, s'il est accueilli ! Et Jean note que malheureusement, il n'est pas accueilli, sauf pour quelques-uns qui « deviennent enfants de Dieu ».

Le Verbe enfin est l'éducateur des juifs. Il est venu chez les siens ; les « siens », son peuple choisi, élu depuis Abraham, les siens formés par les prophètes, les sages et les hommes de Dieu. Et là encore, Jean note avec tristesse « et les siens ne l'ont pas accueilli ».

Et le Verbe s'est fait chair

Ce Verbe, Fils du Père, créateur et organisateur du cosmos, venant à la rencontre secrète de tout homme pour l'éclairer, s'adressant au peuple élu, ce Verbe devient un homme fragile, assume une chair humaine, mortelle ; il devient humble créature. L'annonce est inouïe : l'Éternel dans le temps, le Créateur devenu créature ; l'inaccessible trois fois saint langé dans une crèche ! Et il a fallu la foi à transporter les montagnes pour voir la gloire de Dieu dans l'humble humanité de Jésus ; et il a fallu la foi à transporter les montagnes pour se laisser éclairer par le climat paisible et extraordinaire de l'Évangile « plein de grâce et de vérité ». « Plein de grâce et de vérité » : comment mieux caractériser le climat de l'Évangile ?

Et de lui nous avons tout reçu

Sa plénitude a débordé jusqu'à nous. Nous avons reçu la grâce et la vérité. Et désormais nous ne pouvons plus vivre autrement que dans le désir de vivre « plein de grâce et de vérité ». Ce n'est plus la Loi de Moïse qui nous conduit à Dieu : c'est la grâce et la vérité données par Jésus. Et nous avons reçu grâce sur grâce : abondance de grâces, variété infinie du don gracieux de Dieu, adaptable à toute situation, sans jamais épuiser ce don de Dieu. Comme Marie, nous sommes appelés à vivre totalement « dans la grâce et la vérité ». Et nous avons connu Dieu.

Saint Jean commence par affirmer : « Nul n'a jamais vu Dieu. » Toute l'Écriture en témoigne : l'homme ne peut voir Dieu. Toutes religions cherchent Dieu à tâtons, tout homme cherche Dieu à tâtons car le désir de Dieu est naturel. Mais avec la naissance du Verbe dans la chair, Dieu vient au-devant de l'homme ! Le Verbe incarné vient faire connaître Dieu, il s'en fait « l'exégète », comme dit Jean, l'interprète ! Et c'est le sommet : connaître Dieu ! C'est la vie éternelle. Jésus le déclare : « Telle est la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissant, toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus le Messie » (Jn 17, 3). Connaître, pour la Bible, c'est tout à la fois connaître par l'intelligence mais aussi contempler, établir une relation, vénérer et aimer. Dieu est désormais connu - dans tous les sens du terme - et seulement par le Fils unique incarné. Et cette connaissance de Dieu est la vie et la plénitude de l'homme !

C'est ainsi que ces prologues décrivent la splendide manifestation de Dieu depuis la création jusqu'au sommet de l'Incarnation. C'est ainsi que l'intimité divine nous est montrée ; c'est ainsi que l'intimité divine nous est offerte. Le Fils récapitule tout en lui et nous donne de devenir enfants de Dieu. Certes, ce que nous sommes n'est pas encore manifesté mais nous le sommes vraiment.

Puissions-nous nous réjouir dès maintenant dans cette connaissance de Dieu en attendant le Royaume « où nous connaîtrons comme nous sommes connus ».
_________________
Prépare de la bonne popotte à la portos !!!
Revenir en haut
lazareleblanc
Esotérisme -Esoterism

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 535
France - Tours

MessagePosté le: 30/10/2007 14:06:28    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant


Corpus Hermeticum 1557, d’Hermès
Livre du corpus hermeticum d’Hermès Trismégiste dans sa version du XVIème siècle, par privilege du Roy,Hermès, Pymandre premier dialogue.


Traduction par Cristale :
spip a écrit:
..."En ce présent Dialogue, ainsi qu’il plaît toujours à notre Dieu donner quelque notice, et lueur de sa connaissance à ses créatures par quelques indices (sauf l’honneur toutefois, et vénérance des vrais Prophètes, et de la religion Chrétienne) il semble que Mercure traite mêmes mystères que Moïse, occultement toutefois, et sous paroles couvertes.

Moïse décrit avoir vu les ténèbres sur la face de l’abîme, et l’esprit de Dieu être porté sur les eaux. Celui-ci du, avoir vu une ombre merveilleuse et horrible, qui se convertissait en une nature humide, qu’entretenait en chaleur le Verbe de Dieu : Moïse dit, toutes choses avoir été créées par la puissante parole de Dieu. Celui-ci dit, que ce Verbe lumineux qui toutes choses illumine, est le germe de la pensée divine, et le fils de Dieu : et que le père, qu’il appelle pensée divine, et le fils, qu’il nomme le Verbe, ou la parole de ladite pensée à sont"...



Corpus Hermeticum 1557, d’Hermès
Livre d’Hermès Trismégiste, le Corpus Hermeticum, version XVIème siècle : Hermès Pymandre le verbe de Dieu.



Traduction par Cristale :

spip a écrit:
..."sont point différents en nature, pour autant (comme il dit) qu’ils sont consubstantiels. Il a pareillement vu en esprit leur union et hypostase. Et si plus « plein tu le désires savoir, ou qu’il soit loisible et permis d’attribuer aux hommes une si grande connaissance du Verbe de Dieu premier qu’il prit le voile de notre humanité, il a veut comme le fils s’engendre du père, et comme le saint esprit par un ineffable mystère procède du père et du fils, quand il dit : mais cette divine puissance qui est Dieu, avec son verbe a produit une autre suprême puissance, qui n’est avec lui qu’un Dieu, qu’un feu, qu’un esprit, qu’une divinité, et majesté.
Il à vu d’avantage la divine pensée par son abondante fertilité s’étendre aux choses étranges, et reculées de sa divine majesté : et à l’exemple de son verbe divin former toutes choses, et distribuer à une chacune d’elles selon son genre, tant en l’air, comme en l’eau, et en la terre, sa nature et propriété. Et comme un peu après il créa l’homme à son image et ressemblance, auquel il donna la puissance, et domination sur toutes choses sensibles.

Lequel incontinent tomba de la sphère intelligible, c’est-à-dire, de la contemplation de son Dieu, et justice originelle, en la sphères des choses corporelles, et concupiscibles. Donc c’est ensuivie l’origine, et commencement de tous maux. Et finalement comme par permission divine a été délié le noeud de toutes choses, et l’homme avec toutes les autres créatures a été soumis à la mort. Qu’est-ce d’avan-






Corpus Hermeticum 1557, d’Hermès
Livre d’Hermès Trismégiste, le Corpus Hermeticum, version XVIème siècle : Hermès et la Sainte parole de Dieu.



Traduction par Cristale :
spip a écrit:
..."d’avantage ce qu’il dit ici, Dieu avoir à haute voix crié par la sainte parole : Produisez, devenez grands, et vous dilatez toutes mes semences, et mes oeuvres : sinon ce que dit Moïse : croissez, et multipliez, et emplissez la terre ? En après Mercure nous instruit de la manière d’avoir accès à cette divine pensée, et nous déclare l’erreur qui nous en recule et qui sont ceux auxquels cette divine puissance favorise, et desquels elle s’éloigne.

Et que comme tout ainsi que par certains degrés nous tombons, et dégénérerons de l’intellectuelle, et immortelle nature est choses caduques : aussi que par certains et opposites [1] degrés, nous sommes réintégrez au premier état de notre pur et entier esprit. Moïse par divine ordonnance fut conducteur du troupeau hébraïque, et Mercure de celui d’Egypte : lequel il paît maintenant, et nourrit de sainte institution : maintenant avec humes et action de grâce co-louant le père et créateur de toutes choses, il s’élève en la vie et lumière de divine contemplation. Voila le sommaire et contenu de Pimander.


Dialogue I Comme une fois je pensais à la nature des choses, et élevait la subtilité de mon esprit au ciel, ayant mes sens corporels lors non moins assoupis, que ceux qui à cause de trop grande replétion [2] ou"...



[1] Opposer.
[2] Action de remplir.
_________________
Prépare de la bonne popotte à la portos !!!
Revenir en haut
lazareleblanc
Esotérisme -Esoterism

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 535
France - Tours

MessagePosté le: 30/10/2007 14:11:13    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant


Corpus Hermeticum 1557, d’Hermès
Livre d’Hermès Trismégiste, le Corpus Hermeticum, version XVIème siècle : Hermès, de Mercure à Pymandre.



Traduction par Cristale :
spip a écrit:
"ou autre ennui et fâcherie qui leur auient ( ?), son de sommeil opprimés : soudain me sembla voir quelqu’un de fort grande stature corporelle, qui par mon nom m’appelant, en telle sorte s’écriait.

Qu’est-ce, ô Mercure que plus tu désires oui et voir ? Qu’est-ce que tu souhaites apprendre, et entendre ?

A donc tout transporté d’effroi, lui demandais qu’il était.

Je suis, dit-il, Pimander, la pensée de la divine puissance : parquoi regarde ce qu’auras vouloir de savoir, et entendre, car en tout et partout t’aiderai.

Lors lui fit réponse que j’avait grand vouloir d’apprendre la nature, essence, et ressort de toutes choses : et principalement de connaître Dieu, le facteur d’icelles. A quoi me dit.

Emploie toi donc de tout ton coeur et affection, à m’aimer, et te rendrais savant et expert, en tout ce que tu désires savoir et comprendre.

Ce dit, changea la forme en laquelle s’était à moi apparu, et me découvrit et révéla soudainement tout ce que je désirais. De sorte que je vis clairement un fort grand réceptacle et épouvantable vision. Savoir est qu’il me semblait que toutes choses fussent converties en une fort douce et aimable lumière, laquelle contemplant merveilleusement me délectais. Un peu après quelque ombre horrible et émerveillable par un pli et tournoiement de travers, descendait peu à peu par-dessous, laquelle se convertissait en une nature humide, émue d’un"


_________________
Prépare de la bonne popotte à la portos !!!
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 31/10/2007 01:49:25    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant

C'est tout simple, pas besoin de longue explication Laughing   le Verbe est la parole, 
 IL  a créé en parlant Genèse 1 "Dieu dit" =  le monde a été crée en 10 paroles
Nul besoin de se compliquer les méninges
clind pouce

Maintenant  si tu en veux plus il y a une connection entre le Verbe , les séphiroth et les 22 lettres qui sont donc les étincelles solidifiées
Tu prens le récite de la Génèse1.(il est dans philo discussion l'homme est-il un sexe) remplace Dieu par Elohim..j'ai mis le mot Dieu pour Serious Frank

10 Elohim  "dit"paroles = les Sephira
3 expression Elohim fit = trois lettres Mères
7 expressions Elohim vit = 7 lettres doubles
12 autres actes d'Elohim  = 12 lettres simples

32  répétitions du mot Elohim = les chemins de la Sagesse
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 31/10/2007 15:52:55    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant

Teiwas a écrit:
C'est tout simple, pas besoin de longue explication Laughing   le Verbe est la parole,  IL  a créé en parlant Genèse 1 "Dieu dit" =  le monde a été crée en 10 paroles
Nul besoin de se compliquer les méninges
clind pouce

Maintenant  si tu en veux plus il y a une connection entre le Verbe , les séphiroth et les 22 lettres qui sont donc les étincelles solidifiées
Tu prens le récite de la Génèse1.(il est dans philo discussion l'homme est-il un sexe) remplace Dieu par Elohim..j'ai mis le mot Dieu pour Serious Frank

10 Elohim  "dit"paroles = les Sephira
3 expression Elohim fit = trois lettres Mères
7 expressions Elohim vit = 7 lettres doubles
12 autres actes d'Elohim  = 12 lettres simples

32  répétitions du mot Elohim = les chemins de la Sagesse

Le verbe , la parole = énergie créatrice

"""
 Ex nihilo nihil, in nihilum posse reverti (Rien ne vient de rien, ni retourne à rien""

Ex nihilo est une expressionlatine signifiant « à partir de rien  ». Elle est souvent utilisée en conjonction avec un terme exprimant une idée de création  comme dans « création ex nihilo », voulant littéralement dire « création à partir de rien ».

Cette expression est tirée d'une citation du philosophe latin Lucrèce : Ex nihilo nihil, in nihilum posse reverti (Rien ne vient de rien, ni retourne à rien). Cette phrase résume la pensée atomiste.
L'expression a depuis souvent été réutilisée, dans un sens contraire, par des créationnistes, notamment chrétiens selon lesquelles Dieu créa l'univers à partir de rien. Toutefois, il fut aussi avancé que ce concept ne pouvait être déduit des Hébreux et que le Livre de la Genèse parle de Dieu « façonnant » ou « confectionnant » l'univers, mais ne le créant pas à partir de rien. Le rabbin Shneur Zalman de Liadi a toutefois critiqué ces arguments à la fin du XVIIe siècle, dans la section II de son livre intitulé Tanya.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ex_nihilo


Que voulais t il dire " Créer de rien "..?!!!! même le vide est plein Mr. Green
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 31/10/2007 21:45:01    Sujet du message: Le verbe Répondre en citant

Le mot que les Kabbalistes donnent à l'inconnu qui a précédé la Création est EIN, mot qui signifie "rien" ou "néant".Un Mystérieux Néant enfermant la Volonté Suprême. qui ne peut être connu ou compris parce que situé hors de ce que représente le temps et l'espace.

Ce mot EIN se permute en ANI qui signifie "JE" ( Je suis le JE a dit le Christ)
Donc l'état de Non-Etre généra une réaction existensielle d'où la Volonté perça.

La Volonté qui ne pouvait s"extérioriser dans le néant,concentra sa force en elle-m^me et généra un point sans dimension.Cette hyperconcentration ,en alimentant sa force existensielle par absorption du néant, produisit un vide autour d'elle
Ce vide posa une limite dans le néant du nom de Sof = fin ,dont le point sans dimension fut le centre.Cet espace créé est appelé Ein-Sof..littéralement "sans fin" et généralemnt traduit par "INFINI"
C'est pour cela que les Juifs disent que Dieu ne nous suveille pas, car pour créé Il s'est retiré.

Plus la limite s'affirma dans le néant,plus le point immatériel se concnetra jusqu'au point de l'explosion ..que nous appelons le Big Bang. clind
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 11:35:08    Sujet du message: Le verbe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Esotérisme/Esoterism.Groupe/group -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com