Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Victor Hugo

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 30/10/2007 00:38:03    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Un poste de Kalypsis dans une autre discussion m'a fait penser à lui Laughing
LE MENDIANT
Un pauvre homme passait dans le givre et le vent.
Je cognai sur ma vitre ; il s'arrêta devant
Ma porte, que j'ouvris d'une façon civile.
Les ânes revenaient du marché de la ville,
Portant les paysans accroupis sur leurs bâts.
C'était le vieux qui vit dans une niche au bas
De la montée, et rêve, attendant, solitaire,
Un rayon du ciel triste, un liard de la terre,
Tendant les mains pour l'homme et les joignant pour Dieu.
Je lui criai : « Venez vous réchauffer un peu.
Comment vous nommez-vous ? » Il me dit : « Je me nomme
Le pauvre. » Je lui pris la main : « Entrez, brave homme. »
Et je lui fis donner une jatte de lait.
Le vieillard grelottait de froid ; il me parlait,
Et je lui répondais, pensif et sans l'entendre.
« Vos habits sont mouillés », dis-je, « il faut les étendre,
Devant la cheminée. » Il s'approcha du feu.
Son manteau, tout mangé des vers, et jadis bleu,
É talé largement sur la chaude fournaise,
Piqué de mille trous par la lueur de braise,
Couvrait l'âtre, et semblait un ciel noir étoilé.
Et, pendant qu'il séchait ce haillon désolé
D'où ruisselait la pluie et l'eau des fondrières,
Je songeais que cet homme était plein de prières,
Et je regardais, sourd à ce que nous disions,
Sa bure où je voyais des constellations.


Victor Hugo, Les Contemplations (1856)

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/10/2007 00:38:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kalypsis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 30/10/2007 05:39:59    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

love
Revenir en haut
lazareleblanc
Esotérisme -Esoterism

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 535
France - Tours

MessagePosté le: 30/10/2007 13:52:49    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

oeil love
_________________
Prépare de la bonne popotte à la portos !!!
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 31/10/2007 21:42:27    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

#%^*
Victor Hugo
La femme a une puissance singulière qui se compose de la réalité de la force et de l'apparence de la faiblesse. clind

_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 31/10/2007 23:11:54    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

pouce gt3
De Max Gallo
Citation:
M. G. : Victor Hugo et les femmes ! C'est un sujet classique, mais plus complexe qu'il n'y paraît. Il faut d'abord penser à la relation qu'il a eue avec sa mère, une véritable adoration pour elle, qui lit ses premiers textes, qui l'approuve, auquel il dédie la première tragédie qu'il écrit... Ensuite, il a ses amours enfantines, que ce soit en Espagne où il est fou amoureux d'une femme de général et aussi de la petite fille d'un marquis, Pepita..., ou à Paris, où Adèle, la fille d'amis de sa mère, devient bientôt son unique compagne de jeux, et qu'il épousera à vingt ans, alors qu'ils sont vierges tous deux ! il dira plus tard que, fort d'une virilité exceptionnelle, il lui a fait neuf fois l'amour lors de leur nuit de noces. Vrai ou faux, qui peut le savoir... En tout cas, il va rester fidèle une dizaine d'années, mais au fur et à mesure que la gloire le touche, qu'il écrit des pièces de théâtre, et donc qu'il fraie, beau et célèbre, avec ce monde des comédiennes, il découvre un autre univers.
Il hésite un peu puis, finalement, il va connaître sa première maîtresse, et une relation passionnelle de toute une vie, avec Juliette Drouet, petite actrice et modèle d'un sculpteur, femme de petite vertu, avec laquelle il va découvrir l'amour physique, une femme experte, dirons nous... Au delà, Juliette a un peu joué pour lui le rôle qu'a joué Joséphine de Beauharnais avec Bonaparte, celui d'éducatrice. Mais à la différence de Joséphine, elle voue à Hugo (son Toto !) une adoration absolue, elle a l'impression qu'il est Dieu, qu'il est son rédempteur, que l'amour qu'elle lui porte efface tout son passé tumultueux et qu'il est le dernier homme de sa vie. Ce qui sera le cas. Elle va vivre cloîtrée car il la cloître, il est très dur avec elle parce qu'il lui reproche son passé et elle recopie ses manuscrits. Ils auront une relation de cinquante ans.
Ensuite, deux ou trois ans après leur première nuit qui a déclenché chez lui un enthousiasme absolu : " Je suis la barque errante et vous êtes la voile... ", parce qu'il a découvert sa propre sexualité, et son besoin des femmes, du corps des femmes, des jeunes femmes, il va être l'homme qui va.. Et cela s'accélère au fil de sa vie, avec parfois des engouements violents, comme avec cette Léonie d'Aunet, vingt-cinq ans, avec laquelle il trompe Juliette, avec laquelle aussi il va être surpris en flagrant délit d'adultère, parce que le mari a porté plainte !
Vieillissant, il ne cessera plus ses fredaines, jusqu'à avoir deux activités dans sa journée, d'une part écrire, d'autre part trouver des femmes... Ces femmes, qui sont elles ? De toutes sortes ! Depuis la prostituée qu'il paie, jusqu'à la bonne qu'il paie aussi... Des petites bonnes consentantes, auxquelles il apprend à écrire, à lire, dont il a envie de caresser les seins, de voir les jambes... Est ce qu'avec le temps, il n'est plus que voyeur ? Quoi qu'il en soit, Juliette découvre à plusieurs reprises qu'elle est trahie, lui se sent tout à fait coupable, il promet de ne pas recommencer et il recommence toujours, même avec des jeunes femmes que Juliette elle-même lui présente pour écrire ses manuscrits parce qu'elle a les mains paralysées par les rhumatismes... Juliette qui, lorsqu'il a une petite congestion cérébrale en 1878, essaie de le claquemurer enfin au nom de la santé, de la réputation, de la dignité... mais qui ne parvient pas à l'empêcher de s'échapper encore. Il sera deux fois verbalisé au bois de Boulogne pour outrage à la pudeur !
clind siffle
"L'homme a l'amour pour aile et pour joug le besoin "Victor Hugo
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Serious Frank
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/11/2007 02:49:51    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

j'ai un peu lu du Victor Hugo et tout ce que je sais c'est que si on me dit à moi
que je ne saurai être bien clair dans ce que j'écris,
eh bien j'en dirai alors la même chose sur le compte de Victor Hugo qui est assez obscur !
Revenir en haut
Kalypsis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/11/2007 05:45:26    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Ne me dis pas Serious Frank que " Les Misérables " est un livre obscur ? Et Notre Dame de Paris ?

Y a pas plus clair ! C'est presque une écriture journalistique pouce
Revenir en haut
Serious Frank
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/11/2007 11:54:35    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Kalypsis a écrit:
Ne me dis pas Serious Frank que " Les Misérables " est un livre obscur ? Et Notre Dame de Paris ?

Y a pas plus clair ! C'est presque une écriture journalistique pouce
C'est vrai que j'aurai dû le préciser que c'est dans la poésie de Victor Hugo qui est obscure
dans sa compréhension.
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 04/11/2007 12:04:46    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Comme beaucoup de poètes #%^*
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 05/11/2007 10:22:45    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Il faut que le poète

Il faut que le poète, épris d'ombre et d'azur,
Esprit doux et splendide, au rayonnement pur,
Qui marche devant tous, éclairant ceux qui doutent,
Chanteur mystérieux qu'en tressaillant écoutent
Les femmes, les songeurs, les sages, les amants,
Devienne formidable à de certains moments.
Parfois, lorsqu'on se met à rêver sur son livre,
Où tout berce, éblouit, calme, caresse, enivre,
Où l'âme à chaque pas trouve à faire son miel,
Où les coins les plus noirs ont des lueurs du ciel,
Au milieu de cette humble et haute poésie,
Dans cette paix sacrée où croit la fleur choisie,
Où l'on entend couler les sources et les pleurs,
Où les strophes, oiseaux peints de mille couleurs,
Volent chantant l'amour, l'espérance et la joie,
Il faut que par instants on frissonne, et qu'on voie
Tout à coup, sombre, grave et terrible au passant,
Un vers fauve sortir de l'ombre en rugissant !
Il faut que le poète aux semences fécondes
Soit comme ces forêts vertes, fraîches, profondes,
Pleines de chants, amour du vent et du rayon,
Charmantes, où soudain l'on rencontre un lion
Victor Hugo
_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 9 534
Australia -Red Center

MessagePosté le: 10/11/2007 08:12:05    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

Fonction du poète
(extrait)

Peuples ! écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perçant les ombres,
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n'est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.

C'est lui qui, malgré les épines,
L'envie et la dérision,
Marche, courbé dans vos ruines,
Ramassant la tradition.
De la tradition féconde
Sort tout ce qui couvre le monde,
Tout ce que le ciel peut bénir.
Toute idée, humaine ou divine,
Qui prend le passé pour racine
A pour feuillage l'avenir.

Il rayonne ! il jette sa flamme
Sur l'éternelle vérité !
Il la fait resplendir pour l'âme
D'une merveilleuse clarté.
Il inonde de sa lumière
Ville et désert, Louvre et chaumière,
Et les plaines et les hauteurs ;
À tous d'en haut il la dévoile ;
Car la poésie est l'étoile
Qui mène à Dieu rois et pasteurs !
Victor Hugo

_________________
Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers.Marc-Aurèle
Revenir en haut
Colombine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 11/11/2007 08:25:13    Sujet du message: Victor Hugo Répondre en citant

#%^*

 
Aider !!
Avec son cœur.

Je regarde je constate ! Faut réagir
Hé oui le froid commence à sévir
Tous ses gens qui cherchent où dormir
Tous ses êtres qui cherchent à se nourrir !!!

Je ne peux rester planter sans aider
Il faut juste essayer de dépanner
Rien ne sert de juste constater
Il faut juste un peu donner !!!

Moi j'ai un morceau de pain à partager
Rien ne m'empêche de l'inviter
Juste pour un soir pour le diner
Ainsi je me sentirai mieux pour continuer !!!

Offrir un bain chaud, une couverture
Rien de plus simple que de soigner une blessure
Juste des mots gentils ça rassure
Faut arrêter de toujours exclure !!!

Très facile de faire comme moi
Cela me procure une telle joie
De pouvoir aider quelquefois
Un joli sourire en retour des fois !!!

À tous ceux qui subissent le froid !!!
À tous ceux qui portent leur croix…

love
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 06:35:48    Sujet du message: Victor Hugo

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Au-delà de l'Essence - further that our Essence -> poésie- poetry -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com