Forum sans frontières-without boundary Index du Forum

Forum sans frontières-without boundary


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Notice board-Panneau d'affichage 
Invité
Notre forum a une autre adresse http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php où nous vous attendons
Ce site n'est maintenant que les ARCHIVES de " Connaître le Monde Forum sans frontières "

Our forum has a new address http://connaitre-le-monde.xooit.com/index.php where we are waiting for you
This site is only the archives of " Connaître le Monde Forum sans frontières "
Quinoa..

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Astuces - Tricks -> Archives 2007-2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 26/10/2007 13:42:06    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

 le Quinoa pouce
je l achete dans un magasin " Bio"
 Conseil =  bien le laver avant de s en servir ..


Quinoa
Le quinoa... de la famille des Chenopodiacées. Originaire des hauts plateaux d’Amérique latine.

Pour les Indiens de l’Altiplano, cette plante appelée "chisiya mama"(en quechua "mère de tous les grains") était sacrée et symbolisait la fertilité de la terre dans les coutumes ancestrales. Suite à la colonisation espagnole et à la destruction des structures du système agricole traditionnel, sa culture a peu à peu disparu jusqu'à il y a une quarantaine d'années où des chercheurs andéens se consacrèrent à la promotion de cette production.
 
Le quinoa, dont il existe plus de 2000 varités, est une plante herbacée dont on récolte les graines après maturation, de la même famille que la betterave, associé à tort comme une céréale. Elle pousse naturellement en altitude; elle est encore cultivée en Bolivie, sur l’Altiplano, à 3000 mètres d’altitude. La plante peut faire jusqu'à 2m de hauteur.Le quinoa a composé durant longtemps le quotidien de l’alimentation des Incas. Il apparaît aujourd’hui comme une possible solution aux problèmes de faim dans le monde car ses qualités nutritives sont exceptionnelles. Selon les historiens, dix millions d’Incas sur les plateaux des hautes plateaux lui doivent leur survie. Pour être consommable, le quinoa doit être rincé de sa pellicule amère de saponine.



Parlons cuisine...
La cuisson du quinoa peut se faire à l'eau, à la vapeur (20 mn) et s'utilise comme le riz. Ajoutez-le à vos soupes, sa cuisson est rapide (15 minutes). 1 volume de graines de quinoa pour 2 volumes d'eau.
On le trouve fermenté pour en tirer une bière (la Chicha Blanca). De ses feuilles, on fera des salades ou tout simplement du fourrage. On utilise ses tiges comme combustible pour alimenter les cuisinières ou dans l’agriculture comme compost dans les champs.

Où pouvons-nous le trouver ?


Principalement dans les magasins d’alimentation diététiques et en grandes surfaces. On peut le trouver également sous forme de flocons ou de farine.
Conservation : Le paquet doit être mis à l'abri de la lumière.
A quoi ressemblent les graines de quinoa ?

Elles sont rondes légèrement aplaties d’environ 2 mm de diamètre et de couleur jaune dorée. Au goût, on leur trouve une saveur agréablement parfumée. Une fois cuites elles deviennent transparentes, doublent de volume et on voit le germe blanc libéré.

Préparons la cuisson du quinoa.

Laver en rinçant abondamment, car il contient de la saponine qui lui confère un goût amer. Egoutter.
Prenons une casserole...


Verser l'eau froide (deux fois son volume) et salez. Ajouter le quinoa 70 grammes par personne environ. Porter à ébullition, couvrir, cuire pendant 12 minutes. Egoutter.

 
Santé, régime..  
Cette plante, très riche en protéines possède une forte teneur en acides aminés (comparable à celles du lait) et pourrait se substituer à la viande ou aux graines oléagineuses. 
Cette plante convient parfaitement aux personnes intolérantes au gluten. Il permet de renforcer l'organisme et de combattre la fatigue

_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/10/2007 13:42:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 26/10/2007 14:06:20    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

l on peut remplacé la semoule , pour du Quinoa
 pour en faire une recette , Taboulé Maison au Quinoa( de Mélane)
au lieu de faire cuire la semoule dans le citron, remplacé par le quinoa deja  préparé bien lavé , (avec la  saponine on fait le savon Mr. Green )

Cuit"..je met une base de la recette du taboulé ,   chacun y rajoute selon ses gôuts a sa convenances..

car la base du taboulé c est de cuire la semoule dans le citron..


Ingrédients
quinoa ( environ 100 g par personne

3 tomates , épépinées et hachées finement ou en dés.
1 concombre  épépinés et hachés finement( ou coupé en dés ( les pépins ne sont pas trés digeste)
2 oignons, hachés finement( selon , les gôut de chacun )
1 bouquet de persil  haché finement
1/2 bouquet de menthe fraîche, hachée finement
1 c.à thé (5 g) de sel( piments)
1/3 tasse (85 ml) de jus de citron
1/3 tasse (85 ml) d'huile d'olive


servir en entrée sur de belles   feuilles de salade , rajouter  sur la présentation , feuille de menthe..


j ai d autre recettes  de quinoa dans ma besasse.. siffle
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"


Dernière édition par Mélane le 26/10/2007 14:45:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 26/10/2007 14:22:22    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

Composition nutritionelle
Le quinoa est une plante herbacée de la famille des Chenopodium qui est souvent associée aux céréales. Les graines de quinoa se distinguent par une haute teneur en protéines; (14-16%). Leurs protéines sont très équilibrées c’est-à-dire qu’elles contiennent tous les acides aminés essentiels et sont particulièrement riches en lysine, arginine, histidine et en acides aminés soufrés étant habituellement rares dans les protéines végétales. Cette haute teneur en acides aminés permet à la plante de se comparer à un aliment comme le lait. Aussi, ces petites graines sont une bonne source de fibres, minéraux, calcium, acides gras insaturés, vitamines (B1, B6, C, E) et même d’huile (acide linoléique et acide linolénique). Elles peuvent donc aisément remplacer la viande ou les graines oléagineuses. (Ogungbenle, 2003)   
On compare souvent les graines de quinoa avec des céréales tel que le blé. Le quinoa contient deux fois plus de calcium, deux fois plus de magnésium, deux fois plus de zinc et trois fois plus de fer que le blé. Ces hauts rendements en font un aliment des plus recommandés. Cependant, le quinoa, contrairement au blé ne contient pas de gluten. Ceci est bénéfique pour les personnes qui ont des difficultés digestives ou des allergies alimentaires, mais reste un inconvénient du fait qu'on ne peut pas l’utiliser pour faire de la farine. Un autre défaut du quinoa est la présence de 2 à 6 % d’un glycoside toxique : la saponine. La saponine est un composant du péricarpe avec des propriétés antinutritionnelles qui se retrouve dans la plante et qui lui donne un goût amer. Il faut donc extraire cette composante avant la consommation. (Johnson et al., 1993)  
http://www.quinoa.bigstep.com  
  
Tableau 1:Tableau de la composition en minéraux du Quinoa en comparaison avec d'autres plantes
 
Contient (ppm)   
 
Plantes   
Calcium   
Phosphore   
Fer   
Potassium   
Sodium   
Zinc   
Quinoa   
1274   
3869   
20   
6967   
115   
48   
Orge   
880   
4200   
50   
5600   
200   
15   
Haricot   
1191   
3674   
86   
10982   
103   
32   
Blé   
550   
4700   
50   
8700   
115   
14   
  
http://www.hort.purdue.edu/newcrop/proceeding1993/v2-222.html  
Tableau 2 : Tableau du pourcentage de quelques composants de la graine
Composantes   
Poucentage dans la graine (%)   
Protéine   
15.8   
Amidon   
65.5   
Sucre   
3.2   
Huile   
7.1   
Minéraux   
4.3   
Fibre   
2.5   
Saponine   
3.7   
  
http://www.hort.purdue.edu/newcrop/1492/grains.html  
Tableau 3 : Tableau de la composition des graines de Quinoa et de d'autres plantes
pour 100g de produit sec,   
QUINOA   
RIZ   
ORGE   
BLE   
 
grain entier   
Proteine (g)  
13,8   
7,4   
10,6   
11,5   
Lipide (g)  
5   
2,2   
2,1   
2   
Glucide (g)  
59,7   
74,6   
57,7   
59,4   
Minéraux (g)  
3,4   
1,2   
2,2   
1,8   
calcium (mg)  
85   
39   
26   
41   
magnésium (mg)  
204   
119   
57   
90   
fer (mg)  
4,2   
2   
2   
3,3   
  
http://archi02.free.fr/_pages/quinoa.htm  
Tableau 4: Tableau de la composition en acides aminées de Quinoa en comparaison avec d'autres plantes

Contenant d'acide aminé (g/16 g N)   
Acide aminés
Quinoa   
Blé   
Soya   
Isoleucine
4.0   
3.8   
4.7   
Leucine
6.8   
6.6   
7.0   
Lysine
5.1   
2.5   
6.3   
Phenylalanine
4.6   
4.5   
4.6   
Tyrosine
3.8   
3.0   
3.6   
Cystine
2.4   
2.2   
1.4   
Méthionine   
2.2   
1.7   
1.4   
Thréonine
3.7   
2.9   
3.9   
Tryptophane
1.2   
1.3   
1.2   
Valine
4.8   
4.7   
4.9   
  
http://www.hort.purdue.edu/newcrop/proceeding1993/v2-328.html  

_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 26/10/2007 14:57:49    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

Née en 2004 de la fusion de 2 associations de solidarité internationale - Vétérinaires sans frontières et le Centre International de Coopération pour le Développement Agricole -, AVSF est présente dans une vingtaine de pays (Afrique, Asie, Amérique du Sud) aux côtés des populations rurales.  

« Nous intervenons en appui aux compétences existant sur place, insiste Emilie Guérin, permanente de l’association.  
s’agit de les valoriser et de les structurer plutôt que de s’y substituer ».

En Bolivie, AVSF travaille ainsi auprès des paysans des hauts plateaux. « A cette altitude - entre 3 900 et 4 700 mètres -, et avec le climat très rude, il n’y a que deux productions possibles : le lama et le quinoa, une pseudo-céréale ». Riche en protéines essentielles, ce composant de base de la nourriture des paysans andins est devenu aujourd’hui un aliment très prisé des consommateurs de produits « bio ». Conséquence : le prix du quinoa a augmenté, en faisant un aliment de luxe,  
 
notamment et surtout pour les paysans boliviens qui vendent désormais la totalité de leur récolte (80 % de la production mondiale) et sont contraints d’acheter pour se nourrir des produits de substitution bien moins nutritifs.

Par ailleurs, l’intensification de l’exploitation met l’écosystème en danger : la monoculture épuise des sols déjà fragiles.

Sur le terrain, AVSF agit - à travers la formation d’auxiliaires vétérinaires, la distribution de matériel et l’amélioration de la commercialisation - pour rétablir l’équilibre entre élevage de lamas et culture de quinoa. Une action qui porte ses fruits : « Le revenu des familles s’est amélioré et il ne dépend plus uniquement du rendement de quinoa ».

Pour agir au plus près des citoyens, et ancrer notre action au niveau local, la première délégation régionale d'Agronomes et Vétérinaires sans frontières s'est créée dans l'ouest (Bretagne et Pays de Loire). Elle mènera ses premières actions :

* dans le cadre des assises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale, le 18 juin à Lorient,

* et lors d'une conférence à l'ENSAR (école agro) de Rennes le 22 mai, sur la coopération et nos programmes en Haïti, avec le témoignage de notre responsable nationale sur place, Cécile Bérut.  
AVSF en bref : 59 projets dans 20 pays, 219 permanents (24 en France, 45 professionnels expatriés et 150 salariés dans les pays aidés), plus de 80 % du budget consacré aux projets de terrain. Pour plus d’informations : www.avsf.org.
_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
Mélane
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2 588

MessagePosté le: 26/10/2007 15:04:30    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

COMMERCE EQUITABLE ET SECURITE ALIMENTAIRE

Dans son rapport de mai 2005 sur le commerce équitable établi dans le cadre d’une mission parlementaire, à la demande du Premier ministre JP RAFFARIN, Monsieur Antoine HERTH, député du Bas-Rhin, souligne :

« La persistance, voire l’aggravation, des écarts de richesse entre le Nord et le Sud, les chocs sociaux que constituent les ajustements économiques brutaux, l’épuisement rapide des sources d’énergie et de matières premières, la destruction des ressources naturelles, les évolutions climatiques sont autant de « tendances lourdes » qui justifient l’urgence de concevoir un nouveau modèle économique. »
Au MNLE, cela a été rappelé plusieurs fois au cours de ce salon, nous disons : « il est urgent de produire et consommer autrement. »Illustrons ce propos. Depuis cinquante ans, les agriculteurs des pays développés, en France notamment, ont été encouragés à développer une agriculture productiviste, pour permettre l’autosuffisance alimentaire dans notre pays et participer à la lutte contre la faim dans le monde.
Aujourd’hui, nous pouvons constater qu’il existe des surplus alimentaires, alors qu’un à deux milliards d’individus souffrent de la malnutrition dans le monde, dont un nombre croissant de paysans, que dans notre pays même, la fréquentation des restaurants du cœur est en constante augmentation.
Par ailleurs, ces pratiques ont dégradé la qualité des sols et de l’eau.
Les mêmes règles ont développé dans les pays pauvres des cultures industrielles, comme le coton, parfois au détriment des cultures vivrières. Aujourd’hui, des produits de l’agriculture industrielle abaissent les prix mondiaux et rendent difficilement commercialisables le coton du Mali ou l’arachide du Sénégal.
Le constat est clair : les règles du marché fondées sur le libre échange, même assouplies par des mesures d’aides, ne permettent pas d’atteindre les objectifs de solidarité mondiale qui semblaient sous-tendre les choix de production agricole du milieu du siècle dernier.

Même, si le commerce équitable ne représente qu’une petite partie du commerce mondial, sa progression est rapide et il est un élément de réponse de ce nouveau modèle économique évoqué dans le rapport parlementaire.
En effet, parmi les critères habituellement retenus pour le définir on trouve :La création d’opportunités pour les producteurs économiquement défavorisés,
La transparence et responsabilité,
La construction de compétences,
L’application d’un prix juste,
L’égalité des sexes,
Les conditions de travail,
Le travail des enfants,
L’environnement.

Ces préoccupations sociales et environnementales sont aussi celles des acheteurs qui pensent mieux rémunérer le travail du producteur, agir en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international ou encore participer au développement durable en aidant le développement d’une agriculture paysanne. Quelle que soit la motivation du consommateur du Nord, il accepte de payer plus. L’acte d’achat est partiellement un acte solidaire en faveur des pays en voie de développement.

A quelles conditions ce mode d’échange solidaire peut-il contribuer à assurer partout la souveraineté alimentaire ?
La juste rémunération du travail du producteur, le financement d’actions de développement participent à l’élévation du niveau de vie, mais le développement ou le re-développement de l’agriculture vivrière n’est pas explicite dans les critères du commerce équitable.
J’ai évoqué le coton d’Afrique de l’Ouest dont la commercialisation est concurrencée par le coton produit par l’agriculture industrielle largement subventionnée des Etats Unis. En 2005, seulement 3000 producteurs étaient concernés par la commercialisation équitable de leur produit à un plus juste prix. Le développement est rapide et l’objectif d’écouler la production de 20000 paysans est atteint ou le sera rapidement. Mais améliorer les conditions de vie de 20000 producteurs, c’est agir sur les conditions de vie de moins de 1% des 20 millions de personnes qui vivent de cette ressource dans cette partie de la planète. La solidarité sera-t-elle assez forte ? Par ailleurs, le CE semble ignorer ou presque les efforts que font les Africains, plusieurs Maliennes et maliens présents sur ce salon en ont témoigné, pour valoriser sur place le coton. Il est nécessaire de développer la solidarité Sud-Sud.

Autre exemple, le quinoa. Composant de base dans l’alimentation des paysans boliviens et riche en protéines essentielles, ce produit est devenu un aliment très prisé des consommateurs de produits naturels. L’augmentation de la demande a d’abord permis le développement économique des producteurs puis a provoqué une hausse du prix et cet aliment de base est devenu un produit de luxe, y compris pour les producteurs qui vendent la totalité de leur production et achètent, pour leur consommation personnelle, des produits moins chers de substitution, moins nutritifs, comme le riz ou les pâtes, qui sont produits ailleurs.Par ailleurs, l’augmentation de la production du quinoa se fait au détriment de l’élevage. FLO, organisme international de labellisation du commerce équitable a défini des standards spécifiques qui prévoient un prix plus élevé afin qu’il puisse couvrir les coûts relatifs à la fumure organique et à la préservation de la fertilité des sols.
Si la réponse du commerce équitable prend en compte la préservation des sols, de l’environnement, et c’est très bien, elle ne concerne pas la souveraineté alimentaire.
Ces deux exemples montrent que le commerce équitable qui a des atouts sérieux, indéniables, doit évoluer.

L’essentiel du commerce équitable concerne les échanges Nord Sud, mais « les ajustements économiques brutaux, l’épuisement rapide des sources d’énergie ou les évolutions climatiques » et donc la nécessité « d’un nouveau modèle économique » concernent aussi les pays du Nord.
Si l’agriculture productiviste a permis l’autosuffisance alimentaire dans notre pays, cela se fait au prix d’un gâchis de la ressource en eau tant en qualité qu’en qualité, au prix d’un gâchis de l’énergie. On parle de yaourt qui font quelques milliers de km avant d’arriver sur notre table.
Cette forme d’agriculture a eu aussi des conséquences sociales : la disparition de nombreux paysans.
Des formes de commerces solidaires Nord-Nord se développent et nous devons y être attentifs.
L’association MINGA intègre dans la problématique du commerce équitable une exigence d’équité tout au long d’une filière, de l’extraction jusqu’au recyclage, au Sud comme au Nord et prend en compte le commerce à l’intérieur d’un pays développé. Cette démarche doit permettre de faire comprendre au client/consommateur/citoyen qu’au Nord comme au Sud derrière le prix il y a des coûts écologiques et sociaux qui concerne la fabrication, la commercialisation et le recyclage des déchets.
Cela doit permettre de mieux prendre en compte l’intérêt de produire à proximité des lieux de consommation.
Les AMAP, association pour le maintien de l’agriculture paysanne instaurent des relations de proximité entre le producteur et le consommateur.
D’autres organismes développent localement des circuits courts de transformation et de distribution, pour le pain, les légumes ou la viande,

Il nous semble que la souveraineté alimentaire existera durablement au Sud comme au Nord si elle est basée sur une agriculture de proximité et sur des produits adaptés au climat et au sol. Cette double exigence peut garantir agriculture préservant la qualité et la durabilité de la ressource en eau, préservant la qualité des sols, et garantir des circuits de distribution économes en énergie.Il doit être possible d’introduire dans les référentiels du commerce équitable des critères nouveaux pour re-développer une agriculture vivrière de proximité. C’est notre souhait.

Monsieur Antoine Herth, à propos du quinoa s’interroge : « faut-il en conclure que le Commerce Equitable finit par engendrer les mêmes travers que ceux du marché conventionnel que ne cessent de dénoncer ses promoteurs (ceux du commerce équitable)? »
Nous souhaitons qu’il ait tort.
Nous souhaitons que le commerce équitable serve à autre chose qu’à redorer le blason de tel torréfacteur, tel fabricant de chaussettes qui utilise une main d’œuvre bon marché ou telles enseignes de grande distribution.

Les différentes formes de commerce équitable en établissant ou rétablissant des relations de solidarité entre producteurs et consommateurs ont permis une avancée décisive. Leur développement et leur évolution doivent permettre de contribuer à assurer partout la sécurité alimentaire.
Claude Aury


"CONCILIER COMMERCE EQUITABLE ET SECURITE ALIMENTAIRE"

 

_________________
"là ou réside la liberté de l homme ,est sa pensée " V.H"
Revenir en haut
framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 1 846
France - Lorraine

MessagePosté le: 30/10/2007 20:01:12    Sujet du message: Quinoa.. Répondre en citant

Mélane a écrit:
j ai d autre recettes  de quinoa dans ma besace.. siffle
stp, sort de ta besace une autre recette ! gourmand
(chez moi, le taboulé, c'est plutôt en été avec un BBQ clind )
_________________
C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 18:34:35    Sujet du message: Quinoa..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forum sans frontières-without boundary Index du Forum -> Our quotidien- Everyday life -> Astuces - Tricks -> Archives 2007-2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com